Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 11179
Label UNT Vidéocours

le (24m23s)

Tentatives de définitions du film documentaire (Penser le cinéma documentaire : leçon 2)

Leçon 1 : définitionsPartie 1 : Tentatives de définition du film documentaire- définir le documentaire occasionne un débat sans fin :- est-ce simplement l’« interprétation créative de la réalité » ?- le documentaire n’est pas un genre au sens des films de genre, caractérisés par leurs sujets ou leurs effets sur les spectateurs- il a une généalogie, il évolue au cours de l’histoire- il a une finalité particulière : donner à connaître- il véhicule bien souvent des valeurs (même contestables !), il a un but sérieux- ses caractéristiques formelles ne suffisent pas à le définir- on constate empiriquement qu’il correspond ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h7m50s)

Tout est plaisir. Conférence de Jean Douchet

Lubitsch croit à une discipline du plaisir. Car la vie ressemble à un casse-tête épicurien où chaque instant serait volé à la mort. Il faut donc vivre, sourire et prendre ce qui vient. Plaisir immédiat, physique, mais plaisir aussi de société. Il n'y a de plaisir que dans l'instabilité permanente.Jean Douchet est critique et enseignant. Il a publié, entre autres, L'Art d'aimer et Nouvelle Vague. Il anime aussi le Ciné-club Jean Douchet à la Cinémathèque française.
Voir la vidéo
Conférences

le (1h12m24s)

Amitié : la dernière retouche d'Ernst Lubitsch. Lecture de Jacques Bonnaffé

Dans ce texte magnifique publié à la fin de sa vie, Samson Raphaelson, écrivain et co-scénariste de Lubitsch sur neuf films – parmi lesquels Haute pègre, The Shop Around the Corner ou Le Ciel peut attendre – raconte, plus qu'un chapitre de ses mémoires qu'il n'écrivit jamais, le scénario incroyable et véridique du fil(m) invisible de sa relation avec le cinéaste. L'histoire d'une amitié pudique qui se révèle parce que le ciel a décidé d'attendre...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h8m57s)

Un cinéaste au paradis ou Lubitsch à Hollywood (1930-1945). Conférence de Pierre Berthomieu

La Paramount fut le paradis d'Ernst Lubitsch. Avec sa manière extravagante et raffinée, le studio permit au roi de la comédie de tourner ses œuvres les plus virtuoses. Puissant et respecté, Lubitsch y fut cinéaste et producteur avant de passer, en 1939, à la MGM et à la 20th Century Fox. Pendant dix ans, la célèbre "touche" du maître s'épanouit dans ce studio de rêve. Avant qu'elle ne connaisse de nouvelles aventures au cours des années 1940, face à l'Histoire et dans de nouveaux studios.
Voir la vidéo
Conférences

le (1h2m50s)

Ernst Lubitsch vers le deuxième demi-siècle. Conférence de Bernard Eisenschitz

Cluny Brown (La Folle Ingénue, 1946) est le dernier film terminé par Lubitsch. Il se comparait alors à un danseur qui s’est cassé une jambe et découvre qu’il peut de nouveau danser. Alors, un testament, un post-scriptum ? Et s’il s’agissait plutôt d’une nouvelle chorégraphie, d’un tournant, en phase avec les bouleversements du monde – et du cinéma ?
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte