Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 829
Conférences

le (1h15m50s)

Stress, adaptation et développement

Conférence du 8 février 2000 par Roland Jouvent. En trente ans, les sciences du cerveau ont considérablement progressé. Cette avancée tient à l'émergence successive de deux grands domaines, la neurobiologie et les sciences cognitives. Ces Neurosciences de la Cognition se trouvent érigées au rang de corpus théorique de référence ; la psychiatrie et la psychopathologie expérimentale sont parmi les premières disciplines concernées. En réussissant à se dégager de toute ambition théorique hégémonique, la psychologie cognitive et les neurosciences ont su leur offrir une nouvelle opérationalité. De nouvelles méthodologies laissent augurer une première approche fonctionnelle du cerveau, voire du fonctionnement de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h18m54s)

Le cerveau et le mouvement : le sixième sens

Conférence du 7 février par Alain Berthoz. Faust disait : "au début était le verbe".... puis il se reprend et dit "au début était l'action". Nous n'avons pas que cinq sens. En plus des capteurs de la vision, de l'audition, du toucher, du goût et de l'olfaction nous avons aussi des capteurs qui détectent le mouvement. Chacun de ces sens à lui seul ne peut pas mesurer le mouvement, c'est la coopération de tous ces sens qui constitue le sixième sens : le sens du mouvement. Le cerveau doit, à partir de ces sens, reconstruire une perception unique et cohérente ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h32m49s)

Cartographie cérébrale du désir sexuel masculin

Conférence du 6 février 2000 par Serge Storelu. Les régions cérébrales impliquées dans le comportement sexuel sont mal connues et une grande partie des connaissances est basée sur des recherches effectuées sur l'animal. Or, ces dernières recherches ne peuvent rendre compte des caractéristiques spécifiques du désir sexuel humain. Avec les progrès des techniques d'imagerie cérébrale fonctionnelle, il est devenu possible d'identifier quelles sont les régions du cerveau humain qui s'activent, ou se désactivent, lors de diverses tâches. Il a ainsi été possible de montrer quelles régions cérébrales répondaient à la présentation de stimuli sexuels visibles. Ces régions sont en particulier ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h31m16s)

Le cerveau des affects et des émotions

Conférence du 5 février 2000 par Pierre Karli. Les affects et les émotions font partie intégrante des structures générales et essentielles de la réalité humaine, comme éléments constitutifs significatifs et motivants. Plus précisément, les processus affectifs participent très largement au rôle de médiation assuré par le cerveau dans le dialogue complexe que conduit l'être humain avec son environnement physique, son milieu social, et son monde intérieur "privé". La mise en jeu de réseaux neuronaux spécialisés joue un rôle essentiel dans la satisfaction des besoins biologiques élémentaires de l'individu. Dans la constitution d'une mémoire autobiographique comme dans l'utilisation qui en est ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h23m40s)

Evolution des états du sommeil

Conférence du 4 février par Michel Jouvet. Le sommeil de l'homme est l'aboutissement d'une très longue évolution phylogénétique qui a intégré les mécanismes suivants : 1) L'"invention" chez les êtres pluricellulaires de mécanismes "d'homéostasie prédictive". Ces mécanismes sont commandés par une horloge interne, d'à peu près 24 heures (circadienne). 2) Des processus d'économie d'énergie : inactivité, repos et sommeil, permettent en effet de réduire la consommation d'énergie et de nourriture. Dans certaines niches écologiques, un processus saisonnier, l'hibernation, remplace l'alternance quotidienne du sommeil en réduisant considérablement la consommation d'énergie par diminution de la température corporelle jusqu'à 1 à 2°C. 3) ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h17m28s)

Le cerveau de la connaissance: physiologie de la cognition et images du cerveau

L'existence de relations entre cerveau et pensée a alimenté de nombreuses querelles philosophiques, et ce en raison de l'absence de techniques d'observation du fonctionnement normal de cet organe. A la fin du 19e siècle, physiologistes et neurochirurgiens ont établi que les fonctions cognitives généraient des modifications localisées de la circulation sanguine cérébrale, et que des stimulations ou des lésions du cortex pouvaient provoquer une interruption ou un trouble de leur exécution. Jusqu'aux années 1980, cette dernière approche - la neuropsychologie - a constitué la méthode expérimentale prédominante pour l'étude des relations entres structures et fonctions cérébrales. Elle est cependant limitée ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h7m10s)

Les signaux neuronaux

Conférence du 2 février 2000 par Philippe Ascher. Toutes les cellules communiquent par des signaux "chimiques" ou "de contact" mais les neurones disposent d'un système de communication supplémentaire constitué par des changements de potentiel (potentiels d'action). On a compris très tôt que ces signaux permettent des calculs plus rapides et plus complexes que ceux qu'effectuent les autres cellules, mais les conceptions sur la nature de ces calculs ont évolué au cours des trente dernières années. Les bases moléculaires et cellulaires des signaux nerveux ont été identifiées et il est apparu que les protéines essentielles, les canaux ioniques, présentaient une diversité ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h40m33s)

Les fonctions cérébrales

Conférence du 1er février 2000 par Jacques Jeannerod. Le cerveau doit d'abord ses fonctions à son organisation anatomique. Cette organisation se construit pendant la première période de la vie. Les connexions entre neurones s'établissent d'après des lois qui combinent le hasard à un déterminisme étroit. La répartition des neurones présentant des connexions communes en noyaux, en couches, en aires est une indication de l'existence d'un plan qui se reproduit dans chaque cerveau de la même espèce. Mais, à l'intérieur de ce réseau relativement fixe, les connexions restent labiles, pouvant s'accroître ou diminuer selon le degré d'exercice d'une fonction. Cette labilité, ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h13m40s)

Les enjeux éthiques de la génétique

Conférence du 31 janvier 2000 par Axel Kahn. Au XIXème siècle, la théorie de l'évolution, qui s'applique à l'Homme et le dépossède donc de son privilège de créature à l'image de Dieu, a constitué une onde de choc dont les effets se font encore sentir aujourd'hui. En effet, les grandes idéologies qui ont si cruellement marquées le XXème siècle, notamment l'eugénisme et le racisme ont massivement emprunté à la science de l'évolution ce qui leur semblait de nature à conforter leurs préjugés. La génétique a plus modifié l'énoncé des idéologies enracinées dans une conception pervertie de l'évolution qu'elle ne les ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h19m17s)

La transgenèse et ses applications

La découverte de la structure de l'ADN et du code génétique ainsi que la mise au point des techniques du génie génétique ont logiquement conduit à la modification du patrimoine génétique des cellules et des organismes entiers. Celle-ci est obtenue par le transfert direct de gènes isolés natifs ou modifiés, à l'aide de techniques qui sont adaptées aux différentes espèces concernées. La transgenèse consiste, soit à ajouter une information génétique étrangère, soit à remplacer très précisément un gène endogène par un gène étranger. Ces modifications génétiques sont définitives et elles conduisent à l'obtention de lignées d'animaux ou de plantes transgéniques.
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte