Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 2634
Conférences

le (26m25s)

Levures œnologiques actives ou inactives : de nouvelles fonctions et de nouvelles alternatives

14e Matinée des Oenologues de Bordeaux / "L'innovation dans tous ses états"L'utilisation des lies de levures pour protéger le vin contre l'oxydation est une pratique courante développée dans toutes les régions viticole du monde.Toutfois, c'estune technique délicate peu évaluée.Cette conférnce présente  dans un premier temps la mise au point d'une levure inactivée spécifique dont les capacité de consommation d'oxygène dissous sont accrues.Dans un second temps sont abordées les pratiques d'amélioration de la qualité des vins issus de raisins à forte maturité, un phénomène lié au réchauffement climatique qui se traduit par une augmentation indésirable de l'acidité et du niveau ...
Voir la vidéo
Conférences

le (25m13s)

Bioprotection : alternative microbiologique et naturelle pour la vinification sans sulfite

14e Matinée des Oenologues de Bordeaux / "L'innovation dans tous ses états"Le SO2 est un conservateur encore largement utilisé lors des étapes de vinification, en dépit de sa toxicité avérée, même pour de faibles doses.Pour réduire l'utilisation de SO2, des solutions existent : utilisation d'acide ascorbique, d'acide sorbique, de lysosyme, de DMDC...De nouvelles stratégies, dites de bioprotection, sont actuellement développées et appliquées dès la vendange  pour éviter le développement de micro-organismes et réduire, voire anihiler l'utilisation ultérieure de SO2.>> Arnaud Delaherche, Docteur en microbiologie appliquée à l'oenologie, AEB France
Voir la vidéo
Conférences

le (23m15s)

Oxygénation contrôlée des moûts, outil de pilotage et de stabilisation du profil des vins blancs

14e Matinée des Oenologues de Bordeaux / "L'innovation dans tous ses états"L'oxydation est un phénomène naturel observé dans tous les vins au cours de leur élaboration.Toutefois, en contrôlant l'oxygénation des moûts, on peut limiter le risque oxydatif en élévage, minimiser les ajouts d'intrants, modifier positivement le profil des vins, optimiser la valorisation de chaque fraction de jus.>> Laurent Fargeton, OEnologue, Chef Produit Vivelys
Voir la vidéo
Conférences

le (19m57s)

Et si l'analyse des polyphénols des raisins et des vins était devenue chose facile ? Une approche électrochimique

14e Matinée des Oenologues de Bordeaux / "L'innovation dans tous ses états"Maitriser l'élevage en bouteille, c'est avant tout contrôler les processus oxydatifs qui conduisent à son altération.Les polyphénols présents dans le vin sont un moteur de l'oxydation puisqu'une fois oxydés, ils se transforment en quinones, des molécules impliquées dans de nombresuses réactions chimiques modifiant la couleur, les arômes, les propriétés en bouche du vin...A l'heure actuelle, les techniques de mesure des polyphénols sont relativement complexes et couteuses à mettre en oeuvre. Cette conférence présente la mise au point d'une technique de mesure simple à réaliser en cave, basée sur ...
Voir la vidéo
Conférences

le (5m51s)

14e Matinée des Oenologues de Bordeaux / Débat 5

14e Matinée des Oenologues de Bordeaux / "L'innovation dans tous ses états"Questions-réponses suite aux présentations de : >> Arnaud Delaherche : Bioprotection : alternative microbiologique et naturelle pour la vinification sans sulfite>> Vincent Renouf : Mesure de capacité antioxydante (CAOX), alternative innovante pour permettre au fût de protéger le vin>> Laurent Fargeton : Oxygénation controlée des moûts, outil de pilotage et de stabilisation du profil des vins blancs
Voir la vidéo
Conférences

le (17m25s)

Stimulateurs de défense des plantes (SDP), leur utilisation en viticulture : mythe ou réalité ?

14e Matinée des Oenologues de Bordeaux / "L'innovation dans tous ses états"Dans le contexte d'une viticulture durable, qui vise à limiter les intrantes pesticides, il est nécessaire d'innover et de combiner différentes méthodes de lutte.Parmi ces dernières, l'utilisation de stimulateurs de défenses des plantes (SDP) offre des perspectives intéressantes.Les SDP sont en effet des substances d'origine naturelle : organismes ou produits de bactéries ou champignons, extraits de plantes (fenugrec, saule, algues), molécules naturelles synthètisées, ou produits inorganiques (dérivés de silice, phosphonates...)Appliqués sur une plante, ils lui permettent d'enclencher ses mécanismes de défense, favorisant ainsi sa résistance à un stress, ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte