Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 553
Conférences

le (2h42m50s)

Savoirs, recherche, coopération

KNOWLEDGE, RESEARCH, COOPERATION SABERES, INVESTIGACION, COOPERACION Présidence - discussion avec ; discussion with / discusión con :Barbara Glowczewski, LAS-CNRS/ Collège de France/EHESS, anthropologue Manuela Carneiro da Cunha, Université de São Paulo et Université de Chicago, anthropologueQui produit de la diversité ?Who produces diversity ?Quien produce la diversidad ? Leslie Cloud, SOGIP, EHESS, juristeBilan de la judiciarisation des droits des peuples autochtones en Argentine et au Chili : les défis d’un dialogue interculturelThe judicialisation of indigenous peoples rights in Chile and Argentina : the challenges of intercultural dialogueBalance de la judicialización de los derechos de los pueblos indígenas en Argentina y Chile : ...
Voir la vidéo
Conférences

le (47m53s)

La sculpture en absence de vision

Si la substitution du toucher à la vue permet d’appréhender fidèlement la forme d’une œuvre sculptée, elle est moins opérante dans l’identification des matières représentées. Le corps nu est ainsi plus préhensible que drapé. Pour autant, tissus et chevelure dont les textures réelles sont éloignées de leur traduction sculptée peuvent être reconnus grâce à leur localisation sur le sujet. Mais qu’en est-il des éléments qui contextualisent l’œuvre : attribut, supports ou décor ? Comment comprend-on une plume ou un feuillage, comment perçoit-on le feu et ses flammes, l’eau et son écume, l’air ou son souffle ? Le « toucher » s’impose ...
Voir la vidéo
Conférences

le (43m30s)

Matisse gratte

Au sein des gestes composant l’attirail de peintre d’Henri Matisse, il y a – par périodes- « le désir de gratter et de bouleverser la surface du tableau » (Jack Flam). Matisse n’est ni le premier, ni le dernier à gratter ses tableaux, certes : mais quelle place théorique et historique tient ici cette pratique, dont on peut immédiatement imaginer la part compulsive ou pulsionnelle, dans son travail pictural ? Quelles tensions met-elle en jeu ? Quels dessous et quels dehors ?Plus de vingt ans après une première étude, nous proposons, aujourd’hui, de réactiver la visibilité des grattages de Matisse, ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte