Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 295
Entretiens

le (1h35m9s)

Histoire(s) de l'ergonomie (4/7) - La démultiplication des domaines de l'ergonomie

Cette quatrième partie « La démultiplication des domaines de l’ergonomie » représente une partie importante de la Grande Leçon Histoire(s) de l’ergonomie car elle parcourt plus d’une dizaine de domaines où l’ergonomie s’est développée. Elle montre que l’ergonomie gagne tous les secteurs du travail et de la vie sociale, s’intéresse à la fois aux produits et à l’industrie, étudie l’activité et les usages... A partir des travaux ergonomiques initialement menés dans le secteur de l’aviation, cette parie fait un panorama de quelques sous-disciplines de l’ergonomie parmi lesquelles : l’ergonomie dans l’aviation, l’ergonomie des consignes, instructions et documents, l’ergonomie informatique, l’ergonomie du ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h33m58s)

Médicaments et chimie : un brillant passé et un vrai futur

Très tôt l’homme a utilisé les produits de la Nature pour traiter les différentes maladies auxquelles il était confronté. Les premiers traités de chimie thérapeutique moderne, décrivant la relation entre un composé chimique et une activité thérapeutique datent maintenant de plusieurs siècles. Toutefois, c'est au tournant du 19ème et du 20ème siècle avec le développement de la chimie moléculaire et de la microbiologie que la chimie thérapeutique prend son essor. L'évolution rapide de ces deux disciplines a conduit aux premiers antibiotiques. Sait-on encore que la production à grande échelle de la pénicilline a mobilisé aux Etats-Unis entre 1943 et 1945 ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h32m1s)

Imaginer (les images et les formes) - Partie 1

L’expérience de l’exil met en crise les dichotomies induites par un discours « territorialisé » autour de l’identité et de la différence, l’origine et le devenir, l’autochtone et l’étranger. En montrant à quel degré ces oppositions appartiennent à l’épistémè des sociétés d’accueil et à une pensée de l’appartenance nationale, elle invite justement à en déplacer les paradigmes.  Or, cette expérience, comme tout phénomène humain, n’existe et ne prend sens que médiatisée par un ensemble de codes affectifs et culturels. Sa spécificité, toutefois, tient au fait que la figuration de l’exil convoque d’emblée une multiplicité de systèmes référentiels, au minimum une dualité entre le lieu de ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte