Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 540
Conférences

le (1h57s)

Politique de l'autobiographie chez Sartre

Entre le récit autobiographique de Roquentin dans La Nausée et les dernières biographies dialoguées et filmées des années soixante-dix, se profile toute une nébuleuse de textes autobiographiques aux régimes multiples ; loin d’être sans unité, cet ensemble de textes est relié par la paradoxale conception sartrienne de l’écriture de soi, conception qui mobilise tant sa philosophie que sa conception de la politique.
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (42m48s)

Albert Camus : À l’endroit la littérature, la philosophie à l’envers

La déclaration faite un jour par Camus « Je ne suis pas un philosophe » manifeste un certain agacement devant les multiples tentatives pour le situer par rapport à cette discipline. Il s’agit d’étudier les raisons de cette interrogation récurrente sur le statut de son œuvre. A partir de l’avis superficiel selon lequel Camus serait un « mauvais philosophe », il faut considérer les véritables sources d’une œuvre dans laquelle le rocher de Sisyphe, représentation de l’immense détresse de l’homme absurde, constitue l’envers d’une œuvre littéraire où la figure romanesque de l’Etranger devient une incarnation de la Différence.
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (57m41s)

Camus et Heidegger : les noces avec le monde

La condamnation par Sartre de « l’incompétence philosophique » de Camus manifeste son incompréhension d’une éthique où la générosité s’exprime au sens cartésien du terme, celui de l’estime de soi-même. Camus ne se comprend en effet que par ce fragile équilibre entre la vertu d’une volonté juste et le bonheur de l’estime de soi. Paradoxalement, on retrouve Camus lecteur de Hölderlin dans des œuvres philosophiques comme L’Envers et l’endroit, L’Homme révolté, Le Mythe de Sisyphe, tandis que des œuvres lyriques comme Noces à Tipasa sont influencées par sa lecture de Heidegger. Les deux approches fusionnent dans le sacré privé de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (3h35m48s)

La nouvelle programmation 2007-2013 de l'Union européenne : les enjeux pour la culture

L’année 2007 constitue pour l’Union Européenne le début d’une nouvelle période de programmation avec la mise en œuvre de nouveaux programmes. Centré notamment sur les objectifs de Lisbonne (société de la connaissance) et de Göteborg (développement durable), ce nouveau cadre demande une réflexion renouvelée de la part des acteurs culturels, institutionnels comme professionnels. L’Union nous invite en effet à revisiter les problématiques et stratégies du secteur culturel, à faire émerger de nouvelles modalités d’action et à apporter une contribution à la construction d’un espace culturel européen.Dans ce cadre, Arteca – Centre de ressources de la culture et Pôle régional Culture ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h27m23s)

Mobilité et coopération culturelles européennes

"Regards croisés sur la mobilité artistique et culturelle en Europe" donne à voir la manière dont les structures culturelles et les réseaux investissent cette question. Loin de minimiser les entraves à la circulation des personnes existantes encore aujourd’hui dans le monde, les participants de la table ronde ont souhaité explorer les dimensions politiques et stratégiques, professionnelles et artistiques de cette question d’actualité.La mobilité ne peut se résumer à une simple analyse des conditions de circulation et de transports des citoyens, des professionnels et des œuvres. Elle est la conséquence, et elle est révélatrice d’un cadre politique renvoyant à différentes stratégies ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (20m28s)

Entretien avec Max Egly

Après des études de philosophie à l’ENS Saint Cloud (1), il intègre le centre audiovisuel et est nommé chargé des études et des recherches (2), (3), (4), (5) puis il intègre la Radio-télévision scolaire où il travaillera en particulier avec Henri Dieuzède. Il accède ensuite à des responsabilités (6), mais n’apprécie pas la charge administrative. Son rôle dans l’expérimentation de tv Niger à partir de 1964 (7), où la télévision scolaire est à l’origine d’un développement original de la scolarisation, l’amènera à participer à de nombreux dispositifs de coopération éducative, comme à Bouaké en Côte d’Ivoire, (8), même si ensuite ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte