Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 5067
Entretiens

le (1h2m55s)

The Commercial History of Early Modern India

Om Prakash is Professor of Economic History at the Delhi School of Economics, University of Delhi, India. Among lots of Professional Honours, he was awarded the Royal Decoration “Knight in the Order of the Netherlands Lion” by Her Majesty the Queen of the Netherlands in April, 2005. He studied the Trading History of Early Modern India (15th-18th century) and to the European Commercial Expansion in the Indian Ocean at that Time.
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h28m18s)

Histoire, culture et genre dans le contexte des migrations internationales

Dans cet entretien, Mônica RAISA SCHPUN décrit ses recherches: études sur les spécificités de la présence des femmes dans le processus d’immigration au Brésil et au niveau international. Elle explique aussi les perspectives évoquées lors du séminaire « Migrations internationales : études de cas et débats historiographiques (diasporas et sociétés d’accueil, XIXe - XXe siècles) ».
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h15m41s)

Économie et mathématiques

L' usage de la modélisation mathématique en économie, et plus généralement dans les sciences sociales, choque encore un public pourtant habitué au succès de cette modélisation dans les sciences exactes et naturelles. Je me propose de reprendre la question à zéro, et de montrer que l'usage des modèles mathématiques est tout aussi légitime dans un cas que dans l'autre, qu'il est assis sur des bases expérimentales solides, et qu'il peut conduire à des progrès importants. En fait, les sciences sociales seront sans doute, avec la biologie, la grande source d'inspiration des mathématiques dans le siècle qui s'ouvre, comme les sciences ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h15m29s)

La relativité générale

Conférence du 1er juillet 2000 par Thibault Damour. La Théorie de la Relativité Générale, due à Einstein (1915), est une des théories fondamentales de la physique du vingtième siècle. On exposera les concepts de base de cette théorie : la conception de l'espace-temps comme une quantité dynamique, qui peut être "courbée" par la présence de matière ; et l'identification de cette "courbure" à la gravitation. On passera en revue ses vérifications expérimentales. Toutes les données expérimentales présentées confirment, avec un haut niveau de précision, la validité de cette théorie. Enfin, on évoquera le fait que les développements actuels de la ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h10m19s)

Les limites de la connaissance physique

Il n'est pas indifférent que dans ce cycle de conférences sur "tous les savoirs", la question des limites de la connaissance n'ait été posée qu'à la physique. C'est sans doute son statut implicite de science modèle qui lui vaut cet honneur. C'est aussi que, depuis le début du vingtième siècle, la physique s'est à elle-même posé la question. " L'homme devrait garder son humilité devant la nature puisque la précision avec laquelle il peut l'observer rencontre des limitations intrinsèques. " Ainsi l'Encyclopædia Britannica conclut-elle son article sur le "principe d'incertitude" de Heisenberg. De fait, la révolution quantique a donné lieu ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h20m26s)

Suivre les réactions entre les atomes en les photographiant avec des lasers

"Les progrès de l'optique ont conduit à des avancées significatives dans la connaissance du monde du vivant. Le développement des lasers impulsionnels n'a pas échappé à cette règle. Il a permis de passer de l'ère du biologiste-observateur à l'ère du biologiste-acteur en lui permettant à la fois de synchroniser des réactions biochimiques et de les observer en temps réel, y compris in situ. Ce progrès indéniable a néanmoins eu un coût. En effet, à cette occasion le biologiste est (presque) devenu aveugle, son spectre d'intervention et d'analyse étant brutalement réduit à celui autorisé par la technologie des lasers, c'est à ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h5m16s)

Verres et céramiques, de l'art du feu à la chimie douce

Depuis des millénaires, la fabrication des verres et des céramiques fait appel à des températures élevées, souvent supérieures à 1 000°C. Depuis quelques années, les chercheurs ont développé des méthodes de chimie douce qui mettent en jeu des réactions de polymérisation minérale et qui permettent d'élaborer ces matériaux à température ambiante. Ces procédés, connus sou le nom de " procédé sol-gel " permettent de synthétiser des matériaux hybrides " organo-minéraux " au sein desquels des espèces organiques et minérales sont liées à l'échelle moléculaire. Plus récemment, on a montré que des enzymes et même des cellules conservaient leur activité biologique ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte