Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 10405
Conférences

le (33m2s)

Fancying Nature: the posterity of Joseph Addison’s ‘Pleasures’ in English Enlightenment culture / Frédéric Ogée

Fancying Nature: the posterity of Joseph Addison’s ‘Pleasures’ in English Enlightenment culture / Frédéric Ogée, in colloque international "Fancy‒Fantaisie‒Capriccio. Diversions and Distractions in the Eighteenth Century" organisé, sous la responsabilité scientifique de Muriel Adrien, Melissa Percival et Axel Hémery, par l’Université Toulouse Jean Jaurès et l’Université d’Exeter. Toulouse, Musée Paul-Dupuy, 3-4 décembre 2015.In this paper, Frédéric Ogée would like to discuss the seminal influence of Joseph Addison’s famous series of Spectator essays entitled ‘the Pleasures of the imagination’ on the new forms of artistic expression (novel, landscape garden, painting) which emerged in England in the eighteenth century. In the first ...
Voir la vidéo
Conférences

le (21m15s)

British Capricci: from the Picturesque to the Sublime / Hélène Ibata

British Capricci: from the Picturesque to the Sublime / Hélène Ibata, in colloque international organisé, sous la responsabilité scientifique de Muriel Adrien, Melissa Percival et Axel Hémery, par l’Université Toulouse Jean Jaurès et l’Université d’Exeter. Toulouse, Musée Paul-Dupuy, 3-4 décembre 2015.British adaptations of the capriccio genre may be seen not only as a response to the contemporary British discourse on the sublime and the picturesque, but also as the reflection of a significant shift in sensibility. While in the second half of the eighteenth century, a ‘picturesque’ approach prevailed, with ruins being used as pleasing -albeit melancholy- sources of ...
Voir la vidéo
Conférences

le (22m8s)

The many peopled wall: Fancy Pictures and Annual Exhibitions in Eighteenth-Century London / John Chu

The many peopled wall: Fancy Pictures and Annual Exhibitions in Eighteenth-Century London / John Chu, in colloque international organisé, sous la responsabilité scientifique de Muriel Adrien, Melissa Percival et Axel Hémery, par l’Université Toulouse Jean Jaurès et l’Université d’Exeter. Toulouse, Musée Paul-Dupuy, 3-4 décembre 2015. One of the defining developments of metropolitan visual culture in the eighteenth century was the advent of regular exhibitions of art presenting large numbers of pictures for perusal by a leisured public. This paper explores the impact of this burgeoning exhibiting culture on the art of the English fancy picture. Through a close reading ...
Voir la vidéo
Conférences

le (33m31s)

Le coq et le léopard. Portrait et petite histoire des collections de peintures britanniques du musée du Louvre / Guillaume Faroult

Le coq et le léopard. Portrait et petite histoire des collections de peintures britanniques du musée du Louvre / Guillaume Faroult, in colloque international organisé, sous la responsabilité scientifique de Muriel Adrien, Melissa Percival et Axel Hémery, par l’Université Toulouse Jean Jaurès et l’Université d’Exeter. Toulouse, Musée Paul-Dupuy, 3-4 décembre 2015.Associé à l’imagination et non à la raison, la fantaisie au XVIIIème siècle était une sorte de distraction capricieuse hors du quotidien. Pour Voltaire, c’était « un désir singulier, un goût passager », pour Samuel Johnson « quelque chose qui plaît ou divertit sans ...
Voir la vidéo
Conférences

le (24m58s)

Figures de fantaisie de Jean-Baptiste Santerre et limites des cadres génériques d’interprétation / Emmanuel Faure-Carricaburu

Figures de fantaisie de Jean-Baptiste Santerre et limites des cadres génériques d’interprétation / Emmanuel Faure-Carricaburu, in colloque international organisé, sous la responsabilité scientifique de Muriel Adrien, Melissa Percival et Axel Hémery, par l’Université Toulouse Jean Jaurès et l’Université d’Exeter. Toulouse, Musée Paul-Dupuy, 3-4 décembre 2015.Spécialiste de Jean-Baptiste Santerre, Alfred Potiquet résume ainsi l’engouement que son travail suscite au début du XVIIIe siècle : « Il peignait des têtes de fantaisie, où il mettait les traits les plus agréables de ceux pour qui il les faisait. Ce procédé assez excentrique ne diminua pas sa clientèle et augmenta le nombre des admirateurs de son ...
Voir la vidéo
Conférences

le (19m19s)

La production gravée parisienne au cœur de l’invention d’un genre ? Les «fantaisies» de Poilly et Courtin (1710–1728) / Christophe Guillouet

La production gravée parisienne au cœur de L’invention d’un genre ? Les «fantaisies» de Poilly et Courtin (1710–1728) / Christophe Guillouet, in colloque international organisé, sous la responsabilité scientifique de Muriel Adrien, Melissa Percival et Axel Hémery, par l’Université Toulouse Jean Jaurès et l’Université d’Exeter. Toulouse, Musée Paul-Dupuy, 3-4 décembre 2015.En septembre 1735, le Mercure Galant évoque des estampes « nommées vulgairement fantaisies » gravées par les frères Poilly d’après les œuvres de Jacques-François Courtin. L’association de ces figures à mi-corps à la notion de "fantaisie" apparaît dans ce texte comme une habitude solidement établie. Celle-ci semble avoir pour origine ...
Voir la vidéo
Conférences

le (23m37s)

‘As Whimsical and Chimearical as their Forms Are’ : Ornamental and Fanciful Motives in English Drawing Books / Bénédicte Miyamoto

‘As Whimsical and Chimearical as their Forms Are’ : Ornamental and Fanciful Motives in English Drawing Books / Bénédicte Miyamoto, in colloque international organisé, sous la responsabilité scientifique de Muriel Adrien, Melissa Percival et Axel Hémery, par l’Université Toulouse Jean Jaurès et l’Université d’Exeter. Toulouse, Musée Paul-Dupuy, 3-4 décembre 2015.In 1715, Jonathan Richardson recommended in his Essay on the Theory of Painting “that all creatures of the Imagination ought to have Airs and Actions given ‘em as Whimsical and Chimaerical as their Forms are,” and his personal collection of drawing dispersed upon his death ...
Voir la vidéo
Conférences

le (22m48s)

De la fantaisie des éventails aux éventails de fantaisie / Pierre-Henri Biger

De la fantaisie des éventails aux éventails de fantaisie / Pierre-Henri Biger, in colloque international organisé, sous la responsabilité scientifique de Muriel Adrien, Melissa Percival et Axel Hémery, par l’Université Toulouse Jean Jaurès et l’Université d’Exeter. Toulouse, Musée Paul-Dupuy, 3-4 décembre 2015.Les Figures de Fantaisie de Fragonard ne se retrouvent guère sur les éventails contemporains, qui montrent peu de portraits ; mais la fantaisie des figures qui souvent peuplent ces objets ne saurait être niée. Ceci est particulièrement vrai pour les « bergeries » ou « bergerades », genre qui contribua au mépris dans lequel beaucoup –comme Diderot– ont ...
Voir la vidéo
Conférences

le (23m40s)

"A Butterfly Supporting an Elephant": Chinoiserie in Eighteenth-Century England, or "the Luxuriance of Fancy" / Vanessa Alayrac

"A Butterfly Supporting an Elephant": Chinoiserie in Eighteenth-Century England, or "the Luxuriance of Fancy" / Vanessa Alayrac, in colloque international organisé, sous la responsabilité scientifique de Muriel Adrien, Melissa Percival et Axel Hémery, par l’Université Toulouse Jean Jaurès et l’Université d’Exeter. Toulouse, Musée Paul-Dupuy, 3-4 décembre 2015. Two visions of China co-existed In the eighteenth-century in England, and in Europe at large, one that could be associated with the development of the Rococo chinoiserie style in Europe, whilst the other offered a more serious, scholarly and philosophical approach to the manners and customs of the Confucian Middle Kingdom. The fashion ...
Voir la vidéo
Conférences

le (21m17s)

Réminiscences vénitiennes et hybridité culturelle dans les vues et capricci anglais de Canaletto / Xavier Cervantes

Réminiscences vénitiennes et hybridité culturelle dans les vues et capricci anglais de Canaletto / Xavier Cervantes, in colloque international organisé, sous la responsabilité scientifique de Muriel Adrien, Melissa Percival et Axel Hémery, par l’Université Toulouse Jean Jaurès et l’Université d’Exeter. Toulouse, Musée Paul-Dupuy, 3-4 décembre 2015.L’engouement singulier des collectionneurs anglais du XVIIIème siècle pour le peintre Canaletto est un phénomène bien connu, et le résultat en est qu’aujourd’hui une vaste fraction de sa production est conservée en territoire britannique. Pendant presque une décennie, de 1746 à 1755, le peintre séjourna en Angleterre. Ses mécènes aristocratiques britanniques passèrent donc ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte