Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 944
Séminaires

le (2h15m48s)

Cinéma, adaptation, restauration : autour des "Misérables" d’Henri Fescourt (1925) / Yves Reboul, Béatrice de Pastre

Cinéma, adaptation, restauration : autour des Misérables d’Henri Fescourt (1925) / Yves Reboul, Béatrice de Pastre, in 2ème séance du séminaire "Le passé au présent : les passeurs du patrimoine. 1. Conservation, transmission" organisé, sous la responsabilité scientifique de Jean-Yves Laurichesse, par le laboratoire Patrimoine, Littérature, Histoire (PLH) de l'Université Toulouse-Jean Jaurès, 12 décembre 2015.Connu jusqu’à présent uniquement en noir et blanc et dans une version de courte durée, le film d’Henri Fescourt "Les Misérables" -adapté du roman de Victor Hugo- a fait l'objet d'une restauration qui lui a permis de retrouver sa durée initiale (6 ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h16m5s)

Derrière le miroir, trucages, jeux d'optiques et effets d'étrangeté dans les films de Raoul Ruiz

Les expérimentations techniques sont au cœur de nombreux films de Raoul Ruiz, car il aimait faire des jeux d'images comme on fait des jeux de mots. Nombre de ses films ont été tournés avec des budgets souvent dérisoires, parfois avec des chutes de pellicule, une caméra prêtée et le concours bénévole d'amis acteurs et techniciens. Sur le plan technique, cette utilisation des trucages directs correspond à une méthode que Ruiz ne cessera d'explorer.
Voir la vidéo
Conférences

le (2h16m59s)

Naissance du Technicolor. Conférence de Céline Ruivo et Jean-Pierre Verscheure

<div> Dans le cadre de la 3e édition du festival Toute la mémoire du monde (28 janvier-1er février 2015) et pour célébrer l'anniversaire des premiers essais Technicolor (1915), après-midi d'études avec Céline Ruivo et Jean-Pierre Verscheure.La Technicolor Motion Picture Corporation est fondée en 1915 à Boston par les ingénieurs Herbert Thomas Kalmus, Daniel Frost Comstock et W. Burton Westcott. Kalmus prend la tête de la compagnie en 1925 et en devient le président jusqu'en 1961. Le procédé Technicolor a subi quatre évolutions majeures au cours ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h17m2s)

« BIRTH OF TECHNICOLOR » By Céline Ruivo and Jean-Pierre Verscheure

« BIRTH OF TECHNICOLOR » By Céline Ruivo and Jean-Pierre Verscheure In the framework of the Conservatoire des Techniques Cinématographiques, an afternoon of studies will be led by Céline Ruivo and Jean- Pierre Verscheure to celebrate the anniversary of the first Technicolor trials (1915). Céline Ruivo has been director of the film collections of La Cinémathèque française since 2011 and worked in the restoration department of the Éclair laboratories. She is working on a thesis devoted to three-colour Technicolor at the University of Paris. Jean-Pierre Verscheure is a professor at the Institut National Supérieur des Arts du Spectacle (INSAS) in ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h17m23s)

Master class de Jean-Paul Colleyn

La 33ème édition du festival international du film ethnographique Jean Rouch, parrainé par le cinéaste, historien et anthropologue Pascal Blanchard, aura lieu du 4 au 29 novembre 2014 à Paris. La présence de ce spécialiste du colonialisme est la marque d’une édition liant les questions d’actualité à l’histoire. Cette manifestation est le rendez-vous annuel et unique dédié, d'une part aux productions mondiales contemporaines du documentaire d'intérêt anthropologique en présence de ses acteurs, d'autre part, au patrimoine cinématographique.Rencontre avec Jean-Paul Colleyn, directeur d’études à ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h18m47s)

Arri, une firme centenaire

Conférence animée par Michael Koppetz et Natasza Chroscicki, avec présentation d'appareils et projections.<br>En 1917, August Arnold et Robert Richter, ingénieurs, cinéastes, techniciens, créent à Munich la société de fabrication d'appareils cinématographiques ARRI, contraction des deux premières lettres de leurs noms. À partir de cette date, la firme produit des appareils innovants qui révolutionnent les pratiques cinématographiques dans la prise de vues (par exemple, la célèbre caméra 35 mm légère et à visée reflex, 1932), l'éclairage, le développement et le tirage. La dernière caméra à pellicule est produite en 2000 (la Arricam), puis ARRI s'investit avec succès en 2010 dans le ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h19m41s)

MASTER CLASS DE WANG BING

Cette séance s'inscrit dans le cadre de la rétrospective consacrée au cinéaste WANG BING organisée en octobre à l'EHESS par la Direction de l’image et de l’audiovisuel avec le soutien du Centre de recherche sur les arts et le langage (CRAL), du Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine (CECMC) et du Centre d’études des mondes russes, caucasiens et centre-européens (CERCEC). Auteur d’une œuvre cinématographique monumentale, tant par le nombre de films que par leur durée, Wang Bing documente les transformations de la Chine contemporaine depuis près d’une vingtaine d’années. Il le fait dans un style inimitable, en ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h19m54s)

Du Free Cinema à la British New Wave : un moment-clé du cinéma britannique. Conférence de Christophe Dupin et Walter Lassally

De tous les mouvements de renouveau du cinéma ayant émergé à la fin des années 1950 et 1960, le Free Cinema (et, par extension, la Nouvelle Vague britannique) n'est peut-être pas le plus connu, mais garde le bénéfice de l'antériorité. Dès février 1956, un petit groupe de jeunes réalisateurs et techniciens emmenés par Lindsay Anderson propose une vision nouvelle de la technique et du métier de cinéaste. Leurs films – des courts métrages documentaires jusqu'en 1959, des longs métrages de fiction ensuite – mettent en scène le quotidien des petites gens, qu'ils filment avec un regard humain et poétique. Christophe ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h21m55s)

Conférence du Conservatoire des techniques cinématographiques par Anne Gourdet-Mares : "Un anniversaire : le Pathé-Baby et le format 9,5 mm (1922)"

En proposant en décembre 1922 un petit projecteur d'utilisation simple et de forme séduisante, le Pathé-Baby, et, un an plus tard, sa caméra, Pathé-Cinéma réussit à imposer le 9,5 mm comme le format amateur en France. Le succès est immédiat et dépasse les frontières, installant définitivement le cinéma dans les foyers, comblant cinéphiles en herbe et apprentis cinéastes (Jacques Demy en sera un exemple célèbre). A partir de leur modèle originel, projecteurs et caméras se modernisent, s'accessoirisent, se déclinent afin de plaire à un public toujours plus large et exigeant. Pendant près de 60 ans, le 9,5 mm coexiste avec ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte