Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 1695
Documentaires

le (13m43s)

Chronique aka, avril 1987 : travail, jeux et toilettes d'enfants ngbaka au bord de l'Oubangui

ACTEURS : Franck, Kizito, Irma & Cie, les enfants d'Honorine Matanda et de son frère Gabriel Matanda LévyCAMÉRA, MONTAGE, RÉALISATION : Alain EpelboinAvril 1987, quartier Compagnie, Mongoumba, République centrafricaineAccompagnement d'enfants lors de leurs activités au bord de l'eau dans le fleuve Oubangui : toilettes du petit dernier par ses grandes soeurs et tantes, lessive, vaisselle et toilette des fillettes et jeunes filles, jeu de construction de modèles miniature de maison et jeu d'immersion complète du petit dernier dans l'eau.Ce dernier jeu est remarquable parce que, dans cette société riveraine du fleuve et donc amenée à des déplacements en pirogue, il ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (2m42s)

Chronique aka avril 1987, rivière Gouga, Lobaye, RCA : deuxième contact avec Gbédélé

Ce court document est centré sur Gbédélé, gamine délurée, petite soeur de Jean Marie Elima, décédé en 1989. premier assistant de l'ethnologue.L'action a lieu à Gouga, dans le campement installé à proximité d'un site de pêche au moment où un vieux Villageois s'apprête à rentrer au village avec son chargemnt de feuillages, un poulet et une tortue.Le spectateur suit Gbédélé, lorsqu'elle découvre ses propres photos prises lors de la mission précédente, dans ses jeux de balançoire et surtout dans ses rapports avec sa mère Mowo, qu'elle harcèle jusqu'à ce qu'elle lui cède son mégot de chanvre indien.5 MN 24 ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (13m18s)

Divination par les cauris (Pikine, Sénégal 1987),

Un devin-guérisseur attend ses clients assis dans la rue devant la maison où il réside.Il effectue une divination par les cauris (4 sur un nombre indéterminé) pou Cingoli Ka.Il lui révélé son avenir dans un état modifié de conscience, marqué par les jets rytmiques des 4 cauris aet des paroles oraculaires. Son discours hypnotique est marqué par des auto-attoucjements avec sa main gauche de son cou de pied gauche, recouvert de lésions indurées cutanées ainsi provoquées par ces frottements répétés dans l'exercice de son métier.
Voir la vidéo
Documentaires

le (9m21s)

Séminaire d'ethnomédecine CNRS MNHN, Paris : A.G. Haudricourt et la scatologie

A.G. Haudricourt et la scatologie, Séminaire d'ethnomédecine du 12 novembre 1987, salle A. Chevalier, bâtiment de la baleine, CNRS MNHN Paris.Réalisation caméra montage : Alain Epelboin@ 2006 SMM CNRS-MNHNSMM n°0574/FRDiverses séances du "séminaire d'ethnomédecine" ont été consacrées aux "usages et savoirs faire du corps et de ses orifices : traitements matériels et symboliques des déchets corporels et domestiques". Le 12 novembre 1987, A.G Haudricourt, auteur, entre autres, d'un article très court et célèbre sur la domestication de certains animaux sauvages par les déchets humains, a la parole. Il rappelle les grands traits de l'évolution de sa carrière, tout en s'efforçant de ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (9m23s)

Chronique aka 1987, Gouga: Le bébé malade et le chevrotain aquatique

A Gouga, dans une petite bananeraie pygmée en République centrafricaine, les activités quotidiennes et les chants qui accompagnent les sons émis par une harpe sont interrompus par les pleurs d'une petite fille saisie d'une crise de convulsions hyperthermiques. La maladie de l'enfant est attribuée à une rupture d'interdit alimentaire, kila, par la mère. La fillette est soignée en urgence par les femmes du campement qui insufflent la poudre d'os d'un gibier carbonisé dans ses narines et l'en frictionnent.  Un chevrotain aquatique est préparé pour le repas. La consommation de cet animal risquant de provoquer une maladie d'interdit ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (31m58s)

Chronique aka, janvier 1988 : retour à Akungu

- départ du campement de Bagandou, 8 janvier 1988 -       voyage polyphoniqueen Land Rover -       arrivée et installation à Akungu 8 janvier 1988 -       remplissage d’un bidon à la source par Ndami, 4ème enfant de Yakpata et Wawa -       ablution oecuménique de Mombaka à la rivière -       passage à la source  et abreuvement de nouveaux-nés jumeaux par leur père -       cosmétique du matin, 9 janvier 1988 -       mise à mort et découpe dorsale d’un pangolin -       ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (12m4s)

Chronique aka 1988, Kpétényé : les dents sculptées

Chronique pygmée : les dents sculptées. AvecKpebe : le jeune adolescentDominique Makoba : le tailleur de dents Jean-Marie Elima et Bassin Joseph : les “oncles" de Kpebe Les habitants du campement de Kpétényé en janvier 1988 Lobaye, sous préfécture de Mongouba, République centrafricaine Conseillers scientifiques : S. Arom, S. Bahuchet, J.M.C. Thomas Auteurs-réalisateurs :  Alain Epelboin & François Gaulier © LACITO_CNRS AV, LA Cathode vidéo - 1988 Dans le campement pygmée aka de Kpetenye en République centrafricaine, outre les activités quotidiennes, la matinée est marquée par deux événements de la ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (21m54s)

Chronique aka 1988, Akungu : Femmes pays

Dans le campement pygmée d'Akungu, en République centrafricaine, les femmes et les enfants vaquent à leurs occupations quotidiennes. Au cours de quelques journées se déroulent des scènes telles que la préparation et la cuisson de chenilles, la cure de la migraine d'une jeune femme, la toilette des enfants dans la rivière, la préparation des repas, les jeux des enfants, l'extraction de puces-chiques du pied d'une enfant, la scarification, le tatouage et la décoration des visages et des bras, puis la scarification thérapeutique d'une jeune femme.Chapitres :01 préparation de chenilles ndosi1. Les chenilles sont décoconnées.2. Une fois décoconnées, elles sont prêtes ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (13m13s)

Chronique aka 1988 : Fer de hache pygmée et petit Villageois : histoire d’une blessure

Un villageois cherche à s'approprier la force de travail et la plantation des habitants d'un campement pygmée installé en bordure d'une grande piste forestière en République Centrafricaine.  Tout en soignant une grave blessure que son fils s'est faite au pied en manipulant une hache pygmée, il explique qu'il a appris auprès de son père, guérisseur, le traitement de cette sorte de plaie "grave". Puis il raconte les circonstances et les raisons d'une part de son installation dans un campement pygmée et d'autre part du port d'une amulette sénégalaise suspendue à sa poitrine. Enfin, il présente un faisceau ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte