Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 20724
Conférences

le (1h40s)

La transmission de savoirs licites ou illicites (3/3)

La transmission de savoirs licites ou illicites dans le monde hispanique péninsulaire (XIIe au XVIIe siècles), partie 3/3. Colloque international organisé par l'équipe "Littérature espagnole médiévale et du siècle d'or" (LEMSO), rattachée au laboratoire FRAMESPA, sous la direction scientifique de Françoise Cazal, Amaia Arizaleta et Luis González Fernández, Université Toulouse II-Le Mirail, 19-21 mai 2008.Communications- Fernando Baños Vallejo : Quevedo como modelo del estoicismo en la poesía española. De la sentencia incontestable al consuelo insuficiente. - André Gallego : Un aspecto de la la transmisión del arte epistolar : el De conscribendis epistolis de Juan ...
Voir la vidéo
Conférences

le (44m3s)

Le Premier Homme: mémoire et manoeuvres intertextuelles

Cette leçon présente Le Premier Homme comme une litanie de la déshérence, qui ne laisse aucun doute sur le statut précaire de l’Européen en terre algérienne. Camus renverse la donne coloniale principalement à l’aide de deux œuvres (Le manuscrit d’Eugène François et A l’aube de l’Algérie française : le calvaire des colons de 48). L’intertextualité avec ces œuvres est étudiée au plus près pour mettre en lumière l’opposition entre travail de la mémoire et rôle de l’Histoire.
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (49m28s)

La figure de l'innocent chez Camus

L’étude de la question du terrorisme telle qu’elle est traitée dans Les Justes par un Camus lecteur de Dostoïevski est celle d’une oscillation permanente entre le thème de l’innocence pure et celui de l’innocence pervertie. Le propos s’élargit dans L’Etranger, où l’on trouve simultanément un ordre menacé par la dissidence de Meursault et l’expression d’une révolte contre la totalité des valeurs sociales.
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte