Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 5075
Conférences

le (45m7s)

Les droites en France aujourd'hui, hégémonie et divisions

Dans la France d’aujourd’hui, les droites se trouvent dans une situation hautement contradictoire. Hégémoniques face à des gauches en miettes, elles sont dans le même temps profondément divisées entre les deux principales familles qui les composent – et dont les deux candidats se sont affrontés au second tour de la dernière présidentielle, Emmanuel Macron et Marine Le Pen. D’un côté, les néolibéraux au pouvoir ; de l’autre, les nationalistes dans l’opposition. Plus d’un an et demi après l’entrée d’Emmanuel Macron à l’Élysée et à trois mois ...
Voir la vidéo
Autres

le (45m3s)

De l’observation à l’enseignement, pourquoi s’intéresser aux langues anciennes - 1ere partie

(1e partie du Film) À l’occasion de la Fête de la Science, le laboratoire Orient et Méditerranée propose un café des sciences, le vendredi 9 octobre 2020, qui réunit les chercheurs et le public autour d’un sujet de recherche mené par les membres du laboratoire. Ce café est organisé avec le soutien de la Délégation CNRS Paris Centre.Le thème retenu était :"De l’observation à l’enseignement, pourquoi s’intéresser aux langues anciennes ?"Ont participé à ce débat : Natalia Chousou-Polydouri, Chercheure à l’Université de Zurich, spécialiste de l’analyse ...
Voir la vidéo
Conférences

le (45m0s)

On ne naît plus femme ou homme par hasard

Il naît un peu plus de garçons que de filles : 105 garçons pour 100 filles en moyenne. Ce rapport varie très peu dans l'espèce humaine, que ce soit dans l’espace ou dans le temps. Pourtant la proportion de garçons chez les nouveau-nés s’est mise à augmenter dans les années 1980 dans plusieurs pays d’Asie de l’Est, notamment en Chine et en Corée du Sud. Il existe une préférence marquée pour les garçons dans ces pays et elle est très ancienne. Pourquoi n’avait-elle pas entraîné jusque-là une hausse de la proportion de naissances masculines ? Ce déséquilibre, lié à l’avortement ...
Voir la vidéo
Conférences

le (44m59s)

Automesure et quantified self : faut-il espérer ou craindre un changement de paradigme pour les soins ?

20 mars 2015 :Nicolas Postel-Vinay (Assistance Publique-Hôpitaux de Paris)Automesure et quantified self : faut-il espérer ou craindre un changement de paradigme pour les soins ?   Séminaire interdisciplinaire organisé à l’Institut Français de l’Éducation de l’École Normale Supérieure de Lyon. Responsables : Nicolas Lechopier (Université Lyon1/Institut Français de l’Education ENSL S2HEP EA4148 Lyon) et Marc Billaud (CNRS Institut Albert Bonniot UJF/U823 Grenoble).
Voir la vidéo
Conférences

le (44m58s)

05 Débat La philosophie dans le monde arabo-musulman au Moyen Âge

Session La philosophie dans le monde arabo-musulman au Moyen ÂgeColloque L’Islam et l’Occident à l’époque médiévale. Transmission et diffusion des savoirs. (11, 12, 13 mars 2009) Dans son livre l’ Obtention du bonheur, al-Fârâbî (Xe siècle) présente la philosophie qui est d’après lui "la science suprême" et "la science la plus ancienne" comme le produit des Chaldéens (peuples d’Irak) transmis aux Egyptiens, puis aux Grecs, ensuite aux Syriaques, enfin aux Arabes. Cette présentation insiste sur la pérégrination des savoirs antiques dans différentes ères géographiques et linguistiques et sur leur appropriation par la culture arabo-musulmane à un moment donné de l’histoire. ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte