Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 889
Conférences

le (2h18m47s)

Arri, une firme centenaire

Conférence animée par Michael Koppetz et Natasza Chroscicki, avec présentation d'appareils et projections.<br>En 1917, August Arnold et Robert Richter, ingénieurs, cinéastes, techniciens, créent à Munich la société de fabrication d'appareils cinématographiques ARRI, contraction des deux premières lettres de leurs noms. À partir de cette date, la firme produit des appareils innovants qui révolutionnent les pratiques cinématographiques dans la prise de vues (par exemple, la célèbre caméra 35 mm légère et à visée reflex, 1932), l'éclairage, le développement et le tirage. La dernière caméra à pellicule est produite en 2000 (la Arricam), puis ARRI s'investit avec succès en 2010 dans le ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h45m4s)

La Vie est belle : Conte cruel de Noël - Conférence de Jean-François Rauger

C'est peut-être le film le plus connu de Frank Capra. Véritable institution nationale, programme idéal de Noël pour les télévisions des foyers américains, La Vie est belle, qui semble cumuler diverses inspirations, de la comédie au drame en passant par le conte fantastique, fait partie de ces œuvres qui se retournent comme un gant, dévoilant une face obscure, sombre et cruelle. Alors, éloge de la solidarité humaine ou cauchemar de la fin des illusions ?
Voir la vidéo
Documentaires

le (18m45s)

À la recherche des soies perdues

Cinquante ans après, l'auteur, ethnologue, spécialiste de l'Asie (plus particulièrement la Mongolie, le Cambodge et l'Afghanistan) parcourt les villages cambodgiens qu'il avait visités avant la période Khmers Rouges.Ce film est le récit de ses recherches dans les villages, photos vieilles d'un demi-siècle en main, de femmes tisserandes et de leurs productions.  Il peut ainsi donner aux moines bouddhistes des photographies des étoffes de soie représentant la vie de Bouddha qui avaient été offertes par les pieuses dévotes.Il retrouve des tisserandes qu'il avait connu, ou, le plus souvent, leurs voisines ou descendants.
Voir la vidéo
Conférences

le (1h5m23s)

Débat autour du film "Le Fils de Saul" de László NEMES 

Représentation de la Shoah au cinéma : une expérience immersive dans le système génocidaire naziavec• Antoine de Baecque, historien du cinéma (ENS)• Georges Didi-Huberman, philosophe, historien de l'art (EHESS) • Judith Lyon-Caen, historienne (EHESS)• Modérateur : Jean-Marie Schaeffer, philosophe (EHESS)Octobre 1944, Auschwitz-Birkenau.Saul Ausländer est membre du Sonderkommando, ce groupe de prisonniers juifs isolé du reste du camp et forcé d’assister les nazis dans leur plan d’extermination. Il travaille dans l’un des crématoriums quand il découvre le cadavre d’un garçon dans les traits duquel il reconnaît ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h26m7s)

Un théâtre pour alerter le monde

C’est l’histoire d’un médicament coupe-faim : le Mediator. C’est l’histoire encore d’une pneumologue, Irène Frachon, qui, en mars 2009, alerte ses tutelles quant aux dangers que font courir les molécules qui le composent. C’est l’histoire enfin d’une metteuse en scène, Pauline Bureau, qui voit dans les enjeux de la santé, de la vie tout simplement, matière à la création d’un spectacle. Mon coeur raconte les défaillances d’une société et le courage qu’il faut pour les combattre. Raconter, oui. Pauline Bureau nous racontera ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h3m36s)

"Cuerpos frágiles" (Corps fragiles) : images et conflit armé en Colombie, en présence du réalisateur Óscar Campo / Amanda Rueda

Cuerpos frágiles (Corps fragiles) : images et conflit armé en Colombie, en présence du réalisateur Óscar Campo / Amanda Rueda, in Ve "Atelier Cinéma, genre et politique" organisé par le Centre d'Études Ibériques et Ibérico-Américaines (CEIIBA), le laboratoire FRAMESPA et le Département Art&Com de l'Université Toulouse Jean-Jaurès-campus Mirail en partenariat avec l'Association Rencontres Cinémas d'Amérique Latine de Toulouse (ARCALT), dans le cadre du 29e Festival Cinélatino, 23 mars 2017. * Les propos de Óscar Campo sont traduits par Alexis Yannopoulos (traduction consécutive).
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h16m31s)

Tout commencerait par la fin ? La trajectoire cinématographique de Luis Ospina, en présence du réalisateur / Julie Amiot-Guillouet

Tout commencerait par la fin ? La trajectoire cinématographique de Luis Ospina, en présence du réalisateur / Julie Amiot-Guillouet, in Ve "Atelier Cinéma, genre et politique" organisé par le Centre d'Études Ibériques et Ibérico-Américaines (CEIIBA), le laboratoire FRAMESPA et le Département Art&Com de l'Université Toulouse Jean-Jaurès-campus Mirail en partenariat avec l'Association Rencontres Cinémas d'Amérique Latine de Toulouse (ARCALT), dans le cadre du 29e Festival Cinélatino, 23 mars 2017. * Entretien traduit par Marion Gautreau (traduction consécutive).Rencontre-entretien avec le réalisateur colombien Luis Ospina autour de autour de sa longue trajectoire cinématographique et notamment de son dernier film documentaire « Tout commence ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h7m6s)

Moving memory: How movement can facilitate and release memory

Cette rencontre avec Gillian Warren-Brown a été filmée dans le cadre du séminaire de l'Équipe de recherche interdisciplinaire sur la Grande-Bretagne, l'Irlande et l'Amérique du nord (ERIBIA), lors de la journée intitulée Art and Release of Traumatic Memory : a South African Perspective qui s'est tenue à la Maison de la Recherche en Sciences Humaines de l'université de Caen Normandie le 30 mars 2017.Movement is like body-building for your brain. But you don’t have to push weights to pump up the volume of a ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte