Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 17011
Conférences

le (1h24m3s)

CURIOSITY ET MARS

Le rover Curiosity s'est posé sur Mars en août 2012. Depuis il explore le cratère Gale afin de déterminer son histoire géologique passée y compris quand il était rempli d'eau tel un lac. Depuis près de 3 ans, son objectif est de longer une longue dune de sable sombre qu'il ne peut pas franchir. Fin 2015, Il est enfin arrivé à l'extrémité de cette dune qu'il est en train d'étudier pour la première fois in situ. Ensuite il doit se diriger vers le mont Sharp. Cette montagne qui ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h24m3s)

JACQUES GIRAUDON, ANCIEN TOURNEUR, MONTEUR PUIS EMPLOYÉ À L'EXPÉDITION CHEZ UNELEC.

L'entretien filmé de Jacques Giraudon est l'occasion de convoquer le souvenir d'une carrière dans l'industrie mécanique particulièrement marquée par l'engagement syndical et les solidarités entre ouvriers. La machine et les savoirs-faires techniques ne sont dans ce récit que des figurants du monde de l'usine, dont l'ancien tourneur garde avant-tout un souvenir humain.Cet entretien a été réalisé dans le cadre de la recherche MEMOVIV menée par une équipe de chercheurs en sociologie de l'Université de Tours (CITERES/CETU ETIcS), avec le soutien des archives départementales du Cher et de CICLIC, L'agence du Centre-Val de Loire pour le livre, l'image ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h24m3s)

Le principe anthropique, science ou pas ?

Conférence de l'Institut d'Astrophysique de Paris présentée par Suzy Collin (astrophysicienne à l'Observatoire de Paris-Meudon) et Christiane Vilain (historienne de la physique à l'Observatoire de Paris-Meudon) le 9 avril 2013.Depuis des décennies, une discussion agite le monde scientifique et plus particulièrement le monde astronomique. Pourquoi vivons-nous dans un Univers qui paraît organisé spécifiquement pour y engendrer la vie, avec un grand nombre de coïncidences sans lesquelles elle n'aurait pu se développer ? Si l'Univers n'avait pas vécu aussi longtemps, s'il avait été un peu plus ou un peu moins accéléré, ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h24m0s)

Technologies digitales et éducation : de l'observation des pratiques à l'innovation

Comment introduire les nouvelles technologies dans l’éducation ? Face aux stratégies descendantes souvent décevantes, ou aux initiatives ascendantes considérées illégitimes, une troisième voie se dessine : l'observation des transformations induites dans la société par les pratiques communicatives et l’usage des technologies les plus efficaces.Venez découvrir ces pratiques et leurs effets potentiels sur l'éducation avec Stefana Broadbent (Professeur d’Anthropologie numérique à l’University College de Londres) et François Taddei (Chercheur en biologie et fondateur du Centre de Recherche Interdisciplinaire, Paris). Conférence animée par Elena Pasquinelli (Groupe Compas, Institut des sciences cognitives – ENS).
Voir la vidéo
Conférences

le (1h24m0s)

EROS cherche naines brunes désespérement

Conférence du mardi 4 janvier 2005 par Eric Lesquoy. EROS : Expérience de Recherche d'Objets Sombres (1990-2003). Depuis 1930, les astronomes mesurent la masse réelle des galaxies en étudiant les mouvements d'étoiles ou de molécules de gaz tournant autour d'elles. Tous les résultats ont montré que cette masse réelle était au moins dix fois supérieure à la masse estimée à partir de la lumière émise par les étoiles des galaxies. L'hypothèse admise alors par la majorité était que cette "masse cachée" s'expliquait par la présence d'objets compacts sombres, et plus particulièrement des Naines Brunes, petites étoiles "avortées" qui ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h24m0s)

Les trous noirs

Les astronomes ne doutent plus de l'existence des trous noirs. Les observations des systèmes binaires X et des noyaux de galaxies (y compris la nôtre) apportent pratiquement tous les jours de nouvelles preuves de l'omniprésence des trous noirs dans l'Univers. Une revue de ces observations et un aperçu de l'avenir de l'astronomie des trous noirs seront précédés d'une présentation non technique des propriétés et de l'origine de ces objets extrêmes prévus par la théorie d'Einstein.
Voir la vidéo
Vidéocours

le (1h23m58s)

Matrices et étymons en arabe et en hébreu : séminaire 1

La notion de racineDémonstration en arabe : les locuteurs sont incapables d'analyser les mots en racines. Néanmoins, ils sont parfaitement capables de lire, c'est donc que la capacité à lire n'a rien à voir avec l'identification de la racine.Données qui, avant toute anlyse, montrent que la notion de racine ne rend pas compte des relations phono-sémantqiues dans le lexique, en arabe et en hébreu.Directeur de la production: Christophe Porlier, Responsable des moyens techniques: Francis Ouedraogo, Réalisation Scam/ENS-LSH, Image: Sébastien Boudin cadre: Mathias Chassagneux Son: Xavier Comméat, Montage-Encodage-Diffusion Web: Jean-Claude Troncard
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte