Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 336
Entretiens

le (0s)

Penser la controverse des sexes

Geneviève FRAISSE est directrice de recherche au CNRS. Elle était auparavant professeure de philosophie. Elle a été invitée à l’Institute for Advanced Study de Princeton, USA (1990-1991) et à Rutgers University, USA (2000-2002). Elle est cofondatrice du réseau des femmes philosophes (Unesco) et présidente du comité scientifique de l’Institut Emilie du Châtelet depuis 2007. Elle a été aussi déléguée interministérielle aux droits des femmes auprès du Premier ministre (1997-1998) et députée au Parlement européen (1999-2004). D’autre part, elle est, depuis 2004, productrice de l’émission « l’Europe des idées », sur France Culture. Geneviève Fraisse a écrit ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1m47s)

Colloque "Santé et mobilités au Nord et au Sud" : discours d'accueil / Laure Ortiz

Discours d'accueil, Laure ORTIZ (Directrice de l'IEP de Toulouse). Colloque international "Santé et mobilités au Nord et au Sud : circulations des acteurs, évolutions des pratiques" organisé par l'Université de Toulouse II-Le Mirail, Laboratoire Interdisciplinaire Solidarités-Sociétés-Territoires, l'Association d'Anthropologie Medicale Appliquée au Développement Et à la Santé (AMADES), l'IFERISS, l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar et l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD). Institut d'Etudes Politiques (IEP) de Toulouse, 16-18 septembre 2009.* Voir le site dédié au colloque "Santé et mobilités au Nord et au Sud"
Voir la vidéo
Entretiens

le (3m1s)

À qui appartiennent les images ? Le paradoxe des archives, entre marchandisation, libre circulation et respect des œuvres.

Sylvie Lindeperg et Ania Szczepanska sont les auteures d'un ouvrage paru aux Editions de la FMSH en septembre 2017. Elles nous parlent de leur livre.Podcast (à écouter)Dans nos sociétés « iconophages », l'attrait pour les archives audiovisuelles s'accroît, menaçant parfois l’intégrité des images qui façonnent notre mémoire et nos imaginaires du passé. Leur importance est cruciale et pourtant elles ne bénéficient pas d’un statut équivalent à celui des archives écrites ; elles ne profitent pas non plus pleinement des protections accordées aux œuvres d’art.Parallèlement, la révolution numérique modifie en profondeur les conditions d’accès, de circulation et de reproduction des images, posant de ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte