Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 485
Label UNT Documentaires

le (11m0s)

Tuboscopie

Le but de ce film collaboratif franco-allemand est de montrer les images que l'on peut obtenir en tuboscopie. La lumière peut en effet aujourd'hui être explorée par voie endoscopique sur toute sa longueur. Chaque segment anatomique de la trompe, qui a ses caractéristiques propres, peut bénéficier d'une technqiue adaptée : fimbrioscopie, ampulloscopie, ilthmoscopie... L'usage veut que la salpingoscopie s'applique à l'ampulloscopie, cependant que la falloposcopie désigne l'utilisation d'un micro-fibroscope par voie trans-utérine. La tuboscopie comprend quant à elle l'ensemble de ces techniques. ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (8m0s)

Le système infraguide en coeliochirurgie laser

Le film présente un système original de couplage optique pour conduire le faisceau laser-CO2 en coeliochirurgie. Il s'agit d'une céramique miroir appelée "infraguide" dont la particularité est son faible diamètre (3 mm). Ceci permet d'en accroître la maniabilité par rapport aux coupleurs classiques. Le système Infraguide par sa visibilité, sa maniabilité, permettra une utilisation simple et performante du laser . Origine FILMED 1991 - 92 5403 068 ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (8m48s)

Le ganglion Sentinelle

La chirurgie pour cancer du sein comprend la réalisation d'un curage axiliaire qui est responsable d'un certain nombre de complications (lymphodème du bras, douleurs nerveuses du membre supérieur, limitation de la mobilité du bras). L'intérêt du ganglion sentinelle est de ne prélever qu'un seul ganglion axillaire informatif pour le reste de la chaîne ganglionnaire ; Les effets secondaires sont ainsi diminués sans nuire à la prise en charge carcinologique des femmes atteintes de cancer du sein. Origine ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (9m1s)

Interêt de la colposuspension percutanée avec colpoplastie

INTRODUCTION : Le but de cette nouvelle procédure chirurgicale est de traiter l'incontinence urinaire d'effort féminine en améliorant l'amarrage inférieur et supérieur et en gardant les avantages des techniques percutanées. METHODE : Un lambeau vaginal quadrangulaire en regard de la zone de mobilité uréthrale est incisé en complément des incisions latérovaginales antérieures. L'amarrage des fils non résorbables prend l'épaisseur vaginale et le tissu fibreux péri-uréthral. Les fils de suspension sont remontés par ponction dans l'espace de Retzius, en avant des muscles droits pour être amarrés entre eux et au tissu solide fibreux pré-pubien. La paroi vaginale antérieure est mobilisée vers ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (10m54s)

Prise en charge chirurgicale conservatrice des hémorragies de la délivrance

L'hémorragie du post-partum (HPP) reste la 1ère cause de mortalité maternelle en France. Après échec du traitement médical initial, et en l'absence d'accès à un plateau d'embolisation artérielle, le recours à la chirurgie est indiqué. L'objectif de ce film est de présenter les principales techniques chirurgicales conservatrices de l'utérus alternatives à l'hystérectomie d'hémostase. Celles-ci doivent être connues de tous pour permettre de traiter l'hémorragie et préserver la fertilité ultérieure de nos patientes paucipares. Nous distinguerons les techniques de dé vascularisation utérine par ligatures vasculaires distales (des artères utérines) et proximales (artères hypogastriques) ainsi que les procédures plus récentes de plicature ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (7m1s)

Colposuspension par voie vaginale avec ancrage vissé

Ce procédé de traitement de l'incontinence urinaire féminine à l'effort comprend les temps suivants : incision rectangulaire d'un lambeau vaginal in situ, mise en place dans la partie proximale de la branche ilio-pubienne d'une vis sur laquelle est amaré un fil tressé prenant le lambeau vaginal et le tissu péri-uréthral. Ce procédé simple permet une hospitalisation courte et une morbidité réduite par l'absence de ponction rétro péritonéale et l'absence de tissu synthétique. Une correction complète de l'incontinence a été observée dans 15 cas sur 16 à 3 mois. ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte