Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 525
Conférences

le (1h24m59s)

L'UNIVERS FROID

L'Institut d'astrophysique de Paris se met au direct ! La 5e conférence « à distance » aura lieu mardi 16 juin à 18h30, et sera donnée par Pierre Cox (directeur de recherche CNRS à l'IAP). Une heure de présentation, avec des pauses toutes les 20 minutes pour prendre vos questions sur le chat.Les observatoires ALMA (Atacama Large Millimeter/submillimeter Array), situé dans le nord du Chili, et NOEMA, (NOrthern Extended Millimeter Array), localisé dans les Alpes en France, contribuent de manière unique à l'exploration de l'univers « froid ». Ces deux interféromètres, traçant les ondes sub/millimétriques, ont permis en effet d'obtenir ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h25m6s)

La découverte du boson de Higgs au Cern (IAP)

Conférence de l'Institut d'Astrophysique de Paris présentée par Bruno Mansoulié (ingénieur au Service de Physique des Particules du CEA) le 5 février 2013. En 2012 les grandes expériences du Cern auprès de l'accélérateur LHC ont annoncé la découverte d'un nouvelle particule, correspondant à ce qu'on attend du boson de Higgs. Je décrirai le rôle essentiel du "Higgs" dans la compréhension microscopique de la matière, et les grandes lignes de cette découverte. La conférence tentera aussi d'évoquer brièvement le lien (et les tensions) entre physique des particules élémentaires et cosmologie, en relation avec le boson de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h25m8s)

ASTROPHYSIQUE ET ÉDUCATION AUTOUR DE L'EXOPLANÈTE HD 80606b

L'étude du système exoplanétaire HD 80606 permet de mettre en avant une double expertise de l'Institut d'astrophysique de Paris : la recherche en exoplanétologie et la diffusion des connaissances vers les écoles et le public. Depuis juillet 2019, l'orbite de la planète HD 80606b est représentée dans la cour de l'IAP. On peut ainsi y voir certaines des spécificités qui rendent ce système planétaire extrême particulièrement intéressant pour la recherche en astrophysique. Nous présenterons lors de cette conférence des études menées sur le système HD 80606, ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h25m29s)

LA LUNE : SCIENCE, EXPLORATION ET UTILISATION

« La Lune : science, exploration et utilisation »Vers une présence permanente de l'Humanité sur la Lune d'ici à 2030 ? C'est ce que Bernard Foing, directeur du groupe international d’exploration lunaire au centre de recherche et technologie (ESTEC) de l’Agence Spatiale Européenne (ESA), tente de démontrer dans cette présentation des différents projets scientifiques et d'exploration lunaire passés, présents et à venir, de notre satellite naturel.
Voir la vidéo
Conférences

le (1h25m32s)

À LA RECHERCHE DE L'UNIVERS INVISIBLE... MATIÈRE NOIRE, ÉNERGIE NOIRE, TROUS NOIRS

Après avoir exploré l'Univers dans toutes les couleurs du visible et de l'invisible, après avoir repoussé les limites de l'Univers observable jusqu'à l'aube des premières lumières cosmiques, un autre invisible s'impose aux astrophysiciens. Une part invisible qui se révèle par ses effets sur la dynamique de l'Univers, de ses galaxies, de ses étoiles et qui conduit les chercheurs à s'interroger sur leurs théories. Nouvelles composantes de matière et d'énergie, trous noirs tueurs de galaxies, théorie du Tout, Univers holographique... Et si la gravité nous jouait ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h25m36s)

ALMA : À LA RECHERCHE DE NOS ORIGINES COSMIQUES

L'observatoire ALMA (Atacama Large Millimeter/submillimeter Array), situé dans le nord du Chili, a réalisé ses premières images d'objets célestes en octobre 2011. Depuis cette date, ALMA a permis de nombreux résultats scientifiques spectaculaires et fondamentaux offrant des vues nouvelles des étoiles jeunes aux premières galaxies formées dans l'Univers. Après la description de ce projet astronomique international dans lequel participent vingt-deux pays, je présenterai une sélection des découvertes scientifiques les plus remarquables les comparant aux autres avancées récentes en astrophysique et esquisserai, en conclusion, l'évolution d'ALMA dans les prochaines décennies.
Voir la vidéo
Conférences

le (1h25m43s)

LA DÉTECTION DU RAYONNEMENT GRAVITATIONNEL 100 ANS APRÈS EINSTEIN

Les détecteurs d'ondes gravitationnelles de la collaboration LIGO/VIRGO ont observé les signaux gravitationnels de la coalescence de systèmes binaires de trous noirs stellaires massifs à des grandes distances en astronomie. Cette découverte majeure, 100 ans après la formulation de la relativité générale par Einstein, ouvre la voie à une nouvelle astronomie, celle des ondes gravitationnelles. Dans cet exposé, nous discuterons des résultats de LIGO/VIRGO et passerons en revue les sources d'ondes gravitationnelles les plus intéressantes pour les détecteurs au sol et dans l'espace, ainsi ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h25m45s)

Reconnaissance d’objets, une problématique résolue ? / Has object vision been solved?

The ability of humans to identify and categorize objects in complex natural scenes has long been thought to be beyond the capacities of artificial vision systems. However, recent progress in Deep Learning and Convolutional Neural Networks has demonstrated that simple feed-forward processing architectures composed of less than 10 layers of neurons can achieve human levels of performance in object recognition tasks. It is interesting to note that such processing architectures have a very similar structure to the primate visual system. Could it be that we are ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h26m14s)

CONTREPARTIES ÉLECTROMAGNÉTIQUES DES ÉVÉNEMENTS GRAVITATIONNELS

L'Institut d'astrophysique de Paris se met au direct ! La 4e conférence « à distance » aura lieu mardi 2 juin à 18h30, et sera donnée par Robert Mochkovitch (directeur de recherche CNRS à l'IAP). Une heure de présentation, avec des pauses toutes les 20 minutes pour prendre vos questions sur le chat.« Contreparties électromagnétiques des événements gravitationnels (sursauts gamma, rémanences, kilonovae) : que faut-il attendre des futures campagnes d'observation LIGO/Virgo ? »Les détecteurs d'ondes gravitationnelles LIGO et Virgo sont à l'arrêt en raison de la présente pandémie et redémarreront peut-être pour une courte durée avant une nouvelle interruption jusqu'à ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte