Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 236
Entretiens

le (12m26s)

PARTIE II. De nouvelles finalités : une EP patriotique (1789-1795)

A quel moment peut-on dire que la gymnastique est devenue scolaire ? Bien sûr, la loi George de 1880 instituant l'obligation scolaire de la gymnastique est la réponse la plus facile, mais est-elle la plus convaincante ? Au cours du XIXème siècle, des tentatives d'impositions législatives antérieures (1854 Fortoul, Duruy 1869) ont eu lieu. Or, elles-mêmes sont les conséquences d'idées, de courants et d'actions politiques et culturelles plus ou moins abouties qui ont commencés bien avant. Par ailleurs, la nature des pratiques elles-mêmes pose le souci de l'identité scolaire de cet enseignement. Il faut donc remonter le temps et le ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (9m18s)

PARTIE III : La possibilité d'une autre éducation corporelle ? (1794-1801)

A quel moment peut-on dire que la gymnastique est devenue scolaire ? Bien sûr, la loi George de 1880 instituant l'obligation scolaire de la gymnastique est la réponse la plus facile, mais est-elle la plus convaincante ? Au cours du XIXème siècle, des tentatives d'impositions législatives antérieures (1854 Fortoul, Duruy 1869) ont eu lieu. Or, elles-mêmes sont les conséquences d'idées, de courants et d'actions politiques et culturelles plus ou moins abouties qui ont commencés bien avant. Par ailleurs, la nature des pratiques elles-mêmes pose le souci de l'identité scolaire de cet enseignement. Il faut donc remonter le temps et le ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (8m52s)

INTRODUCTION

L'histoire de l'EP française s'est assez peu préoccupée des évènements antérieurs à l'intégration scolaire de la gymnastique en janvier 1880 à l'exception de quelques travaux sur les grandes modifications épistémiques des corps et des savoirs et sur les grands acteurs. On s'accorde à dire que la gymnastique a répondu à la fameuse « orthodoxie scolaire » (Arnaud) sans penser que la discipline scolaire résulte d'évolutions corporelles intéressant tout le champ sociétal. Cette grande leçon envisage donc de prendre le contrepied des options habituellement retenues. Autrement dit, la formation des corps, conduisant à l'élaboration d'une gymnastique particulière, n'a-t-elle pas été à ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (1m35s)

INTRODUCTION

Sous la IVᵉ République, l'enseignement secondaire, qui s'unifie sur le plan structurel, devient de plus en plus accessible aux Françaises et aux Français. En se massifiant, le 2nd degré de l'école de la République cherche aussi à répondre aux nécessités socio-économiques de la reconstruction nationale. Pourtant, en analysant l'évolution de l'EPS (Éducation physique et sportive), on peut mesurer les décalages entre les réformes structurelles et disciplinaires dans la mesure où l'enseignement de l'EPS reste disparate et encore inaccessible à une partie des élèves en raison de la diversité de conceptions qui le caractérise. Les difficultés encourues lors des réformes scolaires ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (8m57s)

INTRODUCTION

Que recouvre l'idée de « révolution copernicienne » suggérée par Parlebas en 1967 affirmant un renversement des conceptions pédagogiques ? Peut-on faire un parallèle entre ce changement et la « montée de l'individualisme » repérable au sein de la société ? A partir de ce renversement du point de vue pédagogique, cette leçon étudie comment circulent, entre la société et la profession, les formes de savoirs. En référence à Foucault, nous montrerons que de nouvelles formes d'autorité s'instaurent après mai 68 mettant en avant l'enfant, sans remettre en cause pour autant les normes elles-mêmes. De plus, l'arrivée de modèles corporels ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (2h21m50s)

CHAPITRE I : les débuts de la gymnastique de formation en France

L'histoire de l'EP française s'est assez peu préoccupée des évènements antérieurs à l'intégration scolaire de la gymnastique en janvier 1880 à l'exception de quelques travaux sur les grandes modifications épistémiques des corps et des savoirs et sur les grands acteurs. On s'accorde à dire que la gymnastique a répondu à la fameuse « orthodoxie scolaire » (Arnaud) sans penser que la discipline scolaire résulte d'évolutions corporelles intéressant tout le champ sociétal. Cette grande leçon envisage donc de prendre le contrepied des options habituellement retenues. Autrement dit, la formation des corps, conduisant à l'élaboration d'une gymnastique particulière, n'a-t-elle pas été à ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (44m35s)

CHAPITRE II : les débuts d'une prise en compte d'une gymnastique scolaire par l'Etat

L'histoire de l'EP française s'est assez peu préoccupée des évènements antérieurs à l'intégration scolaire de la gymnastique en janvier 1880 à l'exception de quelques travaux sur les grandes modifications épistémiques des corps et des savoirs et sur les grands acteurs. On s'accorde à dire que la gymnastique a répondu à la fameuse « orthodoxie scolaire » (Arnaud) sans penser que la discipline scolaire résulte d'évolutions corporelles intéressant tout le champ sociétal. Cette grande leçon envisage donc de prendre le contrepied des options habituellement retenues. Autrement dit, la formation des corps, conduisant à l'élaboration d'une gymnastique particulière, n'a-t-elle pas été à ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (34m5s)

PARTIE III : premières obligations scolaires de la gymnastique

L'histoire de l'EP française s'est assez peu préoccupée des évènements antérieurs à l'intégration scolaire de la gymnastique en janvier 1880 à l'exception de quelques travaux sur les grandes modifications épistémiques des corps et des savoirs et sur les grands acteurs. On s'accorde à dire que la gymnastique a répondu à la fameuse « orthodoxie scolaire » (Arnaud) sans penser que la discipline scolaire résulte d'évolutions corporelles intéressant tout le champ sociétal. Cette grande leçon envisage donc de prendre le contrepied des options habituellement retenues. Autrement dit, la formation des corps, conduisant à l'élaboration d'une gymnastique particulière, n'a-t-elle pas été à ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (12m55s)

CONCLUSION

L'histoire de l'EP française s'est assez peu préoccupée des évènements antérieurs à l'intégration scolaire de la gymnastique en janvier 1880 à l'exception de quelques travaux sur les grandes modifications épistémiques des corps et des savoirs et sur les grands acteurs. On s'accorde à dire que la gymnastique a répondu à la fameuse « orthodoxie scolaire » (Arnaud) sans penser que la discipline scolaire résulte d'évolutions corporelles intéressant tout le champ sociétal. Cette grande leçon envisage donc de prendre le contrepied des options habituellement retenues. Autrement dit, la formation des corps, conduisant à l'élaboration d'une gymnastique particulière, n'a-t-elle pas été à ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (6m35s)

PARTIE I : La libération : rupture ou continuité ?

Sous la IVᵉ République, l'enseignement secondaire, qui s'unifie sur le plan structurel, devient de plus en plus accessible aux Françaises et aux Français. En se massifiant, le 2nd degré de l'école de la République cherche aussi à répondre aux nécessités socio-économiques de la reconstruction nationale. Pourtant, en analysant l'évolution de l'EPS (Éducation physique et sportive), on peut mesurer les décalages entre les réformes structurelles et disciplinaires dans la mesure où l'enseignement de l'EPS reste disparate et encore inaccessible à une partie des élèves en ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte