Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 950
Conférences

le (58m16s)

Godard-Tati, un burlesque erratique et discret. Conférence d'Alain Bergala

Il y a toujours eu chez Godard, cinéaste réputé sérieux, une tentation burlesque. Mais le burlesque, dans ses films, est erratique et discret. Comme chez Tati, avec le même goût du gag visuel et des breaks rythmiques. Godard a aussi rêvé de s'inventer un corps burlesque, celui d'un clown qui jouerait à l'idiot. On circulera entre extraits de Tati et extraits de Godard sur la piste d'une légèreté perdue.
Voir la vidéo
Conférences

le (1h9m39s)

Les films fantômes de Jacques Tati. Conférence de Stéphane Goudet

Où il sera question des scénarios écrits par Tati, mais non réalisés, de courts métrages dans les années 30 − jusqu'alors inconnus et découverts à l'occasion des recherches pour l'exposition de la Cinémathèque "Tati, deux temps trois mouvements" − à Confusion, son tout dernier projet au long cours, en passant par L'Illusionniste (que Sylvain Chomet est en train de réaliser en film d'animation).
Voir la vidéo
Autres

le (2h11m44s)

Confusion. Lecture bruitée d'un scénario non-réalisé de Jacques Tati

Une lecture exceptionnelle de Confusion, un scénario jamais réalisé et visionnaire signé Jacques Tati. Une lecture mise en scène par Bruno Podalydès et jouée par Caroline Santini, Sylvie Aureille, Géraldine Barbe et Julien Duval.A Paris, la C.O.M.M. (« Compagnie d'Ordinateurs et de Matériels Multividéo »), immense usine ultra-réglée en apparence, veille à la bonne circulation des images et de l'information. Bref, « c'est moderne, tout communique ! », comme s'exclamait déjà Madame Arpel dans Mon Oncle. Mais la C.O.M.M. est un Big Brother aux pieds d'argile et peu à peu, suite à une série d'incidents techniques et humains indépendants de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h25m25s)

Eloge de la maladresse, pratique obstinée du détour. (Macha Makeïeff et Jérôme Deschamps)

Conférence de Macha Makeïeff et Jerôme Deschamps.Tout enfant sait vite que le plus court chemin pour aller à l'école n'est pas forcément le plus instructif. Tati aussi. Alors, qu'apprend-on à faire des tours et détours ? Qu'est-ce qu'on risque ? Rien peut-être, sinon de trébucher (et de se rattraper en beauté), d'entrevoir d'autres horizons et de faire chemin faisant l'expérience de sa liberté.La vidéo contient les extraits des films projetés par les conférenciers.
Voir la vidéo
Entretiens

le (32m27s)

Entretien avec l'actrice et peintre-floriste Sugra BAGIRZADE /Aktrisa və florist-rəssam Suğra BAĞIRZADƏ ilə müsahibə

Sugra BAGIRZADE est une actrice et peintre-floriste célèbre en Azerbaïdjan. Dès son enfance, sa vie a été liée au monde de l'art, notamment grâce à son interprétation de la chanson "Cucelerim" ("Djudjelerim"- Mes poussins) qui a connu un brillant succès non seulement en Azerbaïdjan mais également au-dela de ses frontières. Mais c'est surtout comme ingénieur, suite à ses études, que Sugra BAGIRZADE fait ses débuts au Studio Cinématographique d'Etat "Azerbaïdjanfilm". De par son talent artistique, elle est, par la suite, invitée à tourner dans de nombreux films, s'inscrivant ainsi dans l'histoire du cinéma azerbaïdjanais. Des années plus tard, ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (22m22s)

Entretien avec Andres Duprat (Rencontres 2009)

Dans le film "El artista" de Gaston Duprat et Mariano Cohn, Andrés Duprat joue le rôle de son métier dans la vie, commissaire d’exposition d’art contemporain. Il est l’écrivain du scénario et le film représente un monde très éloigné du public, qui a ses codes et ses travers alors que l’art devrait arriver aux gens sans médiation. L’ironie permet de montrer que l’artiste est à la fois celui qui fait, qui produit l’art, et celui qui le transmet, qui l’expose et le signe.Cet entretien à été réalisé dans les cadre des 21ème Rencontres Cinémas d'Amérique Latine
Voir la vidéo
Entretiens

le (20m9s)

Entretien avec Fernando Pérez (Rencontres 2009)

Le grand cinéaste cubain Fernando Pérez revient sur la place de l’ICAIC dans la révolution et sur sa formation, sur ses œuvres -dont trois sont aux 21° Rencontres, ce qu’il souhaitait exprimer de la réalité et de la poésie dans chacune d’entre elles. Il a fait beaucoup de documentaires et trois fictions, plusieurs de ses films ont été distribués en France. Actuellement, à Cuba, il y a plusieurs festivals qui viennent compléter celui de La Havane qui continue à être une vitrine du continent, et de jeunes cinéastes sont en train de naître des deux écoles de cinéma de l’île. ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (21m58s)

Entretien avec Julio Hernández Cordón (Rencontres 2009)

Julio Hernández Cordón, cinéaste qui a grandi au sud du Mexique, diplômé de l'université de Landivar au Guatemala, revient sur sa cinéphilie, sa formation, mais ne désire pas faire de film académique : il souhaite partir de sa propre vision de la réalité pour travailler et parvenir à une image naturelle, et une bande son en accord avec la même idée. Dans son film, "Gasolina", il évoque les relations sociales brutales du Guatemala, qui à la suite de la fin de la guerre il y a quelques années, se retrouve avec une société "ladina" raciste et creuse, qui perd son ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte