Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 33
Entretiens

le (1h39m52s)

JEAN-CLAUDE HAJDUK ET ANDRÉ SCHMID, ANCIENS SOUFFLEURS DE VERRE AU CHALUMEAU, MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE, USINES DE BAGNEAUX-SUR-LOING (PARTIE 1)

Dans cette première partie d’entretien réalisé au musée du verre de Dordives, André Schmid et Jean-Claude Hajduk nous relatent leurs débuts dans le métier de souffleur de verre au chalumeau. Les deux anciens collègues évoquent le travail au sein de la société Sovirel à Bagneaux-sur-Loing spécialisée dans la verrerie industrielle, mais aussi la vie dans les cités situées aux abords, à partir de la fin des années 1950 jusqu’aux années 1980. Cet entretien a été réalisé par une équipe de chercheurs en sociologie de l'Université de Tours (CETU ETIcS) dans le cadre de la recherche VIVACE. Enquête : Assegond Céline ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h37m0s)

Sommes-nous seuls dans la galaxie ?

Conférence du mardi 7 juin 2005 par Nicolas Prantzos. LE PARADOXE DE FERMI - " Où sont-ils ? " Depuis Galilée, la science moderne n'a cessé de "provincialiser" notre place dans l'Univers, remplaçant progressivement l'anthropocentrisme initial par une confiance quasi-illimitée au principe copernicien : notre position spatio-temporelle n'a rien d'exceptionnel. Cependant, jusqu'à présent, l'observation astronomique ne nous a rien apporté sur les formes de vie qui pourraient peupler l'Univers et encore moins sur l'existence d'éventuelles formes de vie intelligentes ou de civilisations technologiquement avancées... Il existe un fait d'observation, dont l'importance se mesure difficilement : ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h25m0s)

Les multiples conditions pour l'habitabilité des planètes

Conférence de l'Institut d'Astrophysique de Paris, donnée par André Maeder, professeur émérite à l'Observatoire de Genève, le 5 juin 2012. Les conditions astronomiques, géophysiques et biologiques pour que la vie se développe sur une planète sont très nombreuses. La plupart des étoiles sont défavorables à la vie en leur voisinage. La zone habitable autour d'une étoile est assez limitée et de fait la Terre est proche de la limite où elle serait trop chaude et perdrait toute son eau. On évoquera le danger dû aux impacts d'astéroïdes. ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h22m33s)

Chimie polluante, chimie non-polluante et chimie dépolluante

L'image de la Chimie comme source de toutes les pollutions est partiellement vraie, et ceci depuis fort longtemps. Métallurgie du plomb dans l'Antiquité, usage de cosmétiques toxiques pendant la Renaissance, empoisonnement d'utilisateurs de pesticides puissants, rejets odorants ou toxiques... Les exemples abondent de cette chimie Noire, ou Brune, ou même Rouge. Après en avoir fait un catalogue incomplet, je montrerai que ces abus ont conduit à une chimie non-polluante, fondée dans l'idéal sur l'absence de rejets toxiques, mais surtout sur la maîtrise des rejets inévitables. Nous en sommes au développement de la Chimie Verte. Je montrerai ensuite que l'ensemble des ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h17m51s)

La coévolution

Les virus informatiques sont de plus en plus élaborés. Les anti-virus sont de plus en plus complexes. Telle est l'image moderne que l'on peut donner de la coévolution. La coévolution, c'est le processus sans fin dans lequel deux adversaires construisent sans cesse de nouvelles armes pour ne pas être distancé par "l'autre". Des exemples typiques de coévolution en biologie se trouvent dans les relations entre les agents pathogènes et leurs hôtes. La coévolution existe aussi dans les systèmes mutualistes, où chacun exploite l'autre. L'illustration la plus belle est celle des orchidées de Madagascar et de leurs papillons pollinisateurs. Les premières ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h14m12s)

Les fondements des mathématiques

"La "" crise des fondements "" s'ouvre en 1897 avec le paradoxe de Burali-Forti, une contradiction dans la toute jeune théorie des Ensembles. Parmi les solutions proposées, le "" Programme de Hilbert "" (~ 1925) accorde un rôle privilégié à la non-contradiction formelle. Le théorème d'incomplétude de Gödel (1931), qui réfute le programme de Hilbert, a fait le désespoir de tous ceux qui cherchaient une réponse définitive à leurs angoisses fondationnelles. Il a aussi gêné ceux qui cherchaient plus simplement à comprendre la nature des objets mathématiques. Ce n'est qu'avec le développement de l'informatique qu'ont pu se dégager de nouveaux ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte