Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 888
Conférences

le (1h8m47s)

Urbaniser pour dépolitiser : la rhétorique du spatialisme et du localisme

Les discours du politique : Ecole thématique Violence, consensus, sécuritéJean-Pierre Garnier s'intéresse ici aux violences urbaines, s'interroge sur leur définition et sur leurs origines. Il précise ainsi qu'il s'agit des violences "qui troublent l'espace public urbain". Il montre ensuite que le fait de qualifier un problème d'urbain est une façon de neutraliser le conflit et de nier la division, en un mot de dépolitiser le problème. Il s'intéresse ensuite au traitement de ces violences par le recours à deux idéologies : l'idéologie du spatialisme et celle du localisme. Le spatialisme consiste à transfigurer les problèmes sociaux en problèmes dus à ...
Voir la vidéo
Conférences

le (57m40s)

Agir et juger

Les discours du politique : Ecole thématique Violence, consensus, sécuritéMu par une insatisfaction née du constat d'une confusion croissante entre la politique et le droit, Antoine Garapon s'intéresse ici à la définition et au rapport des deux notions que sont l'agir et le juger, l'action politique et l'acte de juger : est-ce que l'acte de juger peut être assimilé à une action et notamment à une action politique ? Se trouvent opposés l'agir positif, politique et l'agir impartial, passif du juge. Le pouvoir du juge serait passif en ce que le juge n'est pas à l'initiative de sa propre action ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h16m29s)

Phénoménologie et politique : Arendt et Merleau-Ponty

Les discours du politique : Ecole thématique Violence, consensus, sécuritéMyriam Revault d'Allones étudie ici le rapport problématique qu'entretiennent la philosophie et la politique à partir de l'oeuvre d'Hanna Arendt et de Merleau Ponty. La rencontre de la philosophie et du monde ne va pas de soi. Merleau Ponty se demande si la politique peut jamais s'énoncer dans la prose du vrai. Anna Harendt, qui radicalise ce propos, insiste sur le caractère foncièrement anti-politique de la philosophie, y compris de la philosophie politique, attachée avant tout à se défaire du monde. La philosophie politique a un statut problématique parce qu'elle se ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h34m28s)

Les deux gouvernements : la famille et la cité

Les discours du politique : Ecole thématique Violence, consensus, sécuritéAprès avoir rappelé le lien qui unit, dans son parcours, la réflexion sur le politique et l'activité politique, Geneviève Fraisse revient sur un dossier qui est le sien, l'égalité des sexes, à travers le thème de la famille et de la cité. Sont notamment abordés les questions de la parité et du PACS. Elle montre comment l'avènement de ce qu'elle appelle la "démocratie exclusive", au lendemain de la Révolution, a produit, non en théorie mais dans les faits, l'exclusion des femmes, puis dissocie les deux concepts traditionnels de gouvernement et de ...
Voir la vidéo
Label UNT Vidéocours

le (23m51s)

Machiavel et le stato - partie 1

Il s'agit, en plus de l'initiation à la pensée de Machiavel, de mettre en évidence une approche des textes dans une conjoncture (ce que Machiavel nomme la qualità dei tempi, la qualité des temps. Il s'agit donc d'initier les auditeurs à une lecture des textes liée aux enjeux historiques qui déterminent et donnent sens à leur écriture : philologie et historicisation sont donc au cœur de cette démarche. Une telle approche peut selon nous fournir des éléments de connaissance sur Machiavel et son époque et permettre une initiation à la méthodologie de l'approche critique des textes nécessaires aux étudiants qui ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (41m56s)

À propos de Spinoza (Monique Schneider)

La cause amoureuse : Freud Spinoza RacineDans cet entretien, Monique Schneider revient sur les enjeux de son ouvrage « La cause amoureuse, Freud, Spinoza, Racine » (Seuil,2008).Elle reprend et développe un article de référence dans les études spinozistes françaises, intitulé « Le fini, l'autre et le savoir chez Spinoza et chez Freud », publié en 1977 dans le premier numéro des Cahiers Spinoza. La réflexion mène sur 3 points :d'abord, Spinoza fournit des éléments théoriques sur les affects qui permettent de mettre en perspective la fascination et la méfiance de Freud s'agissant de l'amour ; ensuite, il est possible de ...
Voir la vidéo
Label UNT Vidéocours

le (28m32s)

Le genre des miroirs des princes dans l'histoire des idées politiques

Le genre des miroirs des princes occupe une place quelque peu marginale dans l'histoire des idées politiques. Il traite, en effet d'un thème "les vertus du bon prince" qui relève davantage de l'exhortation morale ou de la prédication religieuse que de la théorie politique. Si son origine remonte à l'antiquité, il apparait essentiellement comme un genre médiéval renouvelé certes par l'éthique humaniste du Quattrocento mais remise en cause dans sa substance même, par les conditions nouvelles de la vie politique.Equipe technique Directeur de la production: Christophe Porlier, Responsable des moyens techniques: Francis Ouedraogo, Réalisation: Pascal Grzywacz, Cadre: Sébastien Boudin, Mathias ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte