Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 2722
Conférences

le (1h32m58s)

Gilbert Lazard et les études iraniennes : une bibliothèque remarquable : Cycle de conférences « D'autres regards sur le monde »

Entretien entre Gilbert Lazard et Pierre Lecoq (École pratique des hautes études), présentation du fonds Gilbert Lazard par Farzaneh Zareie (Bibliothèque universitaire des langues et civilisations), lectures de poèmes persans par Justine Landau (Académie des sciences d’Autriche) et Mehrad Memaran Kashani (Bibliothèque universitaire des langues et civilisations). Soirée animée par Francis Richard (CNRS). A l’occasion de la présentation de la bibliothèque de travail de Gilbert Lazard, dont il a fait généreusement don à l’Institut d’études iraniennes (IEI), et qui est consultable à la BULAC, cette soirée rend hommage aux travaux ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h55m0s)

Magie et sciences occultes dans les manuscrits arabes : Cycle de conférences « D'autres regards sur le monde »

Conférence de Pierre Lory (École pratique des hautes études) et Jean-Charles Coulon (Bibliothèque universitaire des langues et civilisations), animée par Joëlle Garcia (BULAC). L’écrivain américain Howard Phillips Lovecraft se serait-il inspiré, pour son traité aussi célèbre qu’imaginaire le Necronomicon, de véritables traités de magie arabe ? Il connaissait les histoires merveilleuses des Mille et une nuits. Il avait probablement entendu parler du Ghāyat al-ḥakīm (Le but du sage) d’al-Madjrīṭī, traité de magie astrologique, qui invitait les savants à repenser l’influence de l’ésotérisme et ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h2m55s)

Pages retrouvées d’un manuscrit à peintures de Kalila wa Dimna : Cycle de conférences « D'autres regards sur le monde »

Originaire d’Inde, passées par la Perse, les Fables de Kalîla et Dimna ont connu un grand succès dans le monde musulman médiéval. Présentées comme étant une traduction des Fables de Bidpaï, ces fables animalières, tirées d’une épopée fondatrice de la civilisation indienne – le Pantchatantra –, auraient été écrites en sanskrit, vers 200, par un brahmane inconnu, équivalent d’Ésope pour la tradition indienne, puis traduites en persan et, au VIe siècle, en syriaque. Sous la forme voilée de la fable, les deux héros, des chacals nommés ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h59m31s)

Une histoire de l'Algérie par les sources arabes [Un livre, des collections] Rencontre avec Augustin Jomier, auteur du livre "Islam, réforme, colonisation : une histoire de l'ibadisme en Algérie (1882-1962)"

Cette rencontre avec Augustin Jomier, historien et arabisant (Inalco, CERMOM) et auteur d'une récente étude sur l'ibadisme contemporain, vous propose d'explorer l’historiographie renouvelée de l’Algérie de l’époque coloniale à partir de sources arabes et de découvrir les ressources ibadites de la BULAC. Comment écrire une histoire des temps coloniaux à partir de points de vue d'Algériens et comment penser le réformisme musulman, problème majeur de l'histoire contemporaine de l’islam ? C’est à ces deux questions connexes, aussi centrales qu’irrésolues, que s’attaque simultanément Augustin Jomier dans son ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h14m18s)

Figures divines et démoniaques : les Ôtsu-e, peintures populaires du Japon de l’époque d’Edo

Figures divines et démoniaques : les Ôtsu-e, peintures populaires du Japon de l’époque d’EdoLes Ôtsu-e, ou « images d’Ôtsu », sont un genre de peinture populaire qui se développa au Japon à l’époque d’Edo, à partir du xviie siècle. Vendues aux pèlerins et aux voyageurs au relais d’Ôtsu près de Kyôto, ces images anonymes au style enlevé puisèrent d’abord dans l’iconographie bouddhique, avant de devenir des peintures profanes à caractère auspicieux ou satirique. Longtemps oubliées, elles furent redécouvertes dans les années 1920 grâce au mouvement de défense des « arts populaires » (mingei) et elles ont été l’objet depuis de ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (7m49s)

INTRODUCTION

La période 1939 - 1945 est très importante dans la construction de la discipline éducation physique, mais c'est une période également très délicate. En effet, il y a souvent confusion entre Education Physique et Sportive et Education Générale et Sportive. De nombreux changements vont apparaître au sein de l'école : le professeur d'EPS prend une place réelle et importante au sein de l'établissement scolaire, l'apparition d'un nouveau corps d'enseignant les moniteurs, de nouveaux statuts : maîtres et maîtres volontaires d'E.G, le développement du suivi ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (8m41s)

PARTIE I : patriotisme et redressement : vers une éducation physique scolaire

Les débuts de la IIIe République voient l'éducation physique s'imposer dans le champ scolaire, dans un projet plus large : le procès hygiénique. Si l'exercice physique est alors un temps hygiénique parmi d'autres, il se déploie aussi de façon privilégiée dans l'Armée. Ce développement de la gymnastique dans l'École s'accompagne conjointement de réflexions sur la méthode et sur la nécessité de prendre en compte la spécificité de l'enfant. Cette institutionnalisation et cette définition de l'exercice physique ne peuvent cependant s'appréhender uniquement à travers la ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (16m53s)

PARTIE II : la question de la méthode et des finalités de l'exercice

Les débuts de la IIIe République voient l'éducation physique s'imposer dans le champ scolaire, dans un projet plus large : le procès hygiénique. Si l'exercice physique est alors un temps hygiénique parmi d'autres, il se déploie aussi de façon privilégiée dans l'Armée. Ce développement de la gymnastique dans l'École s'accompagne conjointement de réflexions sur la méthode et sur la nécessité de prendre en compte la spécificité de l'enfant. Cette institutionnalisation et cette définition de l'exercice physique ne peuvent cependant s'appréhender uniquement à travers la ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (6m23s)

PARTIE III : vers une éducation physique hygiéniste, rationnelle et adaptée à l'enfant

Les débuts de la IIIe République voient l'éducation physique s'imposer dans le champ scolaire, dans un projet plus large : le procès hygiénique. Si l'exercice physique est alors un temps hygiénique parmi d'autres, il se déploie aussi de façon privilégiée dans l'Armée. Ce développement de la gymnastique dans l'École s'accompagne conjointement de réflexions sur la méthode et sur la nécessité de prendre en compte la spécificité de l'enfant. Cette institutionnalisation et cette définition de l'exercice physique ne peuvent cependant s'appréhender uniquement à travers la ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (24m56s)

PARTIE IV : Les acteurs : médecins hygiénistes et collectivités locales

Les débuts de la IIIe République voient l'éducation physique s'imposer dans le champ scolaire, dans un projet plus large : le procès hygiénique. Si l'exercice physique est alors un temps hygiénique parmi d'autres, il se déploie aussi de façon privilégiée dans l'Armée. Ce développement de la gymnastique dans l'École s'accompagne conjointement de réflexions sur la méthode et sur la nécessité de prendre en compte la spécificité de l'enfant. Cette institutionnalisation et cette définition de l'exercice physique ne peuvent cependant s'appréhender uniquement à travers la ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte