Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 316
Séminaires

le (36m56s)

2 -Enseigner les statistiques en Archaologie à l'université de TOurs : récit d'une expérience (Pascal Chareille, MCF d'histoire médiévale, université de Tours, CETHIS))

Journée thématique du réseau CAI-RNLes systèmes complexes étudiés en sciences archéologiques (archéométrie et archéologie) mettent en œuvre des techniques et des méthodologies générant un nombre de plus en plus important de données. Ces données sont acquises à différentes échelles et sont parfois issues de sources variées et ce, quels que soient la thématique de recherche (peuplement, réseaux d’échanges, matériaux,…) et le contexte. Il existe, de fait, un besoin grandissant dans la communauté d’avoir à la fois recours aux statistiques,
Voir la vidéo
Séminaires

le (36m52s)

04- (Table ronde 1) :"Le Pouvoir d'agir : des usages diversifiés, des objectifs flous ?", Retours par l'équipe de recherche

Cette session interroge la diversité des usages de la notion de pouvoir d’agir dans le réseau fédéré des centres sociaux, tant à l’échelle nationale que régionale, et la manière dont cette notion a été abordée, également de manière diverse, au sein de l’équipe de recherche.Cette table-ronde est animée par Nora Semmoud, professeure en géographie à l’Université de Tours (Citeres)." Pouvoir d’agir : des usages diversifiés, des objectifs flous ? " Retours par l’équipe de recherche présentés par :- Héloïse Nez, maîtresse de conférences en sociologie à l’Université de Tours (Citeres)- Julie Garnier, maîtresse de conférences en sociologie à l’Université de ...
Voir la vidéo
Séminaires

le (36m49s)

11- (Table ronde 2) : Débat avec le public (3)

Cette session porte sur les manières de coproduire des connaissances entre chercheur.e.s et autres acteur.ice.s, et sur les effets de ces démarches collaboratives tant du point de vue de la production des connaissances que des transformations des représentations et pratiques.Débat avec la salle autour de cette deuxième table-ronde, animée par Patrice Melé, professeur en géographie à l’Université de Tours (Citeres).
Voir la vidéo
Séminaires

le (36m44s)

15- (Table ronde 3) : Débat avec le public (4)

Cette session s’intéresse aux formes d’expression et d’évitement du politique dans les centres sociaux, et interroge les obstacles et points d’appui à la politisation des personnes qui s’y engagent, en mettant en perspective la situation des centres sociaux en France avec d’autres pratiques à l’international. Débat avec la salle autour de cette troisième table-ronde qui est animée par Martin Lamotte, chargé de recherche en anthropologie et urbanisme à Citeres.
Voir la vidéo
Séminaires

le (36m26s)

05- (Table ronde 1) : Débat avec le public (1)

Cette session interroge la diversité des usages de la notion de pouvoir d’agir dans le réseau fédéré des centres sociaux, tant à l’échelle nationale que régionale, et la manière dont cette notion a été abordée, également de manière diverse, au sein de l’équipe de recherche. Débat avec le public autour de cette première table-ronde, animée par Nora Semmoud, professeure en géographie à l’Université de Tours (Citeres).
Voir la vidéo
Séminaires

le (36m12s)

16- (Table ronde 3) : "Politiser les 'besoins matériels' : modalités d'engagement collectif en Argentine", Maria Inés Fernandez Alvarez, chercheure en anthropologie au Conicet et prof. à l'université de Buenos Aires

Cette session s’intéresse aux formes d’expression et d’évitement du politique dans les centres sociaux, et interroge les obstacles et points d’appui à la politisation des personnes qui s’y engagent, en mettant en perspective la situation des centres sociaux en France avec d’autres pratiques à l’international. Cette table-ronde est animée par Martin Lamotte, chargé de recherche en anthropologie et urbanisme à Citeres. Maria Inés Fernández Alvarez, chercheure en anthropologie au Conicet et professeure à l’Université de Buenos Aires : " Politiser les « besoins matériels » : modalités d’engagement collectif en Argentine ".
Voir la vidéo
Séminaires

le (34m16s)

17- (Table ronde 3) : "Le community organizing : une inspiration possible pour la repolitisation des centres sociaux", Julien Talpin, chargé de recherche en science politique, CERAPS (Lille)

Cette session s’intéresse aux formes d’expression et d’évitement du politique dans les centres sociaux, et interroge les obstacles et points d’appui à la politisation des personnes qui s’y engagent, en mettant en perspective la situation des centres sociaux en France avec d’autres pratiques à l’international.Cette table-ronde est animée par Martin Lamotte, chargé de recherche en anthropologie et urbanisme à Citeres. Julien Talpin, chargé de recherche en science politique au Ceraps (Lille): " Le community organizing : une inspiration possible pour la repolitisation des centres sociaux ? ".
Voir la vidéo
Séminaires

le (34m8s)

21- (Table ronde 4) : "Des jeunes de centres sociaux engagés contre les discriminations, entre retournement et renforcement des stigmates", H. Balazard, A. Purenne (chargées de recherche ENTPE) et S. Bencherifa (coordinatrice centre social Georges-Levy)

En s’intéressant aux rapports de domination basés sur la classe sociale, le genre et la race, la session interroge les difficultés à aborder les questions de discriminations au sein des centres sociaux, du fait notamment de l’évitement du conflit et du souci de mixité sociale et d’intégration.Cette table-ronde est animée par Anna Perraudin, chargée de recherche en sociologie et urbanisme à Citeres.Hélène Balazard, Anaïk Purenne, chargées de recherche en science politique et en sociologie à l’ENTPE de Lyon (EVS) et Samia Bencherifa, coordinatrice du pôle ados/pré-ados au centre social Georges-Levy, Vaulx-en-Velin : " Des jeunes de centres sociaux engagés contre ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte