Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 5933
Conférences

le (58m2s)

Le 18 avril 1940 — L’adoption du droit de vote des femmes : le résultat d’un long combat

Le 18 avril 1940, est un grand jour pour la démocratie. Celles qu’on appelle alors les suffragettes, retiennent leur souffle. Le projet de loi visant à accorder le droit de vote à la moitié de la population est adopté. Enfin ! Depuis 1927, année après année, ce projet de loi était rejeté et donnait lieu à des déclarations misogynes à l’égard des femmes. Depuis près d’un demi-siècle les organisations féministes demandaient pour les femmes un statut de citoyennes à part entière. Mais le clergé et les élites conservatrices s’y opposaient avec acharnement. L’épisode de la conquête des droits par et pour ...
Voir la vidéo
Conférences

le (58m2s)

Le 22 juin 1960 — L’élection de Jean Lesage : « un changement de la vie » ?

Le soir de sa victoire du 22 juin 1960, le chef libéral Jean Lesage s’écrie : « C’est plus qu’un changement de gouvernement, c’est un changement de la vie ! ». Ce jour-là, une « équipe du tonnerre » prend le pouvoir dont font partie des personnages marquants comme René Lévesque, Paul Gérin-Lajoie ou Georges-Émile Lapalme. Notre mémoire collective présente cet événement comme un point tournant qui marquerait l’entrée du Québec dans la modernité. Qu’en est-il vraiment ? À quoi ressemblait la société québécoise en 1960 ? Quelles idées Jean Lesage et ...
Voir la vidéo
Conférences

le (58m7s)

Jacques Lordat (1773-1870) ou la naissance de la neuropsycholinguistique cognitive. Du vitalisme au cognitivisme ? / Jean-Luc Nespoulous

Jacques Lordat (1773-1870) a fait une exceptionnelle carrière, d’une cinquantaine d’années, à la Faculté de Médecine de Montpellier, dont il fut un temps Doyen. Très tôt, il s’intéressa aux troubles du langage consécutifs à des crises d’apoplexie (cf. sa description des troubles manifestés par son collègue médecin et naturaliste, Pierre Marie Auguste Broussonnet (1761-1807).Ses observations le conduisirent à une modélisation des différentes étapes de l’acte de parole –de sa conception initiale jusqu’à sa réalisation ultime par les organes de la phonation (à la manière d’un Garrett ou d’un Levelt)– et ce plusieurs années avant qu’il ne souffre lui-même d’une aphasie ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (58m7s)

Émilie Gamelin (1800-1851)

Invitée : Denise Robillard, historienne et biographe Émilie Tavernier est née à Montréal en 1800, à cette période incertaine qui a suivi la Conquête de 1760. Avec ses parents et ses amis, elle a proposé une réponse inédite aux situations de crise – deuils, pauvreté, épidémies de choléra et de typhus, immigration irlandaise - des initiatives qui ont suscité l’admiration des responsables. Ces œuvres ont été intégrées au projet social, en particulier aux institutions cléricales promues par Mgr Ignace Bourget pour favoriser l’affirmation et le développement de la société canadienne-française, devenue minoritaire à Montréal et menacée d’anglicisation ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (58m7s)

Honoré Beaugrand (1848-1906)

Invité : Jean-Philippe Warren, sociologue et biographe Dans l’esprit de bien des gens, la seconde moitié du XIXe siècle confirme le repli conservateur d’une population canadienne-française engagée dans un combat ardu pour la survivance. Mais que faire d’un homme comme Honoré Beaugrand ? Soldat dans l’armée mexicaine, journaliste à la Nouvelle-Orléans, touriste en Chine, romancier et poète à ses heures, maire de Montréal, riche actionnaire de banques et de compagnies de chemins de fer, propriétaire du journal La Patrie, il entend convaincre ses compatriotes du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, du principe d’une éducation obligatoire et ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (58m7s)

Marie Gérin-Lajoie (1890-1971)

Invitée : Karine Hébert, historienne et professeure Marie Lacoste Gérin-Lajoie (1867-1945) et sa fille, Marie Gérin-Lajoie (1890-1971), sont des figures incontournables de l’histoire montréalaise et québécoise. L’œuvre de la fille s’inscrit en complémentarité et dans la continuité de celle de la mère. Marie Lacoste s’est fait connaître comme cofondatrice de la Fédération nationale Saint-Jean-Baptiste (FNSJB), œuvre d’action sociale catholique vouée à l’amélioration des conditions de vie des femmes. Elle a aussi mené un combat pour permettre aux filles d’accéder aux études supérieures. Sa fille, Marie Gérin-Lajoie, a été la première à en récolter les fruits. Engagée dans ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (58m7s)

Éva Circé-Côté (1871-1949)

Invitée : Andrée Lévesque, historienne et biographe L’intellectuelle et femme de lettres Éva Circé-Côté (1871-1949), première bibliothécaire de la bibliothèque de la Ville de Montréal en 1903, s’est illustrée par ses nombreuses chroniques, ses quatre pièces de théâtre et sa biographie de Louis-Joseph Papineau. Moderne, progressiste et d’avant-garde, elle s’est exprimée sur presque toutes les questions sociales et politiques qui ont agité les années 1900-1940 : la laïcité, l’éducation, le féminisme, le libéralisme, la corruption, le pacifisme, l’immigration, le nationalisme. Éva Circé-Côté est trop longtemps restée dans l’oubli, en partie parce qu’elle se dissimulait derrière de nombreux ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (58m7s)

Louis Laberge (1924-2002)

Invité : Jacques Rouillard, historien Président de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec pendant 27 ans, de 1964 à 1991, Louis Laberge représente une figure remarquable du syndicalisme québécois. Au moment de son élection, la FTQ est une organisation marginale par rapport à sa rivale, la CSN, qui a le vent dans les voiles. Pendant ses mandats, la centrale effectue un coup de barre renforçant sa voix dans les débats publics, développant une autorité sur ses grands syndicats affiliés et acquérant plus d’autonomie par rapport à la centrale canadienne dont elle relève, le Congrès du travail du Canada. ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte