Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 441
Documentaires

le (12m12s)

Chronique aka 1993, Motonga : Monduwa, devin-guérisseur pygmée Consultation d'une jeune fille menacée d'avortement

Consultation d'une jeune fille menacée d'avortement, Motonga décembre 1993, Mongoumba RCA Acteurs : la jeune fille villageoise la maman de la jeune fille & les parents Monduwa, le nganga Bobino Topesua Mbato Patrice, le traducteur © 2007 A. Epelboin, SMM CNRS/MNHN Paris Monduwa consulte à domicile une jeune fille villageoise, enceinte, menacée d'avortement. La mère raconte l'histoire de la maladie, l'hospitalisation "inutile", le manque de moyens.  Déclarant que la jeune fille est toujours enceinte, Monduwa envisage avec prudence l'administration de remèdes "doux" qu'il doit aller chercher en forêt. ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (17m50s)

L'examen échographique au deuxième trimestre de grossesse

L'enseignement de l'échographie obstétricale ne peut s'envisager sans un support visuel. L'apprentissage des images normales de l'échographie foetale se fera soit par compagnonnage, soit avec le soutien d'un support illustré. Cette vidéo a pour but de décrire précisément chaque étape de l'examen échographique afin de permettre aux gynécologues-obstétriciens de se familiariser avec des images. Les thèmes abordés sont: le contrôle de la viabilité foetale, la biométrie avec la description des différents plans de coupe nécessaire à sa réalisation, la morphologie détaillée du foetus, le temps important de la communication avec les futurs parents. [Centre d'Enseignement Médical ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (59m21s)

Chronique aka, Akungu 1994 : discordes, infortunes et réparations

Chronique d'Akungu juin 1994, discordes, infortunes et réparationstraduction et voix en français : Bobino Patrice Topesua MbatoEn juin 1994, les habitants du campement pygmée d'Akungu, en République centrafricaine, sont frappés d'infortunes. Divers rituels sont pratiqués pour ramener le bien-être et la concorde. Une jeune femme, Mambi, pratique un rituel sur le corps de son dernier-né, afin de pouvoir consommer un animal interdit aux femmes allaitantes. Monduwa, un guérisseur étranger au campement, purifie un fusil souillé par du sang menstruel. Pour un prétexte futile, I'emprunt d'une harpe, une bagarre éclate: nombre d'habitants en profitent pour contester l'autorité du chef Yakpata. Mambi effectue une ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (12m59s)

La chirurgie pour guérir l'exclusion : les fistules uro-génitales obstétricales en Afrique

En dépit des progrès de santé publique réalisés dans la plupart des pays en voie de développement, la fistule obstétricale, quasiment inconnue en Europe, est encore fréquente et grave en Afrique où elle constitue une calamité sociale. Ce film souligne les conséquences dramatiques de cette affection qui condamne chaque année à l'exclusion plusieurs centaines de milliers de femmes, en majorité jeunes et primipares. Origine FILMED 1995 ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (21m57s)

L'allaitement, le temps d'y penser

"L'allaitement, le temps d'y penser". La première cassette, destinée à un public très large (jeunes, futurs parents, seniors), veut apporter des informations permettant à chacun de se faire une idée de l'allaitement maternel, dans ses différentes composantes : psychologiques, diététiques, sensorielles, relationnelles et affectives. Nous avons trois objectifs principaux : 1- véhiculer le concept relationnel et ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (24m8s)

Rasmane du matin au soir (Kienfangue, Burkina Faso 1995) : soins au nourisson chez les Mossi (version longue)

Toilette d’un enfants mossi, précédée d’un lavement rectal insufflé à la bouche et suivie des soins de cordon. Description ethnographique des soins de maternage (Marc Egrot) Les soins sont faits deux fois par jours avec minutie par la mère ou par une femme de la cour dans l’hypothèse où la mère est considérée comme trop inexpérimentée pour les réaliser sans erreur. Ces soins commencent dès le premier jour de vie et se poursuivront pendant toute la durée de l’allaitement, soit environ deux à trois ans. Quatre opérations sont distinguées ici, bien qu’elles soient réalisées dans une ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (1m52s)

Naissances, gestes, objets et rituels. Danse des jeunes filles, danse-mime de l’accouchement, région de Koubia, Moyenne Guinée

Montage vidéo réalisé pour l’exposition « Naissances : objets, paroles et rituels » du Musée de l’homme 2005-2006Cette danse-mime est pratiquée par les jeunes filles Fulbe comme un jeu collectif ordinaire. Elles expriment ici la douleur de l’enfantement et leur destin de mères. Dans une société où il est inconvenant de questionner les adultes, le jeu d’imitation pratiqué entre jeunes du même âge est un moyen d’auto-éducation. A l'occasion, une femme plus expérimentée peut participer au mime.
Voir la vidéo
Documentaires

le (7m11s)

Naissances, gestes, objets et rituels, Kienfange, Burkina Faso, 1995. Rasmane du soir au matin : soins au nourisson chez les Mossi

Naissances, gestes, objets et rituels, Kienfange, Burkina Faso, 1995.Rasmane du soir au matin : soins au nourisson chez les MossiMontage vidéo réalisé pour l’exposition « Naissances : objets, paroles et rituels » du Musée de l’homme 2005-2006DESCRIPTION ETHNOGRAPHIQUE DES SOINS DE MATERNAGE (Marc Egrot)Les soins sont faits deux fois par jours avec minutie par la mère ou par une femme de la cour dans l’hypothèse où la mère est considérée comme trop inexpérimentée pour les réaliser sans erreur. Ces soins commencent dès le premier jour de vie et se poursuivront pendant toute la durée de l’allaitement, soit environ ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (14m30s)

Les rites de l’enfance à La Réunion : Sévé mayé

La cérémonie dite des "cheveux maillés", présente à l’île de La Réunion dans la majeure partie de la population, permet d’observer comment, au travers des différentes versions d’un rite de la petite enfance, les réunionnais affirment, par la recherche puis le refus d’une mémoire ancestrale, une nouvelle identité créole. Cette pratique rituelle apparaît comme le support d’une gestion de l’ethnicité particulière qui tient compte des diverses origines des habitants de l’île par la manifestation possible d’ancêtres issus des différents groupes en présence. Mais au delà de ce "marquage ancestral ", la pluralité des communautés concernées exprime la mixité, l’interpénétration des ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte