Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 4631
Label UNT Conférences

le (1h14m19s)

Qu'est-ce que la démographie ? Une prospection au pied des pyramides

Conférence du 23 février 2000 par François Héran. La démographie traite des choses les plus élémentaires qui soit : la vie, l'amour, la mort, mais sous un angle très particulier. Ces événements se réduisent dans ses mains à des séries uniformes de naissances, de mariages, de décès. La démographie est aujourd'hui en pleine évolution. Elle s'efforce aussi de comprendre le comportement des individus et des couples, comme un ensemble de choix sous contraintes. Cela suppose d'associer aux macro-perspectives traditionnelles de la discipline une observation micro-sociale, permettant par exemple de suivre les biographies familiales et les interactions entre individus. Il faut ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h16m55s)

La contractualisation de la société

Conférence du 22 février 2000 par Alain Supiot. L'idée s'est affirmée en Occident depuis deux siècles que le contrat serait l'aboutissement indépassable d'un progrès historique arrachant l'Homme aux sujétions des statuts pour le faire accéder à la liberté. Un mouvement irrésistible nous conduirait à un monde où chaque individu ne porterait pas d'autres chaînes que celles qu'il se fixe à lui-même. Mais le contrat n'est pas cet universel abstrait qu'on se plaît à imaginer : sa signification varie selon les cultures, les époques, et les contextes juridiques. Le contrat n'est pas davantage cette pure relation binaire entre personnes égales, à ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h10m11s)

Les fonctions rituelles de la justice

Conférence du 20 février 2000 par Antoine Garapon. Les formes rituelles de la justice ont-elles un avenir ? Ne sont-elles pas que le vestige de l'enfance du droit ? Ce n'est pas ce que semble indiquer les trois tendances actuelles. Les formes du procès ordinaire sont délaissées au profit des modes alternatifs de règlement des conflits comme la médiation ou la conciliation qui ne sont pas sans sécréter leurs propres formes symboliques. Celles-ci ne s'apparentent plus au rituel mais à la cérémonie dans le sens où elles ne prennent plus en charge la reproduction de l'ordre du monde. Mais, dans ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h14m4s)

La communication du sens

Comment les humains communiquent-ils? Selon une conception traditionnelle, ils le font grâce au langage, qui permettrait d'encoder toutes les significations communicables. La pragmatique moderne montre que bien des significations sont communiquées sans être pleinement encodées, et peut-être sans être pleinement encodables. Au ""modèle de code"", on oppose désormais un "modèle inférentiel"de la communication, selon lequel les énoncés sont des indices plutôt que des expressions directes du vouloir-dire du locuteur. A partir de ces indices et du contexte, l'auditeur infère le sens voulu. Selon la conception classique, c'est l'existence de la communication linguistique qui permet aux humains de connaître leurs pensées ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h27m28s)

Le pouvoir créateur des signes

On considère généralement qu'on a affaire à un signe quand une chose est sensée renvoyer à une autre chose ; on précise même parfois que le signe est d'abord signe de l'absence de la chose même, voire qu'on ne peut parler de signe qu'en raison de l'imperfection de notre rapport sensible avec le monde qui nous entoure. Pourtant, les signes d'aujourd'hui, et notamment les images, débordent largement cette propriété restrictive de représentation indirecte de la réalité. Les signes suscitent et inventent notre réalité, et on voudrait montrer ici comment, bien au-delà de leur capacité (imparfaite) à se référer à ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h22m22s)

Le sens

Conférence du 17 février 2000 par Oswald Ducrot. On admet que la description d'un mot, d'une expression ou d'une phrase ne saurait se réduire à celle de sa prononciation ou de son écriture. Ce que l'on appelle ""sens"", c'est cette insuffisance reconnue à la description de la seule face visible des êtres linguistiques. De là on conclut d'habitude à l'existence d'une face cachée du signe linguistique. De même, ayant observé que le locuteur ou l'écrivain sentent souvent l'impropriété, l'inadéquation de tel ou tel mot d'abord envisagé, on conclut quelquefois qu'il y a, derrière la parole et l'écriture, une pensée, une ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h12m25s)

Linguistique et informatique : la traduction automatique

Conférence du 16 février 2000 par Laurence Danlos. La linguistique informatique est un domaine scientifique neuf, né du développement conjoint des modèles mathématiques et informatiques (théorie des langages formels) et de la formalisation des descriptions linguistiques. Il a pour objectif le traitement automatique du langage naturel et il se situe au carrefour de la linguistique et de l'intelligence artificielle ou des sciences cognitives dans leurs recherches sur le langage naturel.Les recherches en linguistiques informatiques débouchent sur des applications qui relèvent des Industries de la Langue. L'application la plus connue et la plus ancienne est la Traduction Automatique. Nous exposerons les ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h21m28s)

Phonologie et cognition

Conférence du 14 février 2000 par Bernard Laks. La phonologie analyse l'organisation de la composante sonore du langage. La conférence illustrera l'aspect cognitif et mental de ce fonctionnement phonologique. Les représentations mentales du signe sonore sont constituées par des catégories arbitraires et abstraites, les phonèmes. Selon les langues, le nombre et les limites de ces catégories sont très variables. On en donnera des exemples. Malgré cette diversité, les langues humaines sont extrêmement semblables. La conférence illustrera l'approche "Principes et Paramètres" qui rend compte à la fois de l'universalité de la compétence linguistique de l'espèce et de la paramétrisation singulière qu'on ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte