Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 3607
Label UNT Conférences

le (1h10m25s)

Démographie et croissance économique

Conférence du 27 février 2000 par Jean-Louis Chesnais. Le propos de cette conférence est de situer la répartition des hommes et celle des richesses et de voir dans quelle mesure celles-ci peuvent interagir dans un contexte de concurrence accrue. Voici les grandes articulations : - La carte du peuplement. Les hommes et l'eau. - La carte des revenus monétaires. La triade et le reste du monde. - Les facteurs de la croissance (décroissance) de la population, selon les étapes de la transition démographique. - Les facteurs de la croissance, selon les phases de la croissance séculaire et du progrès technique ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h22m58s)

Migrations et tensions migratoires

Conférence du 26 février 2000 par Michel-Louis Levy. 1. Méthodologie. Mouvement naturel, solde migratoire. Arbitraire des découpages. Filiation et migration. Importance des " mariages mixtes ". Immigrants définitifs et temporaires ? Touristes ? Émigrants ? Questions rétrospectives et longitudinales dans les recensements et enquêtes. 2. De quelques grands mouvements migratoires : le peuplement de l'Amérique, les travailleurs immigrés contemporains… Exode rural, vertige urbain… Personnes déplacées, réfugiés… . 3. Les polémiques contemporaines en France. Droit du sol et droit du sang. Toute politique d'immigration est forcément " sélective ". Laïcité à la française et communautarisme. Formation de minorités, ethniques ou autres. ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h24m16s)

La fin de la transition démographique : soulagement ou inquiétude?

Conférence du 25 février 2000 par Jacques Vallin. Le paradigme de la transition démographique nous a beaucoup aidé à comprendre l'extraordinaire dynamique des populations qui a marqué les deux derniers siècles et à faire des hypothèses réalistes sur les perspectives à moyen terme. Il a notamment permis tout à la fois de modérer le catastrophisme ambiant des années 1960 et de souligner la gravité des enjeux réels de l'accomplissement de ce processus historique. Nous nous approchons aujourd'hui à grands pas de la fin de ce processus : les projections de population mondiale des Nations unies prévoient une stabilisation générale de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h9m37s)

L'homme dénombré : arithmétique des populations

Conférence du 24 février 2000 par Jacques Véron. La science de la population naît de la découverte d'un ordre de mortalité. "La mortalité humaine n'obéit pas seulement à des considérations individuelles, elle ne relève pas seulement d'histoires singulières ; il existe des lois de mortalité" et l'âge en est une variable essentielle. La statistique et le calcul des probabilités sont alors convoqués pour chiffrer ces risques de mourir à chaque âge et la durée moyenne de la vie humaine. Depuis le XVIIIème siècle, la "multiplication du genre humain" est un sujet constant de préoccupations. Euler se préoccupe de cette question ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h14m19s)

Qu'est-ce que la démographie ? Une prospection au pied des pyramides

Conférence du 23 février 2000 par François Héran. La démographie traite des choses les plus élémentaires qui soit : la vie, l'amour, la mort, mais sous un angle très particulier. Ces événements se réduisent dans ses mains à des séries uniformes de naissances, de mariages, de décès. La démographie est aujourd'hui en pleine évolution. Elle s'efforce aussi de comprendre le comportement des individus et des couples, comme un ensemble de choix sous contraintes. Cela suppose d'associer aux macro-perspectives traditionnelles de la discipline une observation micro-sociale, permettant par exemple de suivre les biographies familiales et les interactions entre individus. Il faut ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h16m55s)

La contractualisation de la société

Conférence du 22 février 2000 par Alain Supiot. L'idée s'est affirmée en Occident depuis deux siècles que le contrat serait l'aboutissement indépassable d'un progrès historique arrachant l'Homme aux sujétions des statuts pour le faire accéder à la liberté. Un mouvement irrésistible nous conduirait à un monde où chaque individu ne porterait pas d'autres chaînes que celles qu'il se fixe à lui-même. Mais le contrat n'est pas cet universel abstrait qu'on se plaît à imaginer : sa signification varie selon les cultures, les époques, et les contextes juridiques. Le contrat n'est pas davantage cette pure relation binaire entre personnes égales, à ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h15m54s)

La responsabilité et ses transformations (responsabilités civiles et pénales)

Apparu à la fin du XVIIIème siècle, le mot responsabilité n'a été transposé du vocabulaire de la morale à celui du droit qu'au XIXème. Ses origines ont d'ailleurs profondément marqué l'institution qu'il désigne. Celle-ci a en effet été soumise, dans ses deux composantes, civile et pénale, à des conditions telles que la faute, l'imputation, l'imputabilité, qui sont directement issues de la morale individuelle. Mais l'adaptation progressive de ce concept à un usage strictement juridique a provoqué la transformation et même, dans certains cas, la disparition de ces conditions au profit de la prise en considération d'un objectif qui tend à ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h10m11s)

Les fonctions rituelles de la justice

Conférence du 20 février 2000 par Antoine Garapon. Les formes rituelles de la justice ont-elles un avenir ? Ne sont-elles pas que le vestige de l'enfance du droit ? Ce n'est pas ce que semble indiquer les trois tendances actuelles. Les formes du procès ordinaire sont délaissées au profit des modes alternatifs de règlement des conflits comme la médiation ou la conciliation qui ne sont pas sans sécréter leurs propres formes symboliques. Celles-ci ne s'apparentent plus au rituel mais à la cérémonie dans le sens où elles ne prennent plus en charge la reproduction de l'ordre du monde. Mais, dans ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte