Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 152
Entretiens

le (1h30m10s)

JEAN-PIERRE DESBORDES, ANCIEN ENSEIGNANT EN AUTOMATISME AU LYCÉE TECHNIQUE D'ÉTAT HENRI BRISSON.

Jean-Pierre Desbordes revient avec beaucoup d’émotion sur sa formation à l’ENP de Vierzon devenue Lycée Henri Brisson (Lycée Technique d’Etat) en 1959. Il explique notamment le rôle que cet établissement a joué dans la vie industrielle de la ville. Après l’obtention d’un « diplôme ENP » en 1955, il travaille dans un premier temps à l’usine vierzonnaise automobile Chausson avant de gravir les échelons pour devenir contremaître d’outillage. Il intègre ensuite l’éducation nationale. Il enseigne le fraisage pendant deux ans à Blois puis l’automatisme pendant 20 ans au lycée Henri Brisson. Jean-Pierre ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (2h29m39s)

MARTIAL POTIER, ANCIEN OUVRIER QUALIFIÉ SUR PRESSES PLIEUSES CHEZ CASE PUIS FORMATEUR AU GRETA

Après l’obtention, au Lycée Henri Brisson, d’un CAP puis d’un Brevet Technique de chaudronnier et d’un CAP de soudeur, Martial Potier intègre l’entreprise vierzonnaise CASE en 1976 en qualité de soudeur. D’abord soudeur sur cabine, il est vite dirigé vers la soudure au chalumeau, avant d’être préposé pendant vingt ans au travail sur presse-plieuse qu’il qualifie de « travail de bagnard ». L’entretien est l’occasion de nous expliquer en quoi consistait précisément ce travail. Il en profite pour évoquer l’évolution des conditions d’hygiène et de sécurité au travail, les cadences à tenir, ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h37m18s)

DOMINGOS ALVES, ANCIEN CHAUFFEUR DE FOUR PUIS FONDEUR ET MOULEUR DANS LA FONDERIE CHAVY.

Dans cet entretien, Domingos Alves raconte comment il a commencé à travailler à l'âge de 24 ans comme chauffeur de four à la Fonderie Chavy en 1972 et se remémore sa carrière dans ce même établissement pendant près de 35 ans où il termine comme mouleur suite à un accident du travail. Il évoque la lourde responsabilité qui lui incombait de ne pas faire exploser le four, requérant une attention de tous les instants. Il plonge dans ses souvenirs pour nous dépeindre la dureté mais aussi la complexité de son travail qu'il exécutait avec passion. L'entretien est également l'occasion de ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h8m26s)

CHRISTIAN SIRREY, ANCIEN PEINTRE PUIS CHEF D'ÉQUIPE CHEZ CASE.

C’est avec une grande émotion que Christian Sirrey se remémore ses 24 années passées au sein de l’entreprise CASE. Originaire de Reuilly (Indre), celui-ci arrive en 1958 à Vierzon à l’âge de quatorze ans. Un CAP peintre en poche, il acquiert de l’expérience professionnelle au sein de différentes entreprises. En 1972, il rejoint l’entreprise CASE, d’abord comme peintre au pistolet, puis comme chef d’équipe 8 ans plus tard. Ce changement de statut ainsi que son investissement en tant que syndiqué lui confère un statut singulier qui le place « une fois du côté des ouvriers, une fois du côté des ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h35m16s)

JOSÉ ANTONIO, ANCIEN OUVRIER DE LA TUILERIE DE GROSSOUVRE ET DE L'ENTREPRISE BMS À SANCOINS (CHER)

Originaire du Portugal, José Antonio est né en 1946 dans un milieu paysan. À l'adolescence, il est embauché dans le secteur du bâtiment. Il arrive en France en 1970 après son service militaire. Il travaille d'abord dans une usine de fabrication de fosses septiques (Sancoins) puis dans une entreprise de maçonnerie (Bourges). Il est ensuite recruté à la tuilerie de Grossouvre comme ouvrier à la fabrication. Il y reste de 1971 à 1978. Il retournera ensuite à Sancoins, jusqu'à sa retraite, travailler à la fabrication de fosses septiques. Au cours de l'entretien, José ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h24m35s)

MAURICE AGOGUÉ, ANCIEN TOURNEUR À LA SOCIÉTÉ FRANÇAISE PUIS ENSEIGNANT AU LYCÉE TECHNIQUE D'ÉTAT HENRI BRISSON.

Lors de cette rencontre, Monsieur Agogué revient d'abord sur l'ensemble de sa carrière et ses changements de postes, avant de revenir en détails sur les différentes étapes de ses formations et des rencontres qui l'ont amené vers des milieux professionnels divers. Il évoque aussi sa carrière d'ouvrier et la modernisation des usines ainsi que ses conséquences en terme d'économie et sur le mode de vie des habitants de Vierzon, avant de décrire la manière dont il est devenu enseignant un peu par hasard.Cet entretien a été réalisé dans le cadre de la recherche MEMOVIV menée par une équipe de ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h58m51s)

MICHEL BLOT, ANCIEN TOURNEUR SUR MÉTAUX CHEZ CASE

Après l’obtention de son certificat d’étude, Michel Blot intègre le collège d’enseignement technique Henri Brisson pour apprendre le métier de tourneur sur métaux. Son CAP en poche, il est recruté le 3 juillet 1966 par la société Case qui l’avait parrainé pendant son apprentissage. Il complète sa formation auprès des anciens qui lui donnent des conseils et lui transmettent leurs « combines », ainsi que la pratique de « la perruque ». Exerçant au départ comme tourneur sur métaux, il travaille sur de nombreuses pièces détachées et de rechange pour les tracteurs et les presses à paille datant de l’époque ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte