Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 1352
Documentaires

le (27m44s)

Passeport pour l'inconnu

De l’Antarctique à l’Afrique, en passant par le Moyen-Orient, les chercheurs du réseau de l'Université du Québec sont présents sur tous les continents.  Une occasion privilégiée de rencontrer des chercheurs qui ont de l’audace et qui, par leur intuition et leur persévérance, tentent de comprendre différents phénomènes et enjeux de société.  Leur mission : mesurer l’adaptabilité du corps humain à des conditions extrêmes, travailler sur l’acceptation sociale de projets miniers, renforcer l’attachement à la communauté des familles de Trois-Rivières en s’inspirant d’un programme américain, prévenir le VIH au Bénin, ou encore analyser les émotions des manifestants pour mieux comprendre la ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h43m13s)

L’antisémitisme contemporain et les sciences sociales en France : aporie ou défi ?

Les violences, verbales et physiques, à l’encontre individus et de biens perçus comme juifs, sont documentées par les pouvoirs publics et étudiées annuellement dans les rapports de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH). Les différentes formes d’antisémitisme contemporain sont dénoncées par les plus hautes autorités de l’État. Quel rôle les sciences sociales ont-elles joué dans la reconnaissance et l’étude de ces phénomènes ? Quels silences et résistances ont, au contraire, accueilli ces antisémitismes ? Comment expliquer que ce sujet et ses mécanismes soient si délicats à aborder ? Nous nous interrogerons aussi sur les articulations et oppositions ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h12m25s)

"Corps, Travail et Genre" 1ère partie

Qu’il soit biologique ou social, physique ou politique, réel ou fantasmé, le mot de « corps » est polysémique. Il renvoie à de nombreux domaines de recherches comme la science, l’histoire, la sociologie ou encore la philosophie. Corps sublimés, corps blessés, corps niés ou corps remaniés, nous ne pouvons réfuter l’importance des pratiques corporelles dans l’analyse du travail. Le corps utilisé comme « outil » n’échappe pas à une construction symbolique ou culturelle conduisant et dirigeant l’action. Les discours biologisants ont relayé une certaine idée des corps masculins et féminin qui n’est pas sans lien avec la construction des ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h8m27s)

"Corps, Travail et Genre" 2ème partie

Qu’il soit biologique ou social, physique ou politique, réel ou fantasmé, le mot de « corps » est polysémique. Il renvoie à de nombreux domaines de recherches comme la science, l’histoire, la sociologie ou encore la philosophie. Corps sublimés, corps blessés, corps niés ou corps remaniés, nous ne pouvons réfuter l’importance des pratiques corporelles dans l’analyse du travail. Le corps utilisé comme « outil » n’échappe pas à une construction symbolique ou culturelle conduisant et dirigeant l’action. Les discours biologisants ont relayé une certaine idée des corps masculins et féminin qui n’est pas sans lien avec la construction des ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h21m24s)

"Corps, Travail et Genre" 3ème partie

Qu’il soit biologique ou social, physique ou politique, réel ou fantasmé, le mot de « corps » est polysémique. Il renvoie à de nombreux domaines de recherches comme la science, l’histoire, la sociologie ou encore la philosophie. Corps sublimés, corps blessés, corps niés ou corps remaniés, nous ne pouvons réfuter l’importance des pratiques corporelles dans l’analyse du travail. Le corps utilisé comme « outil » n’échappe pas à une construction symbolique ou culturelle conduisant et dirigeant l’action. Les discours biologisants ont relayé une certaine idée des corps masculins et féminin qui n’est pas sans lien avec la construction des rapports sociaux de sexe, ...
Voir la vidéo
Conférences

le (58m11s)

“Le vêtement c’est cela qui habille”, diffusion, perception et adoption du vêtement tissé en Afrique de l’Ouest (11ème siècle-20ème siècle)

L’Afrique de l’Ouest est une terre “textile”. Le vêtement tissé en coton y circule et s’y diffuse depuis le 8ème siècle. Au 11ème siècle, le port du vêtement tissé y est généralisé. Renée Boser-Sarivaxevanis a posé les bases de la recherche historique sur les modalités de sa diffusion: quels groupes, selon quels parcours, avec quelles technologies, etc. Nombre d’historiens, d’anthropologues, d’archéologues ont repris ses travaux pour tenter de comprendre comment et pourquoi le vêtement et le coton se sont propagés sur de si vastes espaces en un temps si court. Le point de départ de l’analyse est celle de l’infrastructure ...
Voir la vidéo
Conférences

le (44m42s)

“L’unkhuña de San Pablo”

L’unkhuña est un tissu de forme carrée de taille moyenne et de couleurs vives. Ce tissu est confectionné à partir de deux étoffes qui sont unies par la couture. C’est une des pièces les plus représentatives du vêtement des femmes du village de San Pablo. Ce vêtement et considérée comme une version plus petite des châles des femmes (Zorn 1987). L’unkhuña a deux fonctions importantes. D’une part, au quotidien, elle a une fonction de protectrice d’objets. Elle est utilisée pour garder et porter de petits objets, de la nourriture et des enfants. Et d’autre part, elle a une fonction cérémonielle, ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte