Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 61
Conférences

le (1h30m9s)

Apprendre pour transmettre. L'éducation contre l'idéologie managériale / François Rastier

Apprendre pour transmettre. L'éducation contre l'idéologie managériale / François Rastier. Conférence organisée par l'Institut de Recherche Pluridisciplinaire en Arts, Lettres et Langues (IRPALL) et présentée par Michel Ballabriga, directeur du Centre Pluridisciplinaire de Sémio-linguistique Textuelle (CPST), Université Toulouse II-Le Mirail, 4 février 2014.De l’école à l’université, la même idéologie managériale restreint le contenu des disciplines au profit d’activités diverses, remplace les connaissances par des "compétences" et multiplie les évaluations concurrentielles, comme si l’éducation n’était qu’une préparation à l’emploi et l’homme une « ressource » humaine. François Rastier décrit le poids des objectifs fixés par les politiques publiques ...
Voir la vidéo
Conférences

le (43m45s)

La société à l'aube du XXIème siècle : Conclusion

Ce programme est la conclusion d’un cours de sociologie sur « La société à l’aube du XXIème siècle ».Sous le mode de la conversation, Jean-Yves Trépos, Christelle Stupka et Sabrina Sinigaglia-Amadio nous proposent de faire le point sur les champs abordés au cours des différents chapitres et soulèvent quelques questionnements épistémologiques sur la pratique de la sociologie.Voir l'ensemble des programmes de :"La société à l'aube du 21ème siècle"IntroductionLa société des individus ?La société du risque ?La société post-moderne ?La société sans qualités ?Conclusion
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h20m22s)

Mondialisation financière

La mondialisation financière, définie comme la baisse des coûts sur les transactions internationales d'actifs financiers, ou comme l'accroissement des flux financiers entre pays, est un phénomène ancien. Le monde de la fin du 19e siècle était, à bien des égards, aussi intégré financièrement que le monde des années 1960-1970. Une étude approfondie des marchés internationaux d'actifs révèle d'ailleurs que, contrairement aux idées reçues, l'intégration financière mondiale semble toujours limitée en ce début de 20e siècle. Pourtant, cette mondialisation financière, même (ou peut être parce qu') inachevée, semble poser de nombreux problèmes. Quelles sortes de contraintes fait-elle peser sur les politiques ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h6m12s)

Nanobiologie : la micromanipulation des molécules

Si l'on regarde une cellule vivante sous le microscope optique, il y a à l'évidence de nombreux phénomènes dynamiques actifs comme : la division et les mouvements cellulaires, le transport d'objets dans la cellule ou encore la formation et disparition de structures intracellulaires comme les organelles. Des macromolécules complexes, qui jouent le rôle de petites machines à l'échelle moléculaire, sont à l'origine de ces phénomènes actifs. Ces molécules agissent en grand nombre dans une cellule vivante, invisible dans le microscope optique du fait de leur petite taille de l'ordre de quelques nanomètres. Les prototypes de ces molécules sont les moteurs ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (45m56s)

La société à l'aube du XXIème siècle : Introduction

La société à l'aube du XXIème siècle : Introduction Ce programme est l'introduction d'un cours de sociologie construit en quatre chapitres, sur « La société à l'aube du XXIème siècle ». Sous le mode de la conversation, Jean-Yves Trépos, Christelle Stupka et Sabrina Sinigaglia-Amadio nous proposent d'aborder notre société et le passage du XXème au XXIème siècle par le biais, de quatre approches possibles « la société des individus », « la société post-moderne », « la société du risque », « la société sans qualités » – et celui des travaux sociologiques et/ou philosophiques de bon nombre d'auteurs, tels ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (3h27m0s)

La société des individus ?

Ce programme est le premier chapitre d'un cours de sociologie sur « La société à l'aube du XXIème siècle ». Jean-Yves Trépos, Christelle Stupka et Sabrina Sinigaglia-Amadio nous proposent d'aborder notre société et le passage de siècles par le biais de « la société des individus ». Ils s'appuient sur les réflexions d'auteurs tels que Durkheim, De Singly, Macpherson, Elias et Taylor pour pointer quelques questionnements à propos de l'individu, de l'individualisme, de l'individuation et de la quête de soi.Les chapitres de "La société à l'aube du 21ème siècle" :IntroductionLa société des individus ?La société du risque ?La société post-moderne ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h50m27s)

Sept années chez les Ovahimba

Rina SHERMAN revient dans cet entretien sur son expérience de terrain chez les Ovahimba avec qui elle a passé de nombreuses années. Elle nous explique la complexité des relations avec les Ovahimba, son rapport avec la langue locale, son approche en anthropologie visuelle et nous parle également des pratiques musicales de ce peuple. >> Pour en savoir plus sur Rina Sherman et sur ses travaux, consultez le site : http://www.rinasherman.com/Rina SHERMAN, née en Afrique du Sud, s'est exilée et installée en France où elle habite et travaille depuis 1984. Musicienne de formation, elle a validé un doctorat sous la ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h22m33s)

Chimie polluante, chimie non-polluante et chimie dépolluante

L'image de la Chimie comme source de toutes les pollutions est partiellement vraie, et ceci depuis fort longtemps. Métallurgie du plomb dans l'Antiquité, usage de cosmétiques toxiques pendant la Renaissance, empoisonnement d'utilisateurs de pesticides puissants, rejets odorants ou toxiques... Les exemples abondent de cette chimie Noire, ou Brune, ou même Rouge. Après en avoir fait un catalogue incomplet, je montrerai que ces abus ont conduit à une chimie non-polluante, fondée dans l'idéal sur l'absence de rejets toxiques, mais surtout sur la maîtrise des rejets inévitables. Nous en sommes au développement de la Chimie Verte. Je montrerai ensuite que l'ensemble des ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (17m2s)

Entretien avec Enrique Colina (Rencontres 2009)

Enrique Colina, nous parle de son documentaire "Los bolos en Cuba", qui entre dans l’intimité des foyers et dans les images d’archives historiques, afin de repérer les traces de trente ans d’aide soviétique, d’échanges culturels, de couples mixtes cubains-soviétiques, d’objets quotidiens qui rappellent une époque heureuse où, à Cuba, on avait de tout. L’ICAIC est l’organisme de la révolution cubaine qui a permis la naissance d’un cinéma, lieu de l’ouverture culturelle de l’île au cours de ces cinquante ans passés. Entretien réalisé dans le cadre des 21ème Rencontres Cinémas d'Amérique latine de Toulouse.Transcription et traduction réalisées par Thérèse Dignan, Emmanuelle ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte