Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 6413
Label UNT Documentaires

le (18m48s)

1. Les quatre temps du châtaignier

La châtaigne est un fruit de saison, on ne la voit apparaître sur les étals qu'à partir des mois d'octobre, novembre. Le reste de l'année, on n'entend pratiquement pas parler d'elle. Cela ne signifie pas que le castanéiculteur n'a rien à faire, bien au contraire. Tailler, planter, élaguer les arbres, nettoyer la châtaigneraie, tout cela se passe l'hiver, en morte saison. Dans les paysages en terrasses, le producteur se doit aussi, s'il aime les châtaigneraies, d'entretenir les murettes de soutènement, de restaurer les chemins, les canaux d'irrigation, les beals, les pesquiers, les calades.Au printemps démarre l'une des activités majeures de ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (10m29s)

2. Les origines du châtaignier

Le châtaignier est-il un arbre indigène ou un arbre importé, introduit par les Romains lors de leurs conquêtes ? Cet indigénat est confirmé par des analyses polliniques et anthracologiques attestant de sa présence plusieurs siècles avant la colonisation romaine. Des interrogations subsistent toutefois sur la situation de cet arbre à la fin des glaciations du quaternaire et sur l'origine de son développement lié à l'action de l'homme. Le châtaignier aurait migré vers le Nord pendant les interglaciations ou à la faveur du réchauffement qui a mis fin à cette période. Il aurait choisi des stations favorables à sa survie dans ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (9m59s)

3. La civilisation du châtaignier

Le châtaignier a joué, depuis des siècles, un rôle déterminant dans la vie des populations des moyennes montagnes du Sud européen. Il a été au centre des préoccupations quotidiennes des paysans, au cœur de leur système d'exploitation agricole, dans des zones rurales pauvres et défavorisées. Il a fourni à la fois du travail et de la nourriture à beaucoup de gens. La "civilisation du châtaignier" a lié des relations étroites, à la fois familiales et socio-économiques, autour de "l'arbre à pain", à travers un ensemble d'usages, de traditions, d'habitats, de règles, de techniques agricoles, d'un artisanat et de relations économiques ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (15m46s)

5. L'écologie du châtaignier

Arbre centenaire, voire millénaire, quand on le coupe ou qu'on le brûle, le châtaignier repousse toujours ; il a résisté à de nombreux fléaux, même à l'homme quand celui-ci s'est montré son pire ennemi. Pour lui, le châtaignier est un arbre à double vocation : il peut être utilisé conjointement pour la production de fruit et de bois (dans un système agro-forestier) ou exclusivement pour la production de bois (système forestier). Quand il est cultivé pour produire du bois, le châtaignier se présente sous forme de peuplements traditionnels, localisés surtout dans des espaces de moyenne montagne, sans distribution définie, composés ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (19m41s)

6. Les ennemis du châtaignier

Depuis le milieu du XXe siècle, les surfaces de châtaigneraies françaises se sont fortement contractées. Cette perte de surface castanéicole est liée à de nombreux facteurs : tout d'abord l'arrivée de la maladie de l'Encre dans les années 1880, en Europe, une maladie qui affecta mortellement cette culture dans les principales aires d'implantation qui étaient les siennes depuis des siècles.Aujourd'hui, le châtaignier doit affronter d'autres fléaux : toujours l'Encre, qui sévit surtout dans les zones humides et aux basses altitudes, mais d'autres ravageurs plus récents comme le chancre de l'écorce, sont tout aussi présents et dangereux. S'y ajoutent les insectes ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (11m16s)

7. La châtaigne : un produit bio ?

La châtaigne a-t-elle besoin d'un qualificatif bio, un label bio, une culture bio ? De nombreuses personnes pensent que cette culture est déjà, par essence, une culture naturelle et on entend couramment dire que "toutes les châtaignes sont biologiques" ou "presque biologiques" mais, de fait, il n'en est pas ainsi.Pour être biologique, un produit doit répondre à certaines garanties, suivre un réglement de l'agriculture biologique qui implique, par exemple, de ne pas utiliser des nitrates et des superphosphates ni des produits chimiques de synthèse, notamment pour les traitements phytosanitaires. En outre, une exploitation biologique doit se soumettre au contrôle d'un ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (18m51s)

8. Le châtaignier, un atout pour l'agrodiversité

Dès la fin du Néolithique, l'homme a domestiqué les espèces fruitières. Depuis, par le jeu incessant de la sélection et du brassage génétique, il a créé de nombreuses variétés, notamment chez le châtaignier où l'on peut en recenser plus de 500 dans le Sud-Ouest européen.En Aveyron, une poignée de passionnés a tenté de sauver les dernières variétés locales et régionales. Créé en 1992 à Rignac, le Conservatoire Régional de la Châtaigne a recensé, depuis sa création, près d'une soixantaine de variétés qui ont pu être sauvées et conservées. Paradoxalement, dans des régions où la castanéiculture est aujourd'hui plus vivace, il ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (12m29s)

9. L'économie de la châtaigne

Après avoir nourri des densités de population très importantes durant des siècles, la châtaigne, le châtaignier et la châtaigneraie ont à présent d'autres fonctions. La châtaigne n'a plus l'image d'un produit du pauvre, elle peut faire l'objet de plans de développement de la castanéiculture, très importants pour les années à venir.Depuis quelques années, la filière castanéicole a beaucoup évolué, passant d'une production essentiellement vivrière, familiale, à une production transformée et commercialisée.Ce film nous montre les deux types de castanéiculture en usage aujourd'hui en France et en Europe : l'une, traditionnelle, calquée sur des schémas très anciens, perpétuant une arboriculture populaire, ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (47m43s)

10. Foresterie et utilisations du bois de châtaignier

Le bois du châtaignier est naturellement durable en raison de sa forte teneur en tanin qui lui confère une grande résistance aux diverses agressions : champignons, insectes et autres éléments naturels. Son utilisation passée et actuelle est très variée. Certains usages ont aujourd'hui quasiment disparu mais d'autres perdurent : le bois de chauffe, la menuiserie et l'ébénisterie, le bois de charpente et d'ossature, la fabrication de parquets et, à présent, la fabrication de meubles design. La vannerie a toujours été une valorisation artisanale importante et spécifique au bois de châtaignier, un bois souple et facile à travailler. Mais aujourd'hui, les ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte