Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 9993
Autres

le (1h21m23s)

Que peut-on attendre de la prospective territoriale : ses méthodes, ses enjeux, ses limites ? Table ronde

Que peut-on attendre de la prospective territoriale : ses méthodes, ses enjeux, ses limites ? Table ronde organisée et présentée Marie-Christine Jaillet et par Laurence Barthe, Laboratoire Interdisciplinaire Solidarités, Sociétés, Territoires (LISST), Université Toulouse II-Le Mirail, 21 janvier 2014. Avec :Philippe Estèbe, directeur d'études à ACADIE, directeur de l'IHEDATE. Il a présidé le conseil scientifique de la prospective "Territoires 2040" conduit par la DATAR.Bernard Brunet, directeur de la SCOP SAPIE. Spécialiste du développement local, il a animé plusieurs exercices prospectifs, en particulier au sein du Conseil Économique, Social et Environnemental ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h6m16s)

"Sylvie de Nerval et les genres lyriques : l’idylle, l’élégie, la satire" et "Autour des Chansons et légendes du Valois de Nerval" (par Jean-Nicolas Illouz)

Conférence n°1 : Sylvie de Nerval et les genres lyriques : l’idylle, l’élégie, la satire.À partir des catégories de Schiller, distinguant la « poésie naïve » et la « poésie sentimentale », nous montrerons comment le récit de Sylvie, en faisant jouer l’opposition de l’idéal et de la réalité, relève d’une poétique hybride, associant les trois genres lyriques fondamentaux que sont, selon Schiller, l’idylle (représentée par Sylvie), l’élégie (représentée par Adrienne), et la satire (portée par la voix narrative).Conférence n°2 : Autour des Chansons et légendes du Valois de Nerval.Entre 1842, où il paraît sous le titre « Les Vieilles Ballades françaises » dans la Sylphide, et 1854 où ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h11m27s)

1 - Liberté d’expression et négation de l’histoire Retours sur « l’affaire Dieudonné »

Liberté d’expression et négation de l’histoire. Retours sur « l’affaire Dieudonné » 1ère partie - intervenants 2ème partie - questions du public enregistré le mercredi 29 janvier 2014 à l'amphithéâtre de l'EHESS. Débat organisé par les Cercles de formation de l’EHESS et le Groupe d’études sur les historiographies modernes (GEHM), équipe du CRH. Intervenants : Olivier Cayla, juriste (EHESS), Thomas Hochmann, juriste (Université de Reims), Sabina Loriga, historienne (EHESS).  Présidence et modération : Marc Olivier Baruch, historien (EHESS). Le droit peut évoluer très vite : en un ...
Voir la vidéo
Conférences

le (56m41s)

2- Liberté d’expression et négation de l’histoire Retours sur « l’affaire Dieudonné »

Liberté d’expression et négation de l’histoire. Retours sur « l’affaire Dieudonné »  1ère partie - intervenants 2ème partie - questions du public enregistré le mercredi 29 janvier 2014 à l'amphithéâtre de l'EHESS. Débat organisé par les Cercles de formation de l’EHESS et le Groupe d’études sur les historiographies modernes (GEHM), équipe du CRH. Intervenants : Olivier Cayla, juriste (EHESS), Thomas Hochmann, juriste (Université de Reims),Sabina Loriga, historienne (EHESS).  Présidence et modération : Marc Olivier Baruch, historien (EHESS).   Le droit peut évoluer très vite : en un après-midi, le 9 janvier ...
Voir la vidéo
Conférences

le (15m26s)

Hikikomori : le retrait social des jeunes au Japon. Introduction / Marie-Jean Sauret

Hikikomori : le retrait social des jeunes au Japon. Introduction / Marie-Jean Sauret. In journée d'étude organisée par le Centre d'études japonaise (CEJ, antenne de Toulouse de l'INALCO) et le Laboratoire Cliniques pathologique et interculturelle (LCPI) de l'Université Toulouse II-Le Mirail, 31 janvier 2014.« Il y a quelque chose à apprendre du Japon. Apprendre de l'écart entre le lien social au Japon et le lien social en France, deux modalités finalement du discours capitaliste. Apprendre des protestations du sujet contre le lien social contemporain quand il prive le sujet de l'habiter correctement, apprendre des formes pathologiques dont pourraient témoigner ces ...
Voir la vidéo
Conférences

le (31m12s)

Hikikomori et taijin kyôfushô / Nicolas Tajan

Hikikomori et taijin kyôfushô / Nicolas Tajan. In Hikikomori : le retrait social des jeunes au Japon, journée d'étude organisée par le Centre d'études japonaise (CEJ, antenne de Toulouse de l'INALCO) et le Laboratoire Cliniques pathologique et interculturelle (LCPI) de l'Université Toulouse II-Le Mirail, 31 janvier 2014.A la fin des années 1970, au Japon, un phénomène nouveau a été décrit comme névrose de retrait (études, emploi, vie sociale), touchant les adolescents et les jeunes adultes -majoritairement de sexe masculin- qui sera qualifié dans les années 80 de hikikomori. Ce terme désigne à la fois le phénomène psychosociologique de retrait ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte