Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 1009
Conférences

le (1h38m54s)

1 - FORMES - Théories et approches formelles en littérature

Arts, littérature et sciences sociales Colloque organisé à l’occasion du 40e anniversaire de l’EHESSModération : Judith Lyon-Caen (GRIHL/CRH)-EHESS)Avec :Lucile Dumont : Théories sans frontières? La place de l'EHESS dans la circulation internationale des discours théoriques en littérature (années 50-années 80) Jean-Marie Schaeffer : Les vertus du formalisme Philippe Roussin et John Pier : Qu'est-ce qu'un récit ?
Voir la vidéo
Conférences

le (1h7m45s)

Guerre et diplomatie : victoire militaire, défaite diplomatique ?

Victoire militaire, défaite diplomatique. 0n peut y voir un constat objectif au regard des résultats positifs de l'armée française et de l'issue négative du conflit pour la France. Mais comment ne pas déceler dans cette opposition des termes une intention polémique. Aux yeux d'une partie de l'armée, des pieds noirs, la victoire fut manquée parce que le chef de l'état n'en a pas voulu ainsi. La guerre gagnée sur le terrain fut mise à mal par une politique ambiguë poussant les Algériens à se rallier au FLN et à préférer l'indépendance au maintien de la France en Algérie.Il y ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h19m25s)

Terrorisme et guérilla : de la Toussaint rouge à la tragédie des Harkis

La compréhension et l'analyse de la guerre d'Algérie sont complexes et bien souvent faussées car ces événements sont considérés de manière unilatérale. Il convient au contraire d'analyser l'interaction et l'interdépendance des deux camps ainsi que l'engrenage de la violence qui en est résulté. Qui a commencé ? Incontestablement le FLN par son insurrection du 1er novembre 1954 et ses chefs ont clairement revendiqué la responsabilité de leur initiative. Mais il faut aussi noter qu'ils la voyaient comme une riposte nécessaire à la violence et à l'injustice du régime colonial établi par la force depuis 1830. Une riposte face à l'impossibilité ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h4m37s)

Ethnies et « nation » en Chine

L'affirmation au 20ème siècle d'une nation chinoise moderne, sous le gouvernement du Guomindang puis sous celui des Communistes, a nécessité la prise en compte simultanée de deux types de différences : celle qui oppose la Chine aux autres nations (c'est la question du nationalisme moderne) et celle qui met en rapport les diverses populations occupant le territoire de l'ancien Empire des Mandchous (c'est le problème des nationalités ou ethnies minoritaires). La définition de ce que signifie être Chinois dans le cadre d'un Etat-nation moderne est contemporaine de la volonté de préciser la relation existants entre « Han » et ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte