Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 1346
Label UNT Documentaires

le (21m49s)

Le proton nous enterrera tous

Des physiciens des particules du CNRS et du CEA, en collaboration avec des laboratoires de recherche allemands, tentent une expérience dans le but d'observer la désintégration naturelle d'un proton, auquel est attribué une durée de vie moyenne de 1032 années, durée absolument gigantesque. Cet événement, s'il se produisait, renforcerait les théories de l'unification des forces. Au laboratoire souterrain de Modane, les équipes fabriquent un appareillage constitué de couches de plaques de fer (riches en protons peu chers) alternant avec des détecteurs (compteurs Geiger, montés au Laboratoire de l'Accélérateur Linéaire d'Orsay, et chambres à plasma, fabriquées dans les ateliers du Centre ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (18m16s)

Thémistocle (1990)

Parmi les signaux que nous envoie l'espace sous forme de photons, les rayons gammas, venant des profondeurs de l'univers, sont les plus énergétiques. Ce film explique à l'aide d'animations l'origine des gammas cosmiques et le principe de leur détection, et présente l'expérience Thémistocle qui utilise des réseaux de détecteurs optiques au sol pour repérer des sources de rayons gammas. Lors de son entrée dans l'atmosphère, une particule cosmique est multipliée et forme une gerbe de particules secondaires d'énergies plus faibles. Le fait que les gammas arrivent d'une direction fixe dans l'espace permet de les identifier comme tels. Dans les Pyrénées, ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (29m18s)

Les cyclotronistes du Collège

Le 1er cyclotron français, construit au Laboratoire de chimie nucléaire du Collège de France, dirigé par Frédéric Joliot, commence tant bien que mal à fonctionner en 1938. Sa principale mission est de produire les radioéléments artificiels que demandent les chercheurs, parmi lesquels Irène Joliot-Curie. Modifié 20 ans plus tard, il permettra d'étudier les réactions nucléaires. Le fonctionnement de cet accélérateur de particules ionisées repose sur une équipe technique. Les témoignages de ces cyclotronistes, anciens collaborateurs des Joliot, remontent pour certains, à la période de l'Occupation. Tous se remémorent cette époque des débuts de la Big Science, qui fut aussi celle ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h16m34s)

PLUTON, À LA DÉCOUVERTE D'UN NOUVEAU MONDE

La mission New Horizons, la bien nommée, a exploré le 14 juillet 2015 une nouvelle région de notre Système Solaire, encore vierge de l'exploration spatiale : Pluton et la Ceinture de Kuiper. La sonde a visité un monde semblable à aucun autre. Les surprises ont été nombreuses. Elle a révélé des volcans de glace, une activité géologique intense, des dunes, des glaciers d'azote et une atmosphère bleue azur et stratifiée. Autre surprise, Pluton et ses quatre satellites mènent un ballet d'une étonnante complexité. La mission New ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (11m23s)

SARA, l'accélérateur de particules

Description de l'accélérateur de particules SARA (Système accélérateur Rhône-Alpes) de l'ISN (Institut des sciences nucléaires de Grenoble) qui permet l'étude des collisions entre noyaux pour des gammes d'énergie intermédiaires. Sara comporte un premier cyclotron (injecteur) de 20 MV et un deuxième cyclotron (post-accélérateur) de 80 MV. Le phénomène de collisions entre noyaux est présenté par des animations. Chacune des parties de SARA est décrite : source d'ions, premier cyclotron, éplucheur, deuxième cyclotron et enfin multidétecteur Amphora. Le deuxième cyclotron est présenté démonté pour montrer ses composants : résonateur (création d'un champ électrique alternatif), électrode (accélération des ions), électro-aimant (création d'un ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (9m33s)

Astronomical Multibeam Combiner, AMBER. Un instrument pour sonder les astres

L'ESO (European Southern Observatory) a construit quatre télescopes de 8 m sur le site du plateau d'Atacama au Chili (VLT : Very large telescope). Pour augmenter leur puissance, ils vont être reliés par un système qui combinera leurs lumières (interféromètre) ce qui donnera l'équivalent d'un télescope de 200 m de diamètre. L'instrument qui assurera cette fonction a été baptisé AMBER (Astronomical multibeam combiner) et a été conçu par une équipe qui regroupe le Laboratoire d'astrophysique de Grenoble, l'Observatoire de la Côte d'azur, l'Université de Nice, l'Institut Max Planck de Bonn et l'Observatoire Arcetri de Florence. Ce clip présente AMBER et ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (5m15s)

Histoire d'ISTAR ou SPOT en relief

Un logiciel de mise en relief des images de la Terre prises par satellite est à l'origine de la création d'Istar, une jeune société française fondée par des chercheurs de l'Institut de Géodynamique du CNRS et des informaticiens de l'INRIA. L'entreprise travaille sur des clichés des satellites Spot. L'un de ses fondateurs, Pierre Leymarie, géologue, rappelle le cadre dans lequel se sont développées les recherches et la part prise par un jeune boursier, Laurent Renouard. Il explique le principe du logiciel Spot 3D, le produit commercialisé : les décalages existant dans les couples d'images stéréographiques Spot sont traduits en altitudes. ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (41m31s)

OASIS, l'oeil aux mille regards

L'analyse spectrale de la lumière émise par un astre donne des raies qui sont caractéristiques de la composition chimique et des mouvements de cet astre. Les spectrographes classiques donnent un spectre sur une partie seulement de l'objet observé. Un nouveau concept instrumental a été inventé par des chercheurs des Observatoires de Lyon et Marseille. Baptisé spectrographie intégrale de champ, il permet d'obtenir simultanément les spectres de tous les points d'une image grâce à une trame de microlentilles, l'image correspondant par exemple à une galaxie entière. Après une présentation du principe de base de la spectrographie astronomique, l'équipe des 4 inventeurs ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (20m20s)

Télédétection radar

Principes et applications d'un radar imageur, le Varan-S. Développé par le CNES, ce type de radar est actuellement aéroporté mais devrait à l'avenir être installé sur des satellites. Les principes de fonctionnement du radar imageur et de la technique de l'ouverture synthétique, la modulation de l'image radar par la surface de la cible (rugosité du sol, eau) ou par le relief (en particulier en montagne) sont expliqués par des animations et des images radar Varan et Seasat. Plusieurs applications à l'observation de la Terre (la végétation, les reliefs, le milieu marin) sont décrites : - Au CESR à Toulouse, les ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte