Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 9890
Conférences

le (2h27s)

Séisme, tsunami et nucléaire : une riziculture dévastée

Le nord du Japon était connu pour ses grands tapis verts de rizières, après mille ans d’efforts pour implanter la riziculture dans ces régions froides qui vivaient  initialement de pêche et de cultures secondaires. Pendant la haute croissance des années 60, la politique gouvernementale a continué à transformer le paysage par l’extension de rizières vers les côtes et l’éradication des lagunes et des marécages. Le tsunami du 11 mars 2011 a rendu la riziculture impossible dans les terres envahies par l’eau salée. Les autorités japonaises tentent de réaménager les rizières dévastées, mais est-ce une solution, à une époque où la ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h28s)

"Vers une renaturalisation des inégalités sociales à l’école ? Les jeunes face aux pathologies scolaires", semi-plénière avec la participation de Romuald Bodin et Stanislas Morel

... "galaxie des dys" : une renaturalisation du problème de l'échec scolaire ? »Depuis quelques années, les difficultés scolaires sont soumises à une forme de « re-naturalisation », à travers l’apparition et le développement de pathologies scolaires, telles que...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h33s)

Quelle biodiversité en ville?

L’urbanisation, l’industrialisation et les coupures que constituent les diverses infrastructures morcellent les espaces naturels et font disparaître des milieux naturels et des espèces de la faune, de la flore et de la fonge. D’un autre côté, notamment par la création et la gestion écologique d’espaces verts, une nouvelle nature reprend progressivement ses droits. Il est alors légitime de se poser la question de la place de la biodiversité urbaine dans la ville mais également face à la nature en général.Certains questionnements alimentent le débat autour des enjeux de la biodiversité en ville : • Quelle place fait-on actuellement ...
Voir la vidéo
Séminaires

le (2h44s)

Le postmodernisme comme impasse pour les sciences sociales

L'hypothèse qui servira de fil conducteur aux travaux de ce séminaire est que, au sein des sociétés sans castes ou sans classes et sans pouvoir central, les rapports sociaux qui constituent une société comme telle, comme un tout, doté d'une identité propre, sont les rapports politico-religieux, seuls capables de rassembler un certain nombre de groupes de parenté ou autres en un Tout qui exerce une sorte de souveraineté sur un territoire et ses ressources et dont les limites sont connues sinon reconnues des sociétés voisines. Dans les sociétés divisées en castes ou en classes hiérarchisées entre elles, les rapports économiques ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte