Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 728
Entretiens

le (24m25s)

Entretien avec Óscar Ruiz Navia (Rencontres 2010)

Óscar Ruiz Navia, cinéaste colombien, présente son premier long métrage, "La Barra", où il montre un lieu assez reculé de la côte du Pacifique. Il travaille avec beaucoup d’acteurs locaux, la plupart sont du village, et deux acteurs professionnels. Il évoque le passage dans un village d’un homme dont on ne sait ni doù il vient ni où il va, les relations sociales du lieu, les conflits locaux, qui métaphoriquement évoquent le pays dans un sens large. Il n’a pas envie de faire des films explicatifs, il préfère que l’œuvre laisse au spectateur une liberté d’interprétation.
Voir la vidéo
Entretiens

le (18m57s)

Entretien avec Héctor Gálvez (Rencontres 2010)

Cinéaste péruvien, Hector Galvez présente son premier long métrage, "Paraíso", et raconte comment il a travaillé des années dans le quartier où il filme, dans une ONG, ce qui fait qu’il a pu avoir des acteurs, des lieux mêmes de sa fiction. Les circonstances historiques dans lesquelles ces quartiers sont nés remontent à l’époque de la violence, et l’héritage en est difficile à vivre pour les jeunes qui manquent un peu de perspectives, cependant certains s’en sortent.
Voir la vidéo
Entretiens

le (18m13s)

Entretien avec Paz Fábrega (Rencontres 2010)

Cinéaste costaricienne,Paz Fábrega présente son premier long métrage en compétition, qui met en scène une enfant et une jeune femme dans un décor de plage, en refusant le côté folklorique des couleurs vives des tropiques. D’autre part, elle évoque la trajectoire à suivre dans son petit pays pour faire du cinéma, et pouvoir le montrer à un public qui s’y intéresse. L’encouragement que donne le fonds centre-américain est très modeste, mais il a la vertu d’exister.
Voir la vidéo
Entretiens

le (21m16s)

Entretien avec Nicolás Pereda (Rencontres 2010)

Nicolás Pereda est un cinéaste mexicain. On lui doit trois longs métrages, tous passés à Toulouse, par "Cinéma en Construction" puis en compétition. Il travaille toujours avec le même acteur, très singulier, et d’une façon générale, a une équipe qui varie peu, tout en faisant des propositions chaque fois différentes. Dans son dernier film, "Perpetuum mobile" (2009), il évoque le mouvement permanent des gens qui déménagent, et l’accumulation d’objets qui les fait arriver à la paralysie. Son cinéma est construit avec peu de moyens, quoiqu’il ait aussi un projet plus coûteux mais qu’il ne peut pas encore se permettre.
Voir la vidéo
Entretiens

le (21m55s)

Entretien avec Marco Berger (Rencontres 2010)

Marco Berger est un cinéaste argentin dont les 22èmes Rencontres des Cinémas d'Amérique latine de Toulouse présentent en compétition le premier long métrage, "Plan B", et un court métrage, "Una Última voluntad", un autre, El Reloj, étant en compétition en écran libre. Il analyse son film, la relation qu’il établit avec les acteurs, les objets et les lieux, et évoque sa conception de la place du cinéma gay, auquel il ne se rattache que marginalement.
Voir la vidéo
Conférences

le (1h35m47s)

Wajda par Wajda : une leçon de cinéma

"Le problème principal du cinéma politique n'est pas d'accepter ou de refuser l'ingérence de la censure, mais de concevoir une œuvre qui rende les procédés de la censure inopérants. On ne peut censurer que ce qui ne dépasse pas l'imagination des censeurs. Créez quelque chose de vraiment original, les censeurs y perdront leurs ciseaux avec leur latin. (...) Seul l'artiste répond de ce qu'il dit à son public. C'est le mode d'emploi de sa liberté. L'artiste doit parfois faire comprendre à son peuple ce que celui-ci ne veut pas entendre. Il a besoin d'une liberté en quelque sorte double : ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (13m54s)

Commerce équitable et TIC : l’exemple de Coocafé au Costa Rica.

Ce documentaire propose, après une introduction au commerce équitable (historique, mécanismes,…), de découvrir la filière café à partir de l’exemple de la coopérative costaricienne Coocafé. Pionnière du commerce équitable et d’une éthique environnementale, celle-ci a intégré très rapidement les TIC dans son développement.Nous partirons donc au Costa Rica pour rencontrer les responsables et les petits producteurs de cette structure et comprendre ainsi les enjeux sociaux, environnementaux et économiques du commerce équitable. Nous découvrirons d’une part la réponse de Coocafé à ces problématiques, et d’autre part l’usage qu’ils font des TIC pour leur développement.
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte