Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 278
Conférences

le (1h30m0s)

Classes populaires et organisations militantes. Session 1, 2ème partie

Journées d'étudesClasses populaires et organisations militantes : transformations sociopolitiques et recompositions des liens avec le monde associatif et politique.Session 1 Travail politique, travailde socialisation politiqueDiscussion : Camille Hamidi (Triangle/Lyon 2)et Mathilde Pette (CLERSE/CERAPS)Étienne Pingaud (ISP/Université de Nanterre), Le travail politique des militants associatifs deterrain. Encadrement des quartiers et socialisation à la politiqueBenjamin Moallic (EHESS/CESPRA),"L'ongéisation des mouvements sociaux" ou la reconversion des rapports entre militants révolutionnaires et bases populaires en Amérique centrale. 
Voir la vidéo
Conférences

le (1h28m32s)

L'antisemitisme de la nébuleuse militante autour de Dieudonné M'Bala M'Bala et d'Alain Soral

Série de séminaires : l'antisémitisme dans une perspective comparativeL'anti-judaïsme, ou le terme controversé propagé dans les années 1870 par Wilhelm Marr, l'antisémitisme, estl'une des plus complexes et souvent troublantes, formes de haine. Il couvre l'histoire, infecte des sociétésdifférentes, des mouvements religieux et philosophiques et même des civilisations. Au lendemain de la Shoah,certain-e-s soutiennent que l'antisémitisme illustre les limites des Lumières et de la modernité même. Desmanifestations d'antisémitisme émergent dans de nombreux récits fondés sur des idéologies et sur des identitésconstruites d'appartenance et d'altérité, comme la race et l'origine ethnique, les nationalismes et les antinationalismes.La série de séminaires proposés par l' ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h27m48s)

Histoire de la psychothérapie institutionnelle et de la psychiatrie de secteur : un point de vue privilégié sur le parcours d'Edmée et de Philippe Koechlin

Dans l’après-guerre, dans un « plus jamais ça », après les 40 000 morts de faim dans les hôpitaux psychiatriques, les psychiatres militants luttent avec les soignants pour une nouvelle psychiatrie. Il y a eu Saint Alban sous l’impulsion de Paul Balvet, et puis de François Tosquelles à partir de 1939. Le numéro de la revue Esprit (en 1952), montre la participation des intellectuels et de la société. La psychothérapie institutionnelle est nommée (1952 Daumezon et Koechlin), puis une nouvelle organisation passe dans les textes officiels ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte