Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 829
Conférences

le (1h23m46s)

Que reste-t-il du paradis ?

Le paradis (chrétien) a une histoire qui est celle de ses évocations successives, même si les fondements scripturaires sont restés les mêmes. Ces évocations constituent les révélateurs d'une évolution globale. Elles accompagnèrent les transformations de notre civilisation avec la promotion de la musique, la maîtrise de la perspective, le succès prodigieux des coupoles, la naissance du protestantisme et celle de la science moderne. Vint un moment où ciel et paradis ne coïncidèrent plus. Depuis la fin du XVIIIe siècle, l'au-delà est devenu infigurable. Est-ce à dire qu'il n'existe pas ?
Voir la vidéo
Conférences

le (1h16m59s)

Peut-on aimer un genre ?

Selon une opinion largement partagée, la relation esthétique ne peut investir qu'un objet singulier, tel qu'une oeuvre d'art, à l'écart de toute considération conceptuelle. Il est pourtant non moins commun de dire (et de penser) : j'aime (ou non) Mozart, l'art baroque, le western, c'est-à-dire autant d'objets collectifs constitués par l'ensemble des oeuvres d'un même artiste, d'une même époque ou relevant d'une même catégorie générique. On tentera d'explorer et de définir le type d'appréciation esthétique qui porte sur des entités aussi abstraites, et qui incité à questionner davantage la distinction reçue entre les oeuvres singulières, les groupes empiriques d'oeuvres, et ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h3m2s)

Adieu à l'esthétique

La relation à l'esthétique se présente dans le cadre de ce que l'on considère généralement comme la philosophie de l'esprit. Il faut préciser que c'est une philosophie de « l'esprit naturalisé » qui considère que l'esprit humain, avec toute ses caractéristiques, la conscience, les articulations cognitives et les normes de conduites, s'inscrit dans la continuité de l'Histoire. Histoire qui est celle de l'évolution du vivant sur la planète Terre. C'est une philosophie pour laquelle l'esprit lui-même est une caractéristique biologique de l'être humain. C'est ce qu'on désigne par le terme « naturalisation ». Il faut préciser que cette conception est ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h12m39s)

Le peu

Un voyage au coeur du peu…. Le peu n'est pas un destin, mais on découvre parfois dans le peu le plus, le trop, la démesure. Un point de vue où l'on exclue le « trop peu » mais où l'on explore le peu face au trop, existe-t-il quelque chose entre le peu et le trop, le trop est il condamnable ? L'art du peu manifeste une manière de vivre de la sagesse. «Puisque l'abondance nous est désormais refusée, sachons vivre dans la qualité le peu qui nous est attribué», préconise Sansot.
Voir la vidéo
Conférences

le (1h11m46s)

Sagesse ou philosophie

Selon leur notion initiale, la sagesse demeurerait l'idéal - elle est pour les dieux, reconnaît ostensiblement Platon -, tandis que nous autres hommes ne pouvons qu'y aspirer, ne pouvons que l' " aimer ", aussi serons ­ nous " philo­sophes ". Mais on sait aussi que la philosophie naissante a relégué, et déjà chez Platon, la sagesse dans l'inconsistance de tout ce qui n'est pas un savoir démontré (ou révélé) ; et ce dédain est allé croissant avec le développement de la philosophie. Car la philosophie grandit, elle peut se targuer d'avoir une histoire, et l'autre non. En conséquence, la ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h6m43s)

Qu'est-ce que le style

Style : " manière d'écrire ". C'est la définition que l'on trouve que l'on trouve dans la plupart des dictionnaires. " Style " est un mot fourre-tout qui semble désigner ce qu'on ne sait pas nommer dans l'écriture. Tenu à distance par la critique universitaire contemporaine, souvent utilisé par la critique journalistique à défaut d'un mot plus juste, " style " embarrasse plus qu'il n'éclaire. Occupons nous de son cas.
Voir la vidéo
Conférences

le (50m53s)

L'attachement

La poésie fait-elle partie de " tous les savoirs " ? Est-elle si peu que ce soit un savoir ? Que sait-elle ? Dans la ronde du voir, du croire, et du savoir, elle est un faire-valoir dont le savoir-faire et la réflexion sur soi n'ont pas les caractères de la connaissance scientifique. Son savoir n'est pas de science certaine ni de science scientifique. Sans doute ne peut-elle pas ne pas comporter, et emporter avec soi dans sa " tradition ", un savoir de soi. La poésie sait ce qu'elle fait, et, depuis Aristote, La Poétique, la suit comme son ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (59m57s)

Manipulation et visualisation des ondes de matière

Les ondes de matières constituent un nouvel état de la matière pour lequel de nombreuses recherches sont en court dans le monde entier. On peut les définir ainsi : il existe une dualité onde corpuscule qui associe à tout objet physique à la fois un corpuscule et une onde. Une onde de matière est un cas particulier où un nombre macroscopique d'atomes se trouvent tous décrits par la même fonction d'onde. On peut aujourd'hui réaliser et visualiser de telles ondes grâce à des procédés tels que le refroidissement des atomes ou la condensation de Bose-Einstein. Ces travaux ouvrent de nombreuses ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h5m13s)

Du microscope électronique à la microscopie à champ proche

A travers les siècles, l'homme a toujours cherché à observer le monde de l'infiniment petit qui l'entoure, le monde invisible à l'oeil nu. Pour cela, il invente la loupe (XVe siècle), puis le microscope optique (XVIIe siècle) pour observer des cellules sanguines ou des bactéries ..., mais il semble impossible d'observer les éléments ultimes dont est faite la matière : les atomes. Il faut attendre la découverte de la mécanique ondulatoire de Louis de Broglie(1923) pour que l'espoir renaisse. Les particules qui constituent la matière peuvent se comporter comme des ondes de longueur d'onde très petite : 0,1 nm (10-10 ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h18m13s)

Les accélérateurs de particules : du microcosme au macrocosme

En étudiant "comment fonctionnent les choses" au niveau microscopique on découvre combien elles sont simples, combien la gigantesque variété de tout ce qui existe est gouvernée par des lois qui sont aussi simples, peu nombreuses et "unifiées". L'univers dans sa jeunesse etait une "soupe" de particules, de plus en plus énergétiques ou "chaudes" à mesure qu'on avance vers le passe'. C'est ainsi que les expériences "de haute énergie" dans les accélérateurs de particules nous permettent, entre autre, de mieux comprendre l'univers quand il etait beaucoup plus jeune. La compréhension du micro et de macrocosme sont aussi une science unique ou, ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte