Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 948
Conférences

le (1h29m12s)

Forum Nîmois - Charles GIDE - Jérôme CLÉMENT - 05 novembre 2015

L’activité de notre association Charles Gide reprend, pour son cycle de conférences "le forum Nîmois Charle GIDE" Jean MATOUK président de l'assosiation et professeur des universités recoit, le 5 novembre 2015, à la maison du protestantisme à Nîmes Jérôme CLÉMENT Fondateur et Ancien président d’ARTE. Jérôme Clément, je suis particulièrement heureux de vous accueillir ce soir au Forum nîmois Charles Gide pour nous parler de « La Culture à la télévision ». Dans ma bouche et probablement dans la vôtre, ce soir, le mot «  culture » est entendu en son sens usuel, que nous allons tenter ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (1h29m29s)

Valeur et tradition. Culte de Ranavalona et devenir de la noblesse locale_Titre 3 de la trilogie filmique : Rituel, tradition et légitimité. Étude filmique du culte de la princesse Ranavalona à Anosimanjaka - Madagascar

Au terme de cette recherche filmique tournée de 1996 à 2009, dans ce film 3, Valeur et tradition, les personnages principaux de la trilogie s’interrogent, dans des discussions et des controverses qui se déroulent à travers le temps, sur plusieurs années, à propos de l’avenir de la forme actuelle du culte de la princesse Ranavalona, liée à l’ordre ancien et à la survivance des groupes statutaires. Le riz constitue chez les Merina la base de l’alimentation et le symbole fort de la nourriture ainsi que de l’abondance. Des ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h29m30s)

Antonioni : l'évidement des lieux. Conférence de José Moure

Depuis les horizons brumeux et désolés du Cri jusqu'au désert de Profession : reporter, des cabanes de pêcheurs abandonnées de Gente del Po jusqu'à la maison bâtie sur du vide d'Identification d'une femme, le cinéma de Michelangelo Antonioni semble avoir toujours été habité par une vacuité environnementale. C'est un nouvel art que celui de porter l'évidement au cœur des lieux et des paysages.
Voir la vidéo
Conférences

le (1h29m35s)

Pascal Rogard "L'exception culturelle 2.0" (Rencontres Master Pro Cinema)

Auteur d'ouvrages sur l'économie du cinéma, engagé au sein d'organismes professionnels tels La Chambre syndicale des producteurs et exportateurs de films français, dont il est secrétaire en 1981, ou la Société civile des auteurs, réalisateurs et producteurs (ARP), dont il est délégué général de 1989 à 2003, Pascal Rogard est actuellement directeur général de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD). C'est à ce titre qu'il est intervenu en 2013 pour les étudiants du Master Pro Ciné Sorbonne, en proposant 3 conférences thématiques. Pascal Rogard nous propose d'éclaircir ce sujet d'actualité, en cette période de changements technologiques important, ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h30m24s)

Master class de Nurith Aviv

Cette séance s'inscrit dans le cadre du cycle consacré à la cinéaste NURITH AVIV, DONNER LA PAROLE AUX IMAGES, organisé en février à l'EHESS par la Direction de l’image et de l’audiovisuel avec le soutien du Centre de recherche sur les arts et le langage (CRAL), du Centre d'études juives (CEJ), du Centre d'études en sciences sociales du religieux (CESOR) et du Programme Handicap & Sociétés (PHS). De la langue des signes à la langue sacrée, de l’Annonciation à la langue parlée, les films de Nurith Aviv s’intéressent au rôle de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h30m40s)

Josef von Sternberg : Surfaces et sortilèges. Conférence de Jérôme Momcilovic

Le glamour, disait Sternberg, c'est « le traitement de la surface, une surface qui n'a même pas l'épaisseur de l'épiderme ». De L'Ange bleu à La Femme et le Pantin, le visage de Marlene Dietrich fut cette surface, pas plus épaisse que l'écran où Sternberg la livrait aux pleins pouvoirs du cinéma. Mais la surface chez Sternberg est aussi un gouffre, où basculent ensemble le film et les spectateurs, foudroyés par le même sort – « glamour » ne vient pas pour rien d'un vieux terme écossais désignant un sortilège. Jérôme Momcilovic est critique de cinéma, responsable des pages cinéma ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h31m9s)

Faire du cinéma aujourd'hui

Avec la palme d’or attribuée en 2008 à Entre les murs, Laurent Cantet s’est imposé comme un cinéaste majeur de ce début de siècle. De ses premiers courts métrages au récent Foxfire, il invente un cinéma qui est un outil de compréhension du monde fondé sur une invention formelle issue notamment de l’exploration déterminée des nouveaux outils numériques. Questionner ensemble cet équilibre fragile entre politique, esthétique et technique sera une entrée en matière idéale pour ce cru 2013/2014 du cours public de l’Université Rennes 2.
Voir la vidéo
Documentaires

le (1h31m21s)

Trois rituel en un. Alahamady à Anosimanjaka _Titre 1 de la trilogie filmique : Rituel, tradition et légitimité. Étude filmique du culte de la princesse Ranavalona à Anosimanjaka - Madagascar

Trois rituels en un : rituel du nouvel an, rituel politique, rituel religieux. Premier terme de cette trilogie issue d'une recherche filmique tournée de 1996 à 2009, en Imerina sur les hautes terres centrales de Madagascar, ce film 1 a pour objet principal la fête du Alahamady, summum annuel du rituel sur le culte des ancêtres royaux et princiers à Anosimanjaka, Madagascar, au travers de celui de la princesse Ranavalona. Cette trilogie se présente comme un essai d'ethnographie réflexive en anthropologie visuelle.
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte