Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 44
Conférences

le (1h50m9s)

La montée des extrêmes dans les démocraties européennes : quels défis ?

L’espace des marges en politique a acquis une certaine centralité dans le débat public français et européen. De l’ultragauche à l’extrême droite, les mouvements situés aux extrémités de l’échiquier politique revendiquent une rupture avec l’ordre établi. Ils s’expriment par des actions éventuellement violentes, plus fréquemment par des provocations verbales. Tandis que la radicalité politique violente semble décroître en Europe, les discours dits « populistes » ont des succès électoraux importants, appuyés sur une rhétorique d’opposition au « système » et une méfiance affichée ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h16m42s)

Groupes mafieux et globalisation du crime

Organisation tournée vers la maximisation de ses avantages, tout groupe criminel profite des ressources offertes par les différents processus de globalisation : multiplication des échanges, accélération des flux de circulation des biens et des personnes, révolution en matière de transports et de communication, etc. Sa faculté d'adaptation lui donne une supériorité certaine face à une lutte anti-criminalité engoncée dans des frontières nationales et la lourdeur des procédures. Elle facilite ses activités, en particulier les trafics, et sa capacité à tisser des liens transnationaux. Le processus même de globalisation du crime s'est accéléré au cours des années 1970 avec les profits ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (24m6s)

Autour de Norbert Elias (3) L'histoire et l'anthropologie

Les historiens font un large usage des concepts d'Elias. A. Burguière le cite fréquemment dans son Histoire de la France. Depuis quelques années, de nombreux sociologues montrent également un intérêt explicite pour les travaux d'Elias. N. Heinich utilise l'histoire comme approche compréhensive des processus sociaux. A. Blok rend hommage à la pensée d'Elias qui lui a permis d'approfondir l'articulation entre histoire et anthropologie. J. Goody estime cependant qu'Elias a sous-estimé le pouvoir de l'Eglise et W. Kashuba considère le processus de civilisation comme un concept propre à l'Europe occidentale. J.M Privat cherche à restituer les mouvements conflictuels inhérents aux mutations ...
Voir la vidéo
Conférences

le (28m50s)

06 - Recomposition de l’extrême-gauche dans l’après-68

Session Effets sociaux et politiques de mai 68. Pratiques, acteurs, représentations Colloque Mai 68 en quarantaine Déjà en proie à de nombreuses recompositions dans l’avant 68 en raison des effets de la lutte contre la guerre d’Algérie, des conséquences des soubresauts agitant l’UEC et des tensions internes aux libertaires, l’extrême gauche engrange des bénéfices directs (en termes de nombre de militants et surtout de visibilité et d’influence sociale) des événements pour lesquels elle n’a pourtant guère eu d’incidences en tant que groupes constitués. S’ouvre alors une période marquée par la fluidité et l’importance des débats internes ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h20m22s)

La Russie face au Monde après l'effondrement de l'Union Soviétique

Les idées fortes de ma conférence : le XXème siècle a été marqué à deux reprises par des tournants historiques qui se sont produits en Russie. À son début - par la Révolution de 1917. à sa fin - par la Perestroïka : tentative d'une partie la plus moderne de la société soviétique de sortir de son propre passé totalitaire et de se rallier au monde. Avec une foi presque religieuse le pays s'est jeté dans la réforme croyant qu'en empruntant à l'Occident les libertés politiques accompagnées du libéralisme économique il pourra finalement accomplir son rêve séculaire - marier la ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte