Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 723
Conférences

le (1h20m6s)

Table ronde "Témoigner de Lampedusa"

L’expérience de l’exil met en crise les dichotomies induites par un discours « territorialisé » autour de l’identité et de la différence, l’origine et le devenir, l’autochtone et l’étranger. En montrant à quel degré ces oppositions appartiennent à l’épistémè des sociétés d’accueil et à une pensée de l’appartenance nationale, elle invite justement à en déplacer les paradigmes.  Or, cette expérience, comme tout phénomène humain, n’existe et ne prend sens que médiatisée par un ensemble de codes affectifs et culturels. Sa spécificité, toutefois, tient au fait que la figuration de l’exil convoque d’emblée une multiplicité de systèmes référentiels, au minimum une dualité entre le lieu de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (0s)

Inauguration du Centre International de Recherche et d'Enseignement sur les Meurtres de Masse (CIREMM)

Inauguration du Centre International de Recherche et d'Enseignement sur les Meurtres de Masse (CIREMM) Le CIREMM a pour objet de soutenir, sur un plan national et international, la recherche sur les meurtres de masse, ce terme désignant à la fois les génocides, les meurtres collectifs sans visée exterminatrice et, par extension, les crimes contre la culture et la civilisation. Il vise en particulier à promouvoir la discipline des «genocide studies», peu développée en France contrairement aux pays anglo-saxons, et encourager la constitution de communautés de chercheurs décidés à s’engager dans la réflexion sur les meurtres de masse et la prévention ...
Voir la vidéo
Conférences

le (34m24s)

Putes, folles et sorcières. Le théâtre au féminin de Franca Rame et Dacia Maraini / Antonella Capra

Putes, folles et sorcières. Le théâtre au féminin de Franca Rame et Dacia Maraini / Antonella Capra, in Journées d'études "Opera contro. L’œuvre de rupture sur la scène italienne contemporaine, de 1960 à nos jours", organisées, sous la responsabilité scientifique de Margherita Orsino et Antonella Capra, par Il Laboratorio et l'Institut de Recherche Pluridisciplinaire en Arts Lettres Langues (IRPALL) de l'Université Toulouse Jean Jaurès, 26-27 mars 2015. Thématique : Rompre le silence : le théâtre des femmes. Ces Journées d'étude se penchent sur un phénomène, voire un concept, qui a été  intitulé « Opera contro » en écho au ...
Voir la vidéo
Conférences

le (41m30s)

Promenades à travers les opéras inspirés de l’antiquité au début du 20e siècle en Europe / Walter Zidaric

Promenades à travers les opéras inspirés de l’antiquité au début du 20e siècle en Europe / Walter Zidaric, in "Autour de Nijinski clown de Dieu", journée d'étude organisée par l'Institut de Recherche Pluridisciplinaire en Arts, Lettres et Langues (IRPALL) de l'Université Toulouse Jean Jaurès dans le cadre d'un partenariat avec le Théâtre du Capitole, sous la responsabilité scientifique et la coordination de Michel Lehmann et Christine Calvet. Université Toulouse Jean Jaurès, Théâtre du Capitole, 6 juin 2019.La place de l’Antiquité dans la vitalité créatrice de l’art occidental se présente comme une référence, dépassant la fonction de simple modèle ...
Voir la vidéo
Conférences

le (31m0s)

Réincarnation d'objets et temporalité mythique des techniques / Vincent Beaubois

Réincarnation d'objets et temporalité mythique des techniques / Vincent Beaubois, in colloque "Ciné Design 2 : Objets impossibles, impensables, à penser, dans les fictions filmées" organisé par le laboratoire Lettres, Langages et Arts-Création, Recherche, Émergence, en Arts, Textes, Images, Spectacles (LLA-CRÉATIS) sous la responsabilité scientifique de Mélanie Boissonneau, Fabienne Denoual, Irène Dunyach, Brice Genre, Anthony Masure et Pia Pandelakis, Université Toulouse Jean-Jaurès, 8-11 novembre 2018. Panel 2 : De nouvelles obsolescences, entre cinéma et design.Ce colloque se propose d’explorer comment le cinéma peut projeter de nouveaux usages et opérer un travail se rapprochant du projet de design, ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (21m58s)

Entretien avec Julio Hernández Cordón (Rencontres 2009)

Julio Hernández Cordón, cinéaste qui a grandi au sud du Mexique, diplômé de l'université de Landivar au Guatemala, revient sur sa cinéphilie, sa formation, mais ne désire pas faire de film académique : il souhaite partir de sa propre vision de la réalité pour travailler et parvenir à une image naturelle, et une bande son en accord avec la même idée. Dans son film, "Gasolina", il évoque les relations sociales brutales du Guatemala, qui à la suite de la fin de la guerre il y a quelques années, se retrouve avec une société "ladina" raciste et creuse, qui perd son ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h25m25s)

Eloge de la maladresse, pratique obstinée du détour. (Macha Makeïeff et Jérôme Deschamps)

Conférence de Macha Makeïeff et Jerôme Deschamps.Tout enfant sait vite que le plus court chemin pour aller à l'école n'est pas forcément le plus instructif. Tati aussi. Alors, qu'apprend-on à faire des tours et détours ? Qu'est-ce qu'on risque ? Rien peut-être, sinon de trébucher (et de se rattraper en beauté), d'entrevoir d'autres horizons et de faire chemin faisant l'expérience de sa liberté.La vidéo contient les extraits des films projetés par les conférenciers.
Voir la vidéo
Conférences

le (28m39s)

Imaginación y contrapoder: Nuevos colectivos fotográficos (Chiapas, Puebla, Veracruz) / Ernesto Peñaloza

Imaginación y contrapoder: Nuevos colectivos fotográficos (Chiapas, Puebla, Veracruz) / Ernesto Peñaloza, in colloque international organisé par le laboratoire FRAMESPA (France, Amériques, Espagne–Sociétés, pouvoirs, acteurs), sous la responsabilité scientifique de Marion Gautreau, Rebecca Monroy Nasr, Alberto del Castillo et Raquel Navarro, dans le cadre du projet FODOMEX (CNRS) et avec le soutien de la Maison Universitaire Franco-Mexicaine (MUFRAMEX), Université Toulouse Jean-Jaurès, 4-5 octobre 2018. Session 4 : "El fotoperiodismo del nuevo milenio". * Photographie d'Elsa Medina, "Toreo Tijuana ca.1998". Le postulat de départ du projet FODOMEX est que l’information visuelle joue un ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h7m41s)

Danielle Darrieux : elle et lui (et nous). Conférence de Bernard Benoliel

C'est après-guerre que Danielle Darrieux entre dans la danse des films de Max Ophuls (La Ronde, Le Plaisir, Madame de...). Valse à trois temps où l'un et l'autre s'entendent à ravir et se réfléchissent. Un accomplissement, en somme. Comme après une longue attente qui trouve enfin, à l'inverse du tragique des films d'Ophuls, son heureux dénouement. D'elle, il ne voulait plus se passer et désirait même en faire sa Lola Montès ; de lui, elle a dit : « Max Ophuls m'a permis de découvrir le cinéma ou, plutôt, un autre cinéma ».
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte