Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 12550
Documentaires

le (14m14s)

Des richesses écologiques aux spécificités de l’hydrosystème justifiant la mise en Réserve

L’objectif de cette séquence est de présenter les paysages, l’histoire de la formation du bolsón endoréique de Mapimí, la biodiversité floristique, l’hydrologie et les conditions climatiques afin de comprendre l’organisation des milieux. La région de Mapimí se situe au nord du Mexique dans le désert de Chihuahua qui recouvre 350 000 km2, représentant plus de 13 % du territoire du Mexique. La Réserve de Biosphère occupe une superficie de 342 387 hectares étendus sur 3 régions : Durango, Chihuahua et Coahuila. La zone ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (14m1s)

Le patrimoine historique de la RBM : origine de la présence humaine et des activités au cœur du bolsón

On rencontre aujourd’hui au cœur du bolsón de Mapimí une richesse et diversité culturelle résultant des différentes influences indigènes et espagnoles. Après une période marquée par le nomadisme (peintures rupestres et pointes de flèches taillées), le peuplement du bolsón se concrétise par la colonisation espagnole qui développe les premières haciendas et conduit au déplacement et à la sédentarisation des indigènes. Apparaît alors un élevage équin à destination des mines mais ces activités restent extensives en raison de la présence indienne. La révolution mexicaine, associée ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (23m6s)

Principes et modalités de gestion des aires naturelles protégées et réserves de biosphère au Mexique

Au Mexique, les réserves de biosphère sont reconnues par la législation nationale et intégrées aux ANP, aires naturelles protégées identifiées et gérées par le SEMARNAT, Secrétariat de l’Environnement et des ressources naturelles, au même titre que les parcs nationaux ou les sanctuaires. Etablies par décret fédéral, le zonage dans les réserves de biosphère mexicaines répond au principe du programme MAB et comprend une zona nucleo, où les activités sont interdites, et différentes subzonas, où les activités et les actions sont établies en collaboration avec les ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (24m17s)

La participation dans la réserve : modalités et facteur de réussite des actions de restauration et de sensibilisations

L’intégration des communautés aux prises de décision et aux actions est un point emblématique des réserves de biosphère. La participation dans le cas de Mapimí s’initie par la présence de la population aux assemblées du Consejo Asesor et de la CONANP aux réunions des 11 ejidos de la réserve, ce qui permet des échanges avec les usagers des ressources comme les éleveurs. La situation géographique – à cheval sur 3 états - et la taille de la réserve - avoisinant 340 000 ha - ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (14m26s)

L’exploitation du sel par les femmes : un tremplin pour l’amélioration des conditions de vie et la préservation du milieu

Aujourd’hui l’exploitation du sel constitue avec l’élevage une des deux principales activités au sein de la réserve. Les premières salines connues localement s’implantent vers la fin du XIXème siècle. Il faudra attendre les années 1950 pour voir cette activité prendre de l’ampleur avec l’arrivée de grosses entreprises comme « Peñoles unidad Química del Rey » du grand groupe minier privé mexicain du même nom, plus gros producteur national. Actuellement, l’extraction du sel relève de deux systèmes d’exploitation : l’un industriel, dans le cadre des grosses ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (17m2s)

Chercheur et réseaux de recherche : la contribution aux diagnostics

Les travaux d’investigation scientifiques commencent au sein de la réserve dès les années 1976 avec l’installation de la station de recherche INECOL, Institut National d’ECOLogie, puis se renforce au cours des années 1980-90 avec l’implication de l’ORTOM, Office de la Recherche scientifique et technique des Territoires d’Outre-Mer, aujourd’hui IRD, Institut de Recherche et Développement. Ils se poursuivent et s’inscrivent actuellement dans des réseaux nationaux ou internationaux tel que le Red Mexicana de Investigación Ecológica a Largo Plazo, réseau mexicain d’investigation en écologie, s’intégrant au ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (21m59s)

La Commission nationale des aires protégées : actions et perception du bilan par la communauté

Gestionnaire du site de la RBM depuis 2000, la CONANP apparait comme l’acteur privilégié des actions de conservation et d’aide au développement des activités. Son statut lui confère aussi une légitimité dans la prise de décision et son rapport avec les communautés ainsi que la possibilité de mise en œuvre de démarches collectives. Dans le cadre de la lutte contre la désertification engendrée par le surpâturage et les conditions climatiques fragilisantes, la CONANP a engagé un vaste programme de restauration les sols, de la ressource en ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (19m57s)

La tortue du Bolson : du symbole de la réserve à un enjeu de préservation collectif

A l’origine de la préservation du site de Mapimí et emblématique de la réserve, la tortue du <em>bolsón, Gopherus flavomarginatus, est une tortue d’origine marine qui a connu un long parcours d’adaptation au désert comme en témoigne ses conditions de vie et son aire de distribution actuelle. Elle présente aujourd’hui un intérêt essentiel pour l’équilibre écologique du désert en contribuant par exemple au déplacement des graines de pasto. Cette tortue du désert est menacée par des prédateurs naturels mais aussi depuis les années 1970 par l’homme ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte