Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 716
Conférences

le (1h6m40s)

Democratic Authority: A Philosophical Framework

La sagesse collective : principes et mécanismesColloque des 22-23 mai 2008, organisé par l'Institut du Monde Contemporain du Collège de France, sous la direction du Professeur Jon Elster.Intervention de David Estlund.“In this talk, I give an overview of the argument of my new book of the same title. Democracy is not naturally plausible. Why turn such important matters over to masses of people who have no special expertise? Theories of the value of democracy often try to answer this question by appeal to the intrinsic value of the procedure itself, without relying on any tendency toward good decisions. In this ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (25m0s)

Entretien avec Miguel Benasayag (Rencontres 2008)

Une interview avec Miguel Benasayag, philosophe, psychiatre et psychanalyste argentin. Ancien résistant guévariste, il fut emprisonné durant quatre ans en Argentine. Il est l'auteur d'une thèse en sciences humaines cliniques (Paris VII) soutenue en 1987 : "Du Sujet dans les prisons politiques, étude psychanalytique du rapport sujet-discours dans une situation limite" et de plusieurs ouvrages dont "L’éloge du conflit" (Ed. La Découverte, 2007).
Voir la vidéo
Conférences

le (2h56m37s)

Les grands traumatismes : Partition, Apartheid, Génocides, Guerres

Depuis la fin du vingtième siècle, les problématiques mémorielles occupent dans le débat public une place de plus en plus centrale. Les historiens, les ethnologues et les anthropologues ont depuis longtemps développé des questionnements sur les rapports entre les « lieux de mémoire », les constructions identitaires, les usages politiques de l’histoire, son écriture - et ses réécritures. Sociologues et politologues se sont emparés de ces thématiques aiguisées par l’effondrement des régimes communistes en Russie et en Europe de l’Est, par les tensions entre constructions nationales et mondialisation, et par la relecture de l’expérience coloniale. Façonné par la quête des ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (3h2m0s)

La société sans qualités ?

Ce programme est le quatrième chapitre d’un cours de sociologie sur « La société à l’aube du XXIème siècle ».Sous le mode de la conversation, Jean-Yves Trépos, Christelle Stupka et Sabrina Sinigaglia-Amadio nous proposent d’aborder notre société et le passage du XXème au XXIème siècle par le biais de la question de « la société sans qualités ? » Ils abordent les écrits et les réflexions de Robert Musil, Richard Sennett, Pierre Bourdieu, Karl Mannheim, entre autres auteurs, afin de nous proposer quelques réflexions sur l’homme sans qualité (sans emploi, sans domicile, sans papier, etc.)Notre société contemporaine serait-elle sans classes ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (3h27m0s)

La société des individus ?

Ce programme est le premier chapitre d'un cours de sociologie sur « La société à l'aube du XXIème siècle ». Jean-Yves Trépos, Christelle Stupka et Sabrina Sinigaglia-Amadio nous proposent d'aborder notre société et le passage de siècles par le biais de « la société des individus ». Ils s'appuient sur les réflexions d'auteurs tels que Durkheim, De Singly, Macpherson, Elias et Taylor pour pointer quelques questionnements à propos de l'individu, de l'individualisme, de l'individuation et de la quête de soi.Les chapitres de "La société à l'aube du 21ème siècle" :IntroductionLa société des individus ?La société du risque ?La société post-moderne ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (59m18s)

Chute libre ou le déclin du jugement chez Albert Camus

Dans son oeuvre, Camus, loin de défendre tel ou tel système de valeurs, utilise le matériau littéraire pour mettre ces différents systèmes en tension. La « question du juste » (savoir ce qui est juste) y joue un rôle capital. Cette préoccupation se retrouve dans L’Etranger, La Peste, Les Justes et Caligula, et tout particulièrement dans La Chute, où le problème du jugement est évoqué par le monologue du personnage unique.
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h2m13s)

Le moment de Camus

A partir d’une question fondamentale sur la condition métaphysique de l’homme révolté (« l’absurde commande-t-il la mort ? ») cette leçon étudie, à un moment philosophique précis (celui de la deuxième guerre mondiale en France) à travers L’Homme révolté et les Lettres à un ami allemand, les trois tâches assignées par Camus à la philosophie : établir une métaphysique de l’Absurde, une morale de la Révolte, puis nous ramener à l’unité primitive masquée par l’absurde et la révolte. La dernière partie de la leçon met en évidence les trois types de pratique littéraire choisis par Camus pour traduire chacune de ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte