Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 111
Label UNT Conférences

le (1h11m49s)

Être et ne pas être un animal

Il n'y a que des individus dans la nature. Mais qu'est-ce qu'un individu ? Le sens de ce terme est-il le même pour tous : bactéries, plantes, oiseaux, souris, êtres humains ? La réponse, selon le conférencier, réside dans l'étude du développement, dans les gènes architectes qui tracent le plan du corps et nous éclairent sur l'évolution des espèces. Elle se trouve aussi dans l'histoire, toujours singulière, de tout individu. Mettant en perspective les données les plus récentes de sa discipline, il suggère que, par la grâce de quelques mutations et l'aventure évolutive de son cortex, l'Homme est comme sorti ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (33m17s)

Marqueurs tumoraux: nouvelles perspectives

Pour le cancérologue, il est essentiel de disposer d'indicateurs signalant de façon fiable la présence d'une tumeurs cancéreuses lorsqu'elle est encore de petite taille, non détectable à l'examen clinique. Il est aussi très important de posséder des marqueurs des états précancéreux. Les nouvelles technologies proposées par la biologie moléculaire vont permettre de proposer des tests de détection de plus en plus sensibles
Voir la vidéo
Label UNT Entretiens

le (19m21s)

La p53, gardienne du génome.

Les recherches sur p53 ont récemment pris une ampleur extraordinaire en cancérologie. La protéine p53 fonctionne normalement comme un frein de la prolifération cellulaire, permettant de maintenir la croissance cellulaire à un niveau normal et assurant de ce fait une protection contre le cancer. Une défaillance de cette protéine causée par une mutation (altération du gène et de son produit) constitue une étape presque universelle dans le déclenchement ou la progression d'un cancer. La protéine p53 a été découverte en 1979 par P. May et son équipe (M. Kress, E. May, R. Cassingena et P. May, 1979) à un moment ...
Voir la vidéo
Label UNT Entretiens

le (32m49s)

phosphorylation et mémoire.

Le prix Nobel 2000 honore la neurobiologie, en récompensant le travail de trois chercheurs qui, chacun avec des approches et des styles très différents, ont fait progresser de manière considérable notre connaissance des communications cellulaires dans le système nerveux (ici Greengard à gauche, Krepel à droite). Le troisième, Arvid Carlsson, qui a fait l'objet d'une émission précédente, (canalweb.net le 17/11/00) a découvert le rôle de la dopamine comme neurotransmetteur dans le cerveau. Ceci a ouvert la voie à la compréhension du rôle physiologique de cette monoamine, qui va du contrôle du mouvement à celui de la mémoire de travail et ...
Voir la vidéo
Label UNT Entretiens

le (25m29s)

p53 , supresseur de tumeurs

La p53: mise en évidence, réarrangement et invalidation du gène Le virus simien 40 (SV40) exprime un oncogène, l'antigène grand T (AgT), qui est capable de transformer des cellules en culture et d'induire des tumeurs chez l'animal. Dans les cellules transformées, cet antigène viral s'associe à la protéine p53. C'est ainsi qu'en étudiant l'AgT, on a découvert la protéine p53. Les animaux porteurs de tumeurs induites par le virus SV40 produisent des anticorps contre l'AgT. Or, ces animaux synthétisent également des anticorps contre la protéine p53. Des études ultérieures menées chez l'Homme ont montré qu'environ 10 % des patients atteints ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (18m27s)

Entretien avec un hagiographe : José Aragüés Aldaz

José Aragüés Aldaz, professeur de littérature espagnole à l'Université de Saragosse (Espagne), nous explique dans cet entretien comment il en est venu à pratiquer l'hagiographie et quel intérêt il y a, aujourd'hui, à étudier la vie des saints. Il évoque les différentes filiations des recueils de vies de saints et le travail qu'il reste à accomplir dans cette spécialité.Générique Montage : Samir Bouharaoua Interview, transcription et traduction : Carine Herzig et Isabelle Touton.
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h26m51s)

Les égouts et l'évacuation des déchets

Après de nombreux siècles où l'alimentation en eau de Paris, et par voie de conséquence, son réseau d'égout sont restés fort limités, un essor considérable a été donné au réseau au milieu du 19e siècle, et il s'est poursuivi jusqu'à aujourd'hui. Parmi les projets initiaux, certains prévoyaient la création d'une ville souterraine, où seraient réalisées nombreuses des basses besognes nécessaires au fonctionnement et au prestige de la partie visible (et "hygiénisée") de la ville. Les réseaux souterrains devaient ainsi assurer le transport de l'eau mais aussi de nombreuses marchandises ou déchets. Dans le même temps, l'alimentation en eau potable ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h24m41s)

Paris : origines et structures géologiques du site

Je vais vous parler de l'origine de la structure géologique de Paris. Aujourd'hui la prise de conscience de l'importance de l'impact de l'homme sur l'environnement entraîne un regain d'intérêt pour la géologie. En effet, en 1950, il y avait 2,4 à 2,5 milliards d'hommes sur terre, aujourd'hui il y en a 6 milliards. Pour accompagner ce développement, il a fallu coloniser de l'espace, utiliser des terres nouvelles pour loger l'homme. Cette surface, cette terre solide est, par essence, de nature géologique. Il a fallu utiliser les ressources du sol pour nourrir l'homme. L'outil a été l'élément le plus important ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte