Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 485
Label UNT Documentaires

le (14m0s)

Aspects cliniques de l'infection à papilloma virus humain du tractus chez la femme

Ce film illustre les multiples aspects de l'infection à papilloma virus du tractus génital féminin. Au niveau du col, puis du vagin et de la vulve, sont distingués : - les aspects visibles à l'oeil nu : condylomes acuminés, formes leucoplastiques ; - les aspects révélés par l'examen colposcopique : condylomes plans, colpites ... Origine FILMED 1990 - 90 5403 246 ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (14m0s)

La résection endométriale

La résection endo-utérine a été introduite il y a une dizaine d'années : tout d'abord réalisée en cas de fibrome sous-muqueux, les indictions se sont étendues aux endométrectomies en cas de méno-métrorragies fonctionnelles. Comme le montre le film, à la différence du curetage hémostatique, la résection endométriale supprime la totalité de l'endomètre, y compris la couche basale, voire 2 à 3 mm du myomètre. Nous illustrons la technique de résection, facile au niveau des faces de l'utérus, délicate au niveau du fond et des cornes de l'utérus. A ce niveau, l'endomètre est détruit par électro-coagulation à la boule. ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (11m0s)

Cure d'incontinence urinaire et chirurgie gynécologique par voie basse

Les auteurs associent à une hystérectomie par voie basse la mise en place d'une bandelette de PDS qui cravate le col et s'amarre au ligament de Cooper à droite et à gauche (intervention dérivée de Goebell Stoeckell classique). Il est important de bien respecter les différents temps opératoires : dissection première par voie sus-pubienne après courte incision, passage de la bandelette de PDS dès la dissection de la face postérieure de la vessie par voie vaginale. Hystérectomie par voie basse classique, la bandelette est amarrée au ligament de Cooper à droite et à gauche après fermeture vaginale. Avantages : cette ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (15m0s)

Les anses diathermiques - Conduite du traitement par électrorésection

Quand un tissu est porté rapidement à une température supérieure à 100 %, il se produit une vaporisation de l'eau intracellulaire qui engendre une rupture : c'est le principe de la section par laser CO2 mais aussi par anse diathermique alimentée par un courant approprié selon le choix de l'électrode, il peut donc être réalisé : - une ablation de copeaux plus ou moins important : c'est l'électrorésection ou Diathermy Loop Excision. - une véritable conisation : c'est l'électroconisation. Ce vidéofilm en illustre la technique et les indications. ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (6m0s)

Colposuspension selon Burch par pelvioscopie (minilaparotomie)

Introduction : Ces dernières années, des techniques de moins en mois invasives ont été tentées pour réaliser les colposuspensions, intervention clé de l'incontinence féminine. Technique chirurgicale : La technique comporte : (1) une incision cutanée verticale ou horizontale d'environ 4 cm ; (2) une incision musculaire verticale ; (3) la mise en place après dissection du Retzius au doigt d'un écarteur spécifique "le pelvioscope" ; (4) la réalisation d'une colposuspension type Burch, strictement classique, sans toutefois palpation du ballonet de la sonde vésicale ; (5) une fermeture pariétale classique. Conclusion : une incision courte, une grande simplicité de réalisation et ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (10m0s)

TVT : une technique a priori surprenante de chirurgie de l'incontinence d'urines

Les techniques chirurgicales proposées dans le traitement de l'incontinence urinaire sont extrêmement nombreuses. Qu'elles soient réalisées par voie haute ou par voie basse elles ont toutes en commun de réaliser une suspension haute de l'urèthre juste au dessous du col vésical. La technique proposée par Umsen est à priori surprenante car elle utilise une bandelette qui prend appui très bas : 1 cm au dessus du méat urethral. Son intérêt majeur réside dans les modalités de réglage de la tension de la bandelette qui peut être exactement adapté pour être parfaitement efficace sans engendrer de dysurie. ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (18m0s)

La chirurgie vaginale du prolapsus total par triple fixation (Bologna, Campbell, Richter)

Toute cure chirurgicale pour prolapsus pelvien total se doit de corriger tous les segments ptosés, reconstituer les éléments de suspension et de souténement et prévenir récidives et échecs urinaires. C'est ce qui est réalisé à partir d'un cas trés caractéristique par une intervention associant à l'hystérectomie vaginale, intervention de base, la colpo suspension selon la technique de BOLOGNA, le croisement des ligaments utérosacrés (technique de CAMPBELL) et l'amarrage solide du vagin à une structure fixe par la spino-fixation de RICHTER, l'utilisation des bandelettes vaginales améliorant la solidité du montage. La myorraphie des élévateurs est le complément indispensable à la restauration ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (16m0s)

Cure chirurgicale de l'élytrocèle par spino sacro fixation avec bandelettes vaginales

L'élytrocèle réalise une variété de prolapsus originale par son étiologie (aprés chirurgie antérieure) et par sa traduction anatomique (véritable hernie du douglas avec disparition totale des éléments suspenseurs de la statique pelvienne). La cure chirurgicale doit comporter la dissection du sac péritonéal, sa résection jusqu'au collet et la fermeture de l'espace postérieur pour éviter la récidive. La sacro spino fixation répond à ces 3 impératifs. L'utilisation de bandelettes vaginales, artifice dérivé de la technique de Bologna, facilite en la renforçant considérablement la fixation sur le vagin à laquelle doit toujours être associée une myorraphie des releveurs pour restaurer les éléments ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (15m0s)

Lésions infra-cliniques du sein : suivez le guide

La découverte mammographique d'images suspectes de plus en plus petites (4 à 10 millimètres) non palpables cliniquement doit faire envisager leur repérage radiologique. La mise en place d'un harpon métallique en pré-opératoire immédiat est la technique la plus utilisée ; elle peut se faire sous contrôle mammographique ou échographique selon l'aspect lésionnel et selon l'environnement fibro-glandulaire. Un contrôle radiographique de la pièce opératoire vérifiant l'éxérèse complète de l'anomalie est toujours réalisée avant l'analyse histologique parfois faite en extemporané, souvent en différé après inclusion. Une analyse des résultats sur quatre années est alors présentée. ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte