Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 357
Vidéocours

le (54m36s)

La prise de notes et son exploitation

La prise de notes doit être un outil au service d'un travail efficace, qu'il est utile d'améliorer. Elle est le reflet de ce qu'on a besoin de savoir. Capter la parole, fixer l'essentiel par écrit, ce n'est pas tout noter, mais faire des choix, décider sans hésitation. Pour une bonne prise de notes, il faut être bien installé, en situation d'écoute maximale, imprégné du sujet. Comprendre et analyser la structure du discours : l'introduction, la conclusion, le plan etc... sont autant de guides pour le raisonnement. Il faut s'attacher aux idées plutôt qu'aux phrases. Pour organiser ses notes, laisser une ...
Voir la vidéo
Label UNT Vidéocours

le (57m3s)

Analyse fonctionnelle et analyse de la valeur

ANALYSE FONCTIONNELLE ET ANALYSE DE LA VALEUR, DES PRODUITS, PROCEDES ET SERVICES Dans quelle mesure l'entreprise peut-elle envisager d'atteindre ses objectifs ? L'analyse fonctionnelle et l'analyse de la valeur proposent une méthode rigoureuse : la démarche normalisée en 7 phases clairement définies. Générique ANALYSE FONCTIONNELLE ET ANALYSE DE LA VALEUR, DES PRODUITS, PROCEDES ET SERVICES Émission conçue et préparée par Jean-Pierre GRANDHAYE Institut National Polytechnique de Lorraine Emission ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h35m57s)

La vie : origine et distribution possible dans l'univers

Il y a environ 4 milliards d'années, se développèrent dans l'eau terrestre des structures capables de se reproduire et d'évoluer. L'omniprésence de la cellule dans tous les systèmes vivants suggère un ancêtre commun de type cellulaire. Dans la mesure où la formation des ARN/ADN porteurs de la mémoire cellulaire apparaît comme peu probable dans l'eau de la Terre primitive, on peut penser que la vie primitive émergea de structures plus simples que la cellule et l'ARN. La simplicité de ces structures suggère qu'elles ont de réelles chances d'apparaître et de se développer chaque fois que sont réunies les conditions qui ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h17m50s)

De l'homme - et de la femme - préhistoriques

Depuis leur fondation au milieu du XIXème siècle, les sciences de la préhistoire ont situé le devenir de la famille humaine dans les 5 ou 7 millions d'années de son existence. Ils ont déployé une rigueur et une inventivité extraordinaires pour faire parler les vestiges rares, disséminés et fragmentaires dont ils disposent. La théorie de l'évolution conduit à penser l'origine de l'Homme, non comme création, moment ponctuel miraculeux où il serait triomphalement apparu sur la terre, mais comme filiation, qui enracine notre espèce dans l'ensemble du règne animal, dans les embranchements et les buissonnements multiples de l'histoire du vivant. Anthropologues ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h15m49s)

L'expérience dans les sciences, modèles et simulations

Après avoir été sous-estimée par Descartes, constructeur d'une science déductive essentiellement théorique, l'expérience, à partir de Newton, a acquis une place prépondérante, sinon autonome, dans les sciences modernes et contemporaines, au point que la vérification expérimentale est devenue un moment essentiel du " rationalisme appliqué ". Dès la seconde moitié du XIXème siècle, cependant, et notamment à partir de Maxwell, la détermination d'objets scientifiques repasse par la construction de modèles théoriques permettant d'aborder des champs nouveaux sur des bases formelles identiques. Aujourd'hui, un pas de plus est franchi puisque la simulation informatique des tests expérimentaux fait perdre son empiricité à ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h7m29s)

Développement et évolution du système nerveux

Conférence du 24 janvier 2000 par Alain Prochiantz. On découvrit dans les années 1970, chez une mouche, la Drosophile, des mutations conduisant au remplacement de tout ou partie d'un organe par un autre organe. On observa, par exemple, des transformations de type antenne-patte, aile-balancier, ou aile-oeil. Ces mutations ont été dites homéotiques, l'organe d'un segment étant remplacé par l'organe homologue d'un autre segment. Les gènes homéotiques codent pour des facteurs de transcription qui, en se fixant sur des séquences promotrices, régulent l'expression d'autres gènes. Ces observations ont conduit à découvrir, dans tous les embranchements du règne animal, la présence de ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte