Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 10405
Autres

le (2m9s)

1968 vu par...Oscar Guardiola-Rivera

À l'occasion du cycle de conférence Global 68, Oscar Guardiola-Rivera, auteur, philosophe et co-organisateur des conférences , livre sa vision des événements de 1968.Global 681968 fut une année de luttes, d’insurrections, d’offensives et de manifestations contre le capitalisme et l’impérialisme dont la guerre du Viêt Nam fut l’épicentre. La démocratie, l’égalité et l’émancipation y gagnèrent mais ces luttes rencontrèrent aussi une répression brutale et meurtrière. Des récits révisionnistes ont cherché à effacer la violence policière et la mort de combattants, à estomper le rôle des ouvriers, des femmes, des ...
Voir la vidéo
Clip pédagogique

le (2m9s)

Sur les traces... Richard Dawkins : le phénotype étendu

En 1982, Richard Dawkins introduit le concept de "phénotype étendu" dans son ouvrage du même nom. Il considère le phénotype étendu comme étant sa plus importante contribution à la théorie de l'évolution de Darwin. Dawkins nous invite à réfléchir à la relation complexe qui lie le phénotype, c'est-à-dire l'ensemble des traits physiques d'un organisme, aux gènes qui concourent à son expression.
Voir la vidéo
Clip pédagogique

le (2m9s)

Sur les traces... René Dumont : le développement agricole

En 1929, René Dumont, agronome, reçoit sa première affectation au Tonkin, afin de suivre des expérimentations sur l'efficacité des engrais. Rapidement, il élargit son travail au-delà du champ habituel de l'agronomie de cette époque et s'intéresse aux pratiques locales de production de riz. Il développe un modèle original qui associe les aspects sociaux et géographiques aux dimensions techniques de l'agriculture...  
Voir la vidéo
Clip pédagogique

le (2m8s)

Sur les traces... Henry Walter Bates : l'évolution du mimétisme

Henry Walter Bates découvre que certains papillons présentent un aspect similaire à des espèces venimeuses alors qu’il s’agit d’espèces éloignés de papillons non venimeux. C’est ce qu’on appelle le mimétisme batésien. Cette forme d’adaptation allant jusqu’à tromper un prédateur est bien une marque de la sélection naturelle et aussi l’une des preuves les plus évidentes de l’évolution animale.
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte