Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 4673
Cours magistraux

le (1h30m23s)

É. Gaudron - Minima et pentes des espaces adéliques rigides (Part3)

Ce cours présente un abrégé de la théorie des minima et pentes successives des espaces adéliques rigides sur une extension algébrique du corps des nombres rationnels. Seront réunis dans un même tout une partie de la géométrie des nombres des ellipsoïdes de Minkowski, la théorie des pentes des fibrés vectoriels hermitiens de Bost et le formalisme des hauteurs tordues de Roy et Thunder.
Voir la vidéo
Entretiens

le (55m4s)

Monique Linard

Linguiste de formation, Monique Linard, a commencé par enseigner l’anglais dans le Secondaire. Elle est ensuite entrée à l’Université Paris 10 - Nanterre, où elle a poursuivi sa carrière en Sciences de l’Education. Dans les années 70, elle crée une filière d’enseignement et de recherche en pédagogie audiovisuelle. Au début des années 1980, elle s’intéresse aux questions de la connaissance et de l’apprentissage médiatisés par ordinateur. De 1992 à 1995, elle dirige à Lyon-Ecully un laboratoire CNRS de Sciences Humaines et Sociales consacré à divers aspects de la formation et de la communication liés aux TIC. Elle est actuellement Professeur ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h11m18s)

L'identité génétique

Conférence du 4 janvier 2000 par Antoine Danchin. Deux lois fondamentales régissent la génétique. La première est la conservation de la mémoire. Elle est permise par la structure de la molécule d'ADN, support de l'information génétique. Celle-ci est constituée de deux brins en vis-à-vis utilisant la complémentarité des bases deux à deux. Il est donc possible de recopier l'information en séparant les deux brins pour leur associer à chacun un nouveau brin complémentaire. Cette réplication est indépendante de la signification de l'information recopiée. La seconde loi correspond à l'existence d'un code génétique. Il s'agit d'une règle de correspondant entre deux ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h11m22s)

Le mouvement dans les sociétés hypermodernes - François ASCHER

La modernité a toujours eu indissolublement partie liée avec le mouvement, qu'il s'agisse du mouvement des idées, des biens, des personnes, des informations, des capitaux…. Mais l'entrée dans la « troisième modernité » - c'est ainsi que François Ascher caractérise les évolutions contemporaines- suscite des développements considérables dans les techniques de transport et de stockage (le stockage est le corrélat du mouvement) des personnes, des biens et surtout des informations. De fait, ces dernières jouent un rôle central dans la dynamique de passage au capitalisme cognitif. Cette extension quantitative et qualitative du mouvement s'ajoute aux dynamiques d'individualisation et de différenciation, ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (37m56s)

Entretien avec Jean Valérien

Né en 1931, Jean VALÉRIEN entre en 1953 à l'École Normale Supérieure de Saint-Cloud, agrégé de sciences naturelles en 1957, puis lycée de Meaux, et service militaire au Service Cinématographique des Armées. Il est assistant, puis maître-assistant au Centre audiovisuel de l'E. N. S. de 1960 à 1968. Son objectif est d'intégrer les moyens audiovisuels dans l'enseignement particulièrement dans sa disciplinaire d'origine les sciences naturelles. Il réalise à partir de 1963, 60 films en 16 et 35 mm comme : « le fonctionnement cardiaque », « la structure de la cellule », ou, « du Pelvoux au Viso », puis ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (24m59s)

Entretien avec Etienne Brunswic

Professeur de lettre en Tunisie puis Stagiaire à l’ENS Saint Cloud, il utilise des méthodes audiovisuelles en français, à partir de 1963, il intègre la Radio-télévision scolaire puis l’IPN (1), où il est chargé, entre autres, des expérimentations des circuits fermés de télévision, comme celui du collège de Marly le Roi. (2) (3). De 1971 à 1988 il travaillera en particulier avec Henri Dieuzède à l’UNESCO qui joue alors un rôle important dans le développement des systèmes éducatifs des pays nouvellement indépendants (4) (5). Son approche va s'élargir, l'usage des technologies n'étant perçu que comme la résultante d'un système plus ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte