Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 2552
Label UNT Vidéocours

le (6m30s)

4.5. Méthode d’évaluation : ergonomie de l’interface

L'objectif de cette séquence et de celles qui suivront est de se focaliser sur les méthodes d'évaluation de l'accessibilité numérique des produits qui sont conçus, en particulier cette séquence qui va suivre va s'intéresser à l'ergonomie de l'interface. Pour évaluer l'accessibilité d'une solution numérique, on va se référer directement à la définition que nous avons vue la semaine 1 de ce MOOC sur l'accessibilité universelle. Pour rappel, cette définition inclut que pour pouvoir évaluer l'accessibilité numérique, il faut explorer deux critères, le premier l'auto détermination et le second l'ergonomie de l'interface. Historiquement, on a surtout des méthodes qui abordent l'ergonomie de ...
Voir la vidéo
Label UNT Vidéocours

le (4m29s)

4.6. Exemples d'évaluation de l'ergonomie des interfaces

Dans cette séquence nous allons voir concrètement comment évaluer l'ergonomie d'une interface numérique. Vous avez ici un exemple concernant un système de notification, associé à une plateforme d'assistance domiciliaire dédiée à la personne âgée en perte d'autonomie. Donc pour vous dire brièvement en quoi consiste cette plateforme, c'est une plateforme qui délivre des assistances sur la base de la routine quotidienne de la personne âgée, et donc va lui rappeler à faire des activités. Ces activités peuvent être critiques pour la personne ou non-critiques. Sa situation critique ça va être de laisser sa porte ouverte en pleine nuit, et une situation ...
Voir la vidéo
Label UNT Vidéocours

le (5m35s)

4.7. Méthode d’évaluation : auto-détermination

Cette séquence est consacrée à l'évaluation du premier critère de l'accessibilité, à savoir l'auto-détermination. Avant d'aborder directement les méthodes d'évaluation d'autodétermination, je vous propose de s'attarder un peu sur ce concept. Donc l'autodétermination correspond à la capacité qu'a un individu de prendre des décisions pour lui-même. Donc ça veut dire que c'est directement lié à ses processus de motivation, et en particulier internes à sa personne, de sorte à ce qu'il réalise des choses pour lui et pas selon le désir des autres, et donc ça veut dire que sa personne est prioritaire sur son environnement social. On peut relier ce ...
Voir la vidéo
Label UNT Vidéocours

le (5m54s)

4.8. Exemples d'autodétermination

Dans cette dernière séquence de cette semaine, nous allons voir des exemples concrets d'évaluation d'autodétermination d'une interface. Ici, un exemple concernant le système de notifications que nous avions vu précédemment à travers le système DomAssist. On a également évalué l'aspect autodétermination parce que c'est essentiel lorsqu'on adresse les personnes âgées en perte d'autonomie, il est important de pouvoir préserver et alimenter au quotidien leur autodétermination. Il a été montré dans la littérature que plus une personne âgée conservait son sentiment d'autodétermination, plus sa qualité de vie était bonne et plus sa santé était bonne aussi. Vous avez illustré une comparaison entre groupes ...
Voir la vidéo
Label UNT Vidéocours

le (6m29s)

5.1. Introduction

Dans cette cinquième et dernière semaine, nous avons abordé les assistances technologiques. Nous commencerons donc dans cette première séquence par une brève introduction, puis Hélène nous présentera dans les trois séquences suivantes la classification internationale du fonctionnement, ce qui nous servira à structurer, à classifier finalement ces assistances technologiques. Et puis nous conclurons par quelques exemples d'assistance numérique et enfin nous vous présenterons une conclusion générale de l'ensemble de ce MOOC. Donc dans cette première séquence je vais commencer par introduire cette notion d'assistance technologique, en commençant par la définition qu'en donne l'OMS qui nous dit qu’il s'agit d'une expression générique ...
Voir la vidéo
Label UNT Vidéocours

le (5m40s)

5.2. La Classification Internationale du Fonctionnement – 1

Comme expliqué dans la séquence précédente, il y a une prolifération des assistances technologiques et les personnes en situation de handicap ont énormément de mal à s'y retrouver. Il y a donc une nécessité d'apporter une classification, une méthode, pour classifier ces différentes assistances technologiques. La classification internationale du fonctionnement et du handicap, est justement le bon référentiel pour catégoriser et ranger ces différentes assistances technologiques. Les trois prochaines séquences seront consacrées à la classification internationale du fonctionnement et du handicap. Donc le modèle Classification internationale du fonctionnement est un modèle justement qui décrit les situations de handicap. Ici vous avez une description ...
Voir la vidéo
Label UNT Vidéocours

le (4m29s)

5.3. La Classification Internationale du Fonctionnement – 2

Dans la séquence précédente, nous avons vu ensemble que la situation du handicap était un objet complexe puisque multidéterminée par plusieurs facteurs, qui plus est sont en interaction. Nous avons vu les facteurs déficience et les facteurs conséquences sur la vie communautaire. Maintenant, on va voir les facteurs environnementaux et les facteurs personnels. Tout d'abord, les facteurs environnementaux que vous avez ici soulignés en bleu dans le schéma. La classification CIF propose de distinguer cinq domaines, notamment l'ensemble des objets qui sont vendus et commercialisés et qui sont plus ou moins faciles à être utilisés par les personnes en situation du ...
Voir la vidéo
Label UNT Vidéocours

le (5m39s)

5.4. La Classification Internationale du Fonctionnement - Exemple

Pour terminer ces aspects Classification internationale du fonctionnement, je propose de voir avec vous un exemple puis de conclure sur la valeur ajoutée de cette classification. Donc ici vous avez représenté et repris le modèle de la CIF, on retrouve les facteurs principaux : déficiences, limitations d'activité, restrictions de participation sociale, et évidemment connectés aux facteurs environnementaux et facteur personnel. Appliqué par exemple au cas des accidents vasculaires cérébraux, pour lesquels on dissocie deux grands types de pathologies, à savoir les accidents vasculaires ischémiques et hémorragiques, ce qu'on va avoir de représenté à travers ce modèle c'est que on va se ...
Voir la vidéo
Label UNT Vidéocours

le (6m12s)

5.5. Exemples d’assistances numériques

Dans les trois séquences précédentes, Hélène vient de nous présenter la classification internationale du fonctionnement. Je vous rappelle qu'une des raisons pour laquelle nous vous avons présenté cette classification, c'est que si l'on considérait des sites recensant des assistances technologiques, nous avons cité AbleData, Eastin. eu, il était quasiment impossible pour un utilisateur de retrouver précisément l'assistance qui aurait été utile pour lui compte tenu du très grand nombre d'assistances et de la petite classification en l'origine de la déficience. Cette classification se justifie déjà pour cette raison. Nous allons voir un certain nombre d'exemples concrets d'assistance technologique en les classant ...
Voir la vidéo
Label UNT Vidéocours

le (9m10s)

5.6. Conclusion générale

Nous sommes donc arrivés au terme de ce MOOC, et nous allons conclure dans cette séquence l'ensemble des contenus que nous avons présentés. Donc la première notion que nous avons présentée, sur laquelle nous avons insisté tout au long de ce MOOC, était bien sûr l'accessibilité numérique. Donc vous avez retenu que l'accessibilité numérique était une façon de permettre à une plus grande population d'utiliser pleinement, et/ou sans effort, un certain nombre d'outils du monde numérique que sont les logiciels, les sites et les services Web, et cetera. Nous avons vu que cette accessibilité numérique portait, concernait sur les équipements, des logiciels ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte