Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 17271
Conférences

le (25m48s)

Daniel De Smet : "L’ésotérisme comme science dans la doctrine ismaélienne"

Daniel De Smet aborde la question de la théologie dans la doctrine ismaélienne à partir de l’étude du Livre deslumières subtiles pour ceux qui possèdent les nobles formes lumineuses (Kitāb al-anwār al-laṭīfa li dhawī al-ṣuwar al-nayyira al-sharīfa) de Muhammad b. Tâhir B. Ibrâhîm al-Harithî al-Khazrajî, proche collaborateur de l’un des fondateurs de la doctrine ismaélienne tayyibite, ouvrage qui n’avait, jusqu’à présent, fait l’objet d’aucune étude. Ou comment l’ésotérisme devient une science dans la tradition ismaélienne, où la métaphysique, la physique, l’astronomie, l’astrologie et l’alchimie concernent la réalité cachée derrière la rhétorique et la poétique des religions.
Voir la vidéo
Conférences

le (33m2s)

Anne-Catherine Baudoin : Des apocryphes au Nouveau Testament aux Ecrits apocryphes chrétiens

A l’occasion du colloque sur le cinquantenaire du LEM, Anne-Catherine Baudoin (https://www.unige.ch/theologie/faculte/collaborateurs/nouveau-testament/anne-catherine-baudoin/ ) a retracé cinquante ans de recherches sur les apocryphes, dont un des pôles fut indéniablement constitué à l’École pratique des hautes études par les membres du LEM et de ses avatars antérieurs.  Elle a montré comment, sous l’impulsion de chercheurs français et suisses, les études étaient passées d’une définition restrictive des « apocryphes du Nouveau Testament » à la définition extensive d'« écrits apocryphes chrétiens » — des textes qui nourrissent la tradition chrétienne de l’Antiquité à ...
Voir la vidéo
Reportages

le (6m51s)

Trésors asiatiques de l’EFEO : Le fonds photographique de Jean Boulbet

Dans la perspective de la célébration de ses 120 ans, l'École française d’Extrême-Orient (EFEO) lance une série de capsules vidéo, intitulée "Trésors asiatiques de l’EFEO", destinée à mieux faire connaître la richesse de ses archives et des fonds de sa bibliothèque et de sa photothèque : estampages, ouvrages publiés, manuscrits, cartes, plans, photographies, images etc. "Les paysans de la forêt à travers le regard d'un ethnographe : le fonds photographique de Jean Boulbet au Sud Vietnam, 1947-1963" Catherine Scheer et Isabelle Poujol présentent la collection photographique de Jean Boulbet, jeune militaire démobilisé en Indochine devenu planteur dans le ...
Voir la vidéo
Conférences

le (20m17s)

Pierluigi Piovanelli "De la sémiotique au néo-historisme. Le chantier des origines du christianisme à l'EPHE, au CANAL et au CERL/ LEM (1972- 2017)" (copie)

Pierluigi Piovanelli "De la sémiotique au néo-historisme. Le chantier des origines du christianisme à l'EPHE, au CANAL et au CERL/ LEM (1972- 2017)"Pierluigi Piovanelli (https://lem-umr8584.cnrs.fr/?Pierluigi-PIOVANELLI) s'intéresse ici à quelques grandes figures de chercheurs qui ont marqué l'histoire du laboratoire et celle des recherches sur l'origine du christianisme, en particulier Pierre Geoltrain, Jean-Claude Picard, Francis Schmidt, Simon Mimouni, animés par la même passion pour l'étude des textes dits "apocryphes" de la littérature juive et chrétienne ancienne.
Voir la vidéo
Conférences

le (32m47s)

Olivier Boulnois : "Penser le monotheisme : Le LEM et la philosophie de la religion"

Les travaux menés au LEM, qui sont eux-mêmes insérés dans la recherche internationale, ont contribué à modifier radicalement l’approche de la philosophie de la religion et du monothéisme. Celle-ci est devenue une philosophie des religions et des monothéismes. Elle s’est détachée des représentations christianocentriques qui ne faisaient que projeter la théologie naturelle sur l’axe de l’histoire. Le LEM, à partir d’une méthode historique et philologique, a joué son rôle dans ce changement de paradigme qui a fait de la philosophie de la religion une question essentielle du débat philosophique.    
Voir la vidéo
Conférences

le (32m31s)

Pascal Mueller Jourdan : "Origine, sens, portée et limite du langage théologique chez Proclus de Lycie"

Proclus, dès les premières pages de la Théologie platonicienne, avertit son lecteur – sans doute initié aux Mystères – qu’il devra avoir parcouru tous les degrés de l’initiation, être rompu aux exercices de la logique, disposer des vertus éthiques et s’être avancé jusqu’aux substances séparées et primordiales, avoir pratiqué la dialectique de Platon... pour déployer les profondeurs de son âme. La théologie était destinée à celui qui avait parcouru tout le cycle d’études, assimilés à des rites d’initiation préparatoire par les classes d’exegèse d’Aristote et une initiation mystagogique par les classes d’exegèse de Platon. Il était alors disposé à entendre ...
Voir la vidéo
Conférences

le (31m31s)

Sylvio de Franceschi : « L’entrée de la théologie catholique des époques moderne et contemporaine dans les territoires de l’historien »

Les historiens modernistes du CERL, puis LEM, se situent dans la continuité des historiens laïcs qui ont commencé à s’interroger sur la possibilité de produire une histoire de la théologie qui soit non confessante et qui restitue son objet à son historicité intégrale. Ils se sont donc consacrés, depuis la fondation du laboratoire, à l’histoire de la théologie catholique, à ses objets, à ses vecteurs, à sa réception et à sa diffusion. On relève les figures de Jean Orcibal, Jean-Robert Armogathe, Jacques Le Brun ou encore François Laplanche dont les travaux ont conduit ...
Voir la vidéo
Conférences

le (26m20s)

Daniel Odon Hurel : « Du CERCOR au LEM : la progressive intégration du fait monastique dans l’historiographie du christianisme »

Comment situer une évolution historiographique de plusieurs décennies à la fois dans le champ interne de l’histoire du laboratoire depuis cinquante ans et dans celui, plus large, de l’évolution de l’historiographie du domaine, en particulier en France ? L’enjeu est d’autant plus difficile que l’histoire du monachisme, de ses institutions, de ses évolutions structurelles, liturgiques, spirituelles ou normatives internes, ne fait pas partie du projet collectif original du CERL, ce qui ne veut pas dire, bien au contraire, qu’il ne soit pas au cœur des travaux de tel ou tel de ses membres. Le ...
Voir la vidéo
Conférences

le (28m30s)

Mathieu Terrier : « Les origines du Coran, entre herméneutique et histoire : 50 ans d’études au CERL-LEM »

Depuis la fondation du laboratoire, les chercheurs ont cherché à étudier les textes fondateurs de l’islam en se fondant sur des recherches historiques, en dehors du registre de la croyance, en étudiant la période d’élaboration du Coran officiel et avec elle la constitution de l’islam comme religion institutionnelle, en posant un regard scientifique et critique sur le processus historique de transmission, de traduction, de composition, de fixation et de canonisation du Coran. Les chercheurs d’aujourd’hui s’inscrivent ainsi dans cette tradition pluridisciplinaire et comparatiste d’une approche historico-critique collective.  
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte